Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #247

Vendredi Saint – 2 avril 2021

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

TRIDUUM PASCAL - VENDREDI SAINT


 

« Tout est accompli » (Jean 19, 31-37  ; Extrait de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ selon saint Jean 18,1 - 19,42)

Comme c’était le jour de la Préparation (c’est-à-dire le vendredi),
il ne fallait pas laisser les corps en croix durant le sabbat,
d’autant plus que ce sabbat était le grand jour de la Pâque.
Aussi les Juifs demandèrent à Pilate qu’on enlève les corps
après leur avoir brisé les jambes.
Les soldats allèrent donc briser les jambes du premier,
puis de l’autre homme crucifié avec Jésus.
Quand ils arrivèrent à Jésus,
voyant qu’il était déjà mort,
ils ne lui brisèrent pas les jambes,
mais un des soldats avec sa lance lui perça le côté ;
et aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau.
Celui qui a vu rend témoignage,
et son témoignage est véridique ;
et celui-là sait qu’il dit vrai
afin que vous aussi, vous croyiez.
Cela, en effet, arriva
pour que s’accomplisse l’Écriture :
Aucun de ses os ne sera brisé.
Un autre passage de l’Écriture dit encore :
Ils lèveront les yeux vers celui qu’ils ont transpercé.

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Tout est accompli. »

Dieu n’a pas besoin qu’on meure pour lui.
Mais il nous donne son Fils qui meurt par amour pour nous.

 

LA MÉDITATION DU JOUR

LE JOUR DU SANG VERSÉ

Vendredi Saint, le jour sans pain, le jour sans eucharistie, le jour du Sang Versé.

Nous vivons aujourd’hui le « maintenant et à l’heure de notre mort » du Rosaire que nous prions chaque jour ou de l’Angélus prié trois fois par jour. C’est l’Heure de la mort de Jésus qui arrive « maintenant ». Or, l’Évangéliste et l’Apôtre Saint Jean précise : « Aussitôt, il en sortit du sang et de l’eau » (Jn 19,34). Cette eau et ce sang sont la Source de tous les Sacrements d’où l’importance des baptêmes du temps pascal.

Cette eau et ce sang se retrouvent à chaque eucharistie lorsque le prêtre prononce ces paroles : « Comme cette eau se mêle au vin pour le sacrement de l’Alliance, puissions-nous être unis à la Divinité de Celui qui a pris notre humanité »… Mystère de l’Incarnation et Mystère de la Rédemption qui s’accomplit ensuite dans les paroles de la Consécration : « Ceci est mon corps livré pour vous… ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude, en rémission des péchés. »

Cette eau et ce sang sont encore présents dans le sacrement de l’onction des malades. Lorsque le prêtre tient la main de la personne qu’il va oindre, alors se réalise le « main-tenant ».

Cette actualité de la mort du Christ, cette vérité du Sang Versé se continue surtout dans les témoins qui eux-aussi versent leur sang par amour de Jésus pour leurs frères et sœurs. La liste est longue depuis Saint Étienne le premier martyr jusqu’à l’abbé Jacques Hamel dans l’église Saint-Étienne du Rouvray, le lendemain de la Saint Jacques 2016. Or, Saint Jacques, le frère de  Saint Jean fut le premier apôtre à verser son sang… À sa suite, nous nous rappelons le sang versé de Saint Jean-Paul II le 13 mai 1981 sur la place Saint Pierre à Rome et celui de Frère Roger le 16 août 2005 dans l’église de la Réconciliation de Taizé.

À nous d’intérioriser l’hymne (W  14) :

« Puissance et gloire de l’Esprit
Heureux les vrais martyrs…
Leur sang se mêle au Sang Sauveur 
Qui lave nos péchés… »

Grâce du vendredi Saint, un jour pour toujours.


Père François-Marie Boucher
Recteur de la basilique Saint-Pierre Fourier de Mattaincourt

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour

Retrouvez toutes les illustrations/jeux/activités manuelles sur notre dossier : "KT à domicile"

Écouter le chant "La Guérison" de Glorious 

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 30 (31)

R/ Ô Père, en tes mains
je remets mon esprit. (cf. Lc 23, 46)

En toi, Seigneur, j’ai mon refuge ;
garde-moi d’être humilié pour toujours.
En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

Je suis la risée de mes adversaires
et même de mes voisins ;
je fais peur à mes amis,
s’ils me voient dans la rue, ils me fuient.

On m’ignore comme un mort oublié,
comme une chose qu’on jette.
J’entends les calomnies de la foule :
ils s’accordent pour m’ôter la vie.

Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,
je dis : « Tu es mon Dieu ! »
Mes jours sont dans ta main : délivre-moi
des mains hostiles qui s’acharnent.

Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ;
sauve-moi par ton amour.
Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le Seigneur !

 

Musique du jour :

"Requiem Aeternam"  – Spectacle "Le Roi Soleil"
– Victoria Petrosillo, Anne-Laure Girbal, Merwan Rim

 

 

ART ET FOI

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose durant la Semaine Sainte un itinéraire jusqu'à Pâques.

_______________________

 
 

L'OEUVRE DU JOUR :

Esquisse (1845)
Eugène Delacroix (1798-1863), 
Museum Boijmans Van Beuningen, Rotterdam, Pays-Bas
 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

Cette œuvre est une esquisse (datant de 1845) du tableau qu’Eugène Delacroix peindra un an plus tard, en 1846. 
Cette esquisse à l’huile n’est pas sans rappeler, tant dans la composition dramatique et agitée que dans la façon de peindre, les œuvres de Rubens, artiste du XVIIe siècle que Delacroix admirait beaucoup.
Le corps livide du Christ se dresse au milieu des ténèbres qui recouvrent la terre. 

« Le Christ, attaché à la croix, dresse sa pâleur dans un ciel noirâtre,
dont les crevasses laissent filtrer quelques reflets de cuivre. Au pied
de l’arbre sublime ricanent quelques insulteurs, coupés à mi-corps
par la toile. Au second plan, des soldats romains, à cheval, semblent
garder le gibet et repousser la foule. » Théophile Gautier (1847)

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Le carême, chemins d'intériorité

Du 17 février au 1er avril 2021

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous