Vous êtes ici

Alain Gérard, diacre et agriculteur

Laudato Si' #1

Agriculteur depuis 40 ans, Alain Gérard est éleveur de vaches laitières à Pont-lès-Bonfays. Il s’est engagé depuis une vingtaine d’années dans une dynamique d’agriculture biologique, n’étant plus en phase avec le monde paysan « conventionnel ». Souhaitant se mettre au service des autres, Alain est devenu diacre le 28 juin 2014 avec le soutien de Francine et de leurs enfants Jean-Baptiste, Élise et Gabriel.

Alain vit sa mission, en lien avec l’encyclique « Laudato Si », pour servir le Peuple de Dieu avec l’évêque et les prêtres du diocèse : rejoindre les personnes qui se préoccupent de l’environnement et du développement durable dans le rural, notamment avec le mouvement des Chrétiens dans le Monde Rural et l’association Horizon. Être diacre déteint sur sa vie de tous les jours en tant qu’agriculteur, en famille ou dans sa vie sociale : « Dans mes pratiques, je suis passé à l’agriculture biologique car cela correspond à mes idéaux et être diacre colore les relations que je tente d’établir avec mes partenaires professionnels ». Il est également à l’initiative du 1er label « Église verte » dans les Vosges, dans la paroisse Saint-Martin-de-la-Forêt qui est actuellement au niveau « Lis des champs ». Alain estime l’outil abordable avec l’autodiagnostic pour prendre conscience de l’état des choses. L’objectif est de se donner quelques points d’attention et d’amélioration : « Il ne faut pas forcément faire des choses nouvelles, plutôt les faire autrement ». 

Le projet « Terre d’espérance 2020 »

Initié par une quarantaine d’évêques en novembre 2017 et présenté le samedi 18 janvier à la maison diocésaine d’Épinal, un rassemblement national autour du monde rural et du respect de la Création aura lieu les 24-25-26 avril 2020 dans la Drôme avec 800 personnes. Au programme : partage des expériences et des projets, autour de 300 initiatives, sous forme d’ateliers, de tables rondes, de célébrations et temps festifs. Le diocèse de Saint-Dié y sera représenté par 5 à 10 personnes, avec trois initiatives (la 1ère en particulier) : un forum de la parentalité (Dompaire), une formation à la pauvreté en milieu rural (Harol) et la pose de panneaux photovoltaïques (Valleroy-le-Sec). Alain Gérard voit ce projet comme un carrefour des initiatives, de manière à s’inter-alimenter. Il espère que cette rencontre va redynamiser chacun dans sa paroisse, dans son mouvement dans la dynamique de développement durable et d’écologie intégrale.


 

Le label Église verte, comment ?

Le label a pour objectif d’aider des paroisses et communautés à démarrer ou à renforcer sa démarche pour le soin de la Création. Le label, à renouveler chaque année, est un outil non payant qui compte sur une libre participation financière des communautés chrétiennes engagées et des partenaires.

Constituer un groupe d’au moins 2-3 personnes
Avoir accès aux moyens de communication de la communauté
Avoir organisé une réunion autour du respect de la Création
 

   Niveau initial – « Graine de Senevé »
   Enregistrer la communauté auprès du label Église verte
   www.egliseverte.org
 

Niveau 1 – « Lis des champs »
Réaliser l'éco-diagnostic en accord avec les responsables de la communauté
S’engager sur au moins deux actions
 

   Niveau 2 – Cep de vigne
   Les jauges d’au moins deux domaines du questionnaire dépassent 50% et deux autres 25%.
 

Niveau 3 – « Figuier »
Les jauges d’au moins trois domaines du questionnaire dépassent 50% et une autre 75%.


Niveau 4 – « Cèdre du Liban »
Toutes les jauges du questionnaire dépassent 75%. La communauté s’engage à en assister d’autres dans le processus.



 

Émilie FEUILLÉ
Église dans les Vosges - Février 2020
 

 

Toutes les initiatives Laudato Si'

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous