Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #170

Vendredi 15 janvier 2021 – Qu'est-ce qui est le plus facile ?!

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ? » (Marc 2, 1-12)

Quelques jours après la guérison d’un lépreux,
Jésus revint à Capharnaüm,
et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla
qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte,
et il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé,
porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule,
ils découvrent le toit au-dessus de lui,
ils font une ouverture,
et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.
Voyant leur foi,
Jésus dit au paralysé :
« Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait quelques scribes, assis là,
qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ?
Il blasphème.
Qui donc peut pardonner les péchés,
sinon Dieu seul ? »
Percevant aussitôt dans son esprit
les raisonnements qu’ils se faisaient,
Jésus leur dit :
« Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ?
Dire à ce paralysé :
“Tes péchés sont pardonnés”,
ou bien lui dire :
“Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?
Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme
a autorité pour pardonner les péchés sur la terre…
– Jésus s’adressa au paralysé –
je te le dis, lève-toi,
prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »
Il se leva, prit aussitôt son brancard,
et sortit devant tout le monde.
Tous étaient frappés de stupeur
et rendaient gloire à Dieu, en disant :
« Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : ‘Mon enfant, tes péchés sont pardonnés.’ »

La foi ne concerne pas seulement le croyant.
Chaque acte de foi attire le monde vers l’amour de Dieu.
Et les paralysés se remettent à bouger.
 "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Dans un film catastrophe assez connu, un bateau nommé Poséidon, retourné par une lame de fond, fait naufrage. Une dizaine de passagers se dirigent vers la poupe, les autres vers la proue.
Aux premiers peut correspondre ’’Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu’’ : c’est-à-dire qu’ils font confiance à la bonne étoile de leur intuition (comme les Mages), incertains d’avoir raison mais confiants dans l’esprit qui les anime. Les autres courent dans la mauvaise direction, ils ne font confiance qu’en eux-mêmes, certains d’avoir raison.

Le parallèle qui peut être fait, c’est que dans notre époque où tant de personnes s’éloignent de Dieu, devant une catastrophe, tous peuvent s’exclamer : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil ! »   Un nombre des plus importants frappés de stupeur, en arrivent même à maudire Dieu en le rendant responsable de ce malheur. Et la dizaine de passagers, en quelque sorte à contre-courant, a beau dire à ceux qu’ils croisent « Vous n’êtes pas dans le bon sens », eh bien cela ne sert à rien ! Dans la lettre aux Hébreux de ce jour, « Certes, nous avons reçu une Bonne Nouvelle ; cependant, la Parole entendue n’a servi à rien, parce qu’elle ne fut pas accueillie avec Foi par ses auditeurs. »

Ceux qui, par Foi, sont orientés dans la bonne direction pourront entrer dans le repos de Dieu après un fort travail accompli, comme Dieu l’a fait à la création du monde, ’’Et Dieu se reposa le 7ème jour de tout son travail.’’  Et la suite, ’’Empressons-nous donc d’entrer dans ce repos-là, afin que plus personne ne tombe en suivant l’exemple de ceux qui ont refusé de croire.’’

Entre temps les sauveteurs sont arrivés et percent un trou dans la coque du navire d’où s’extrairont les quelques survivants du drame, un petit reste… Dans les remous de ce qui sombre, reprenant le début de la première lecture ’’Frères, craignons, tant que demeure la promesse d’entrer dans le repos de Dieu, craignons que l’un d’entre vous n’arrive, en quelque sorte, trop tard.’’

Francis Milliot
Diacre permanent sur la paroisse de Remiremont
Aumônier diocésain de la Société Saint Vincent de Paul

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 77 (78)

R/ N’oubliez pas les exploits du Seigneur !

Nous avons entendu et nous savons
ce que nos pères nous ont raconté ;
les titres de gloire du Seigneur,
sa puissance et les merveilles qu’il a faites.

Pour que l’âge suivant les connaisse,
et leur descendance à venir,
qu’ils n’oublient pas les exploits du Seigneur
mais observent ses commandements.

Qu’ils ne soient pas, comme leurs pères,
une génération indocile et rebelle,
génération de cœurs inconstants
et d’esprits infidèles à Dieu.

 

Musique du jour :

"Hope" – Hans Zimmer & Lorne Balfe ; Bande originale de la minisérie "The Bible"


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous