Vous êtes ici

Noël jusqu'au bout !

Noël 2021


Après 4 semaines dans l'attente, le temps de l'Avent s'achève pour laisser place aux fêtes de Noël et accueillir la naissance de Jésus avec nos proches. L'Emmanuel, Dieu avec nous, l'Enfant Roi, le Verbe se fait proche !  Retrouvons le sens de cette fête de la Nativité qui est fêtée partout dans le monde et veillons à partager l'Esprit de Noël avec tous ceux que nous sommes amenés à rencontrer. 

Durant les fêtes, vous pourrez également retrouver notre newsletter hebdomadaire. N'hésitez pas à partager cette newsletter auprès de vos proches. Pour vous abonner et la recevoir chaque matin à 9h dans votre boite mail, cliquez sur le lien ci-dessous. Ensemble partageons la Parole de Dieu et soyons connectés.

Vous inscrire à la newsletter


 

Quel est le sens
de Noël ?

Fêter Noël
 

 

Vivre « Noël jusqu'au bout ! »
avec la newsletter

Prier pour la France
à la basilique Sainte Jeanne d'Arc

Concours Photo
« Ma crèche de Noël »

Émission "Rencontres"
Décembre 2021

 

Tous les horaires de messes de notre diocèse sont en ligne et disponibles. Dans les paroisses, les horaires ont été aménagés pour permettre au plus grand nombre de pouvoir célébrer la Nativité, en respect des mesures sanitaires actuelles. 

 


Message de Mgr Didier Berthet

« Dieu nous est confié : nous avons à devenir un Évangile vivant en donnant à notre vie toute sa grandeur, toute sa noblesse, toute sa beauté, toute sa puissance de rayonnement, toute sa fécondité en liberté et en joie. Pour que dieu apparaisse dans toute sa grandeur, il faut que l’homme atteigne toute sa stature ».
Maurice Zundel

 

JUSTICE ET PAIX S'EMBRASSENT

Les célébrations de Noël et le passage de l’an auront été précédés de peu par un important voyage du Pape en Grèce, c’est-à-dire aux confins de l’Europe. Cette visite eut bien sûr un retentissement œcuménique, car la Grèce est un grand foyer de l’Orthodoxie, cette Sœur si proche vers laquelle nous regardons toujours en quête d’unité, sur un chemin difficile et en même temps si enrichissant.

Cependant, le voyage de François s’est surtout exprimé en un grand cri prophétique adressé à toute l’Europe : devant le drame immense des réfugiés qui frappent à sa porte, sera-t-elle un asile de fraternité généreuse, solidaire et créative, ou demeurera-t-elle un tombeau fermé pour ceux ou sur ceux qui n’en peuvent plus de trouver le lieu d’une vie enfin humaine ? Le défi est immense et pressant, et ne croyons pas que nous puissions l’éluder sans fin, dans le sentiment d’une fausse sécurité.

En Europe de l’Est, les réfugiés sont aujourd’hui devenus objet d’échange et de pression ; on en fait presque une arme de guerre entre États, à notre plus grande honte. Ainsi, ce qui se passe aujourd’hui à la frontière de la Pologne et de la Biélorussie est terrible et inhumain ; et ce drame se passe… dans notre Europe. Nous redécouvrons alors brutalement, et comme à notre porte, qu’il ne peut y avoir de paix sans justice. C’est ce que l’Église ne cesse de rappeler depuis longtemps. C’est ce que les prophètes de la Bible ont crié à pleins poumons, et que la prière des Psaumes chante avec force : « Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s’embrassent ». (cf Ps. 84).

Le premier jour de l’année nous fait prier pour la Paix, sous l’égide de Marie Mère de Dieu. Notre prière ne sera vraie que si nous nous rappelons qu’il n’y a pas de paix sans justice, et que la justice se joue à notre porte, et même au cœur de notre vie. Cette justice dépasse évidemment celle des lois, des circulaires et des tribunaux : elle s’exerce chaque fois qu’une personne humaine est reconnue dans sa dignité, et qu’on peut lui signifier qu’elle a sa place dans le monde et dans le cœur de Dieu.

 

 


Le sens de Noël

À Noël, chaque 25 décembre, nous célébrons la naissance de Jésus, l'incarnation du Fils de Dieu.

Comme le racontent les évangélistes Luc et Mathieu, Marie « mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire». Dans les environs, se trouvaient des bergers. L’Ange du Seigneur s’approcha et leur dit : « Aujourd’hui vous est né un Sauveur dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire».

« Rien de merveilleux, rien d’extraordinaire, rien d’éclatant n’est donné comme signe aux bergers, commentait récemment le pape Benoit XVI. Ils verront seulement un enfant entouré de langes qui, comme tous les enfants, a besoin de soins maternels ; un enfant qui est né dans une étable et qui, de ce fait, est couché non pas dans un berceau, mais dans une mangeoire. Le signe de Dieu est l’enfant, avec son besoin d’aide et sa pauvreté ».

A Noël, le Fils de Dieu se fait homme !

Dans l’étonnant déroulement de cet événement inouï – le Fils de Dieu s’est fait homme ! -, les Pères de l’Eglise ont vu bien des signes : d’abord parce que l’enfant de Bethléem est né pauvre parmi les pauvres qu’étaient les bergers.
Également parce qu’enfant, il est faible et sans défense. Jésus vient ainsi parmi les hommes en partageant en tout leur condition humaine, à l’exception du péché.

L'octave de Noël : 8 jours pour célébrer la Nativité

Comme à Pâques, la fête de la Nativité se célèbrent durant huit jours. C'est ce qu'on appelle l'octave de Noël. 

L’Église y commémore saint Etienne premier martyre, saint Jean l’Évangéliste et les saints Innocents. Ces trois fêtes ont un lien avec la Nativité. On nommait Dies natalis, le jour de la mort des martyrs et des saints et d’une certaine manière, Etienne est le premier des nouveaux-nés à la suite du Christ. En saint Jean, nous rappelons l’auteur du quatrième évangile, en particulier son Prologue proclamé le jour de Noël : « le Verbe s’est fait chair » (Jn1, 14). Enfin vient le martyre des saints Innocents, martyrs muets dont l’oraison d’ouverture dit qu’ils sont témoins du Christ « non pas par la parole mais par leur seule mort ». Le dernier jour de l’octave, le 1er janvier, nous célébrons Marie, mère de Dieu. Cette fête est comme le dernier écho à celle de la Nativité.

Extrait de la revue Célébrer n°394


Nos calendriers de l'Avent

Bien sûr, qui dit temps de l’Avent, dit forcément calendrier de l’Avent. Le service de la catéchèse & les étudiants et jeunes pros de notre diocèse se sont mobilisés pour vous proposer deux calendriers. Un pour les enfants et un autre pour les adultes. Pas de jaloux !

 

Calendrier de l'Avent des enfants                    Calendrier de l'Avent des adultes

 


Concours photo : « Ma crèche de Noël »

La crèche de Noël est un symbole du temps de l'Avent et du temps de Noël pour les chrétiens. Elle est à la fois symbole de la nativité du Christ dans une mangeoire à Bethléem, symbole de la Sainte Famille célébrée au début du temps de Noël et elle vient marquer l'arrivée des Rois Mages lors de l'Épiphanie, jusqu'à la présentation de Jésus au temple lors de la Chandeleur début février.

C'est pourquoi, nous proposons aux familles et à tous de relever le défi du concours de photo de sa crèche rêvée jusqu'au 6 janvier inclus.
L’objectif est simple : s’amuser en famille et faire du lien ensemble autour de l'installation de la crèche de Noël.
La plus belle photo de crèche rêvée sera déterminée par vos votes sur nos réseaux sociaux, du vendredi 7 janvier au dimanche 16 janvier.

Plus d'infos sur le concours


Durant une formation de cheftaines guides d'Europe, à l'aube de cette nouvelle année 2022, une veillée de prière pour confier la France, est proposée le vendredi 31 décembre à 22H30 à la basilique Sainte Jeanne d'Arc de Domrémy-la-Pucelle.  L'idée est de porter toutes les intentions qui seront confiées au groupe de cheftaines. Plus d'une centaine d'intentions ont pu déjà être recueillies.

La veillée de prière est ouverte à tous. 

Il est possible de déposer toutes vos intentions de prière pour la France, les institutions et tout ce qui structure notre société (une famille, un papa, un soldat, un prêtre, une paroisse, un professeur, un groupe scout, un chef...), à l'adresse suivante : prierpourlafrance [at] mailo.com

 

 

 


Vivre « Noël jusqu'au bout ! » avec notre newsletter hebdomadaire

Dernier jour de l'Avent  —  4 jours de célébration de Noël  —  5 newsletters
Nous vous donnons rendez-vous dans une newsletter spéciale pour vivre la fin de l'Avent et le temps de Noël.

Cliquez sur chaque vignette pour accéder à la newsletter.
Les liens des newsletters publiées seront actifs au fur et à mesure des envois. 


    
24 décembre 2021          
—        25 décembre 2021          —         26 décembre 2021          —              2 janvier 2022            —             9 janvier 2022    

 

Note : Si vous êtes déjà inscrit(e) à la newsletter hebdomadaire, vous n'avez pas besoin de vous ré-inscrire.

Articles relatifs

Justice et paix s'embrassent

Message de Noël de Mgr Berthet – 2021

[VOTE] « Ma crèche de Noël »

Concours Photo – Avent 2021

Noël jusqu'au bout ! #1

Vendredi 24 décembre 2021

Noël jusqu'au bout ! #2

Samedi 25 décembre 2021 – Joyeux Noël

Noël jusqu'au bout ! #3

Dimanche 26 décembre 2021 – Sainte Famille

Noël jusqu'au bout ! #4

Dimanche 2 janvier 2022 – Épiphanie du Seigneur

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges TV

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous