Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #217

Mercredi 3 mars 2021 – Le bon éducateur !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


 

« Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ; et celui qui veut être parmis vous le premier sera votre esclave. » (Matthieu 20, 17-28)

En ce temps-là,
Jésus, montant à Jérusalem,
prit à part les Douze disciples
et, en chemin, il leur dit :
« Voici que nous montons à Jérusalem.
Le Fils de l’homme sera livré
aux grands prêtres et aux scribes,
ils le condamneront à mort
et le livreront aux nations païennes
pour qu’elles se moquent de lui,
le flagellent et le crucifient ;
le troisième jour, il ressuscitera. »

Alors la mère des fils de Zébédée
s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean,
et elle se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit :
« Que veux-tu ? »
Elle répondit :
« Ordonne que mes deux fils que voici
siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,
dans ton Royaume. »
Jésus répondit :
« Vous ne savez pas ce que vous demandez.
Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? »
Ils lui disent :
« Nous le pouvons. »
Il leur dit :
« Ma coupe, vous la boirez ;
quant à siéger à ma droite et à ma gauche,
ce n’est pas à moi de l’accorder ;
il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
Les dix autres, qui avaient entendu,
s’indignèrent contre les deux frères.
Jésus les appela et dit :
« Vous le savez :
les chefs des nations les commandent en maîtres,
et les grands font sentir leur pouvoir.
Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi :
celui qui veut devenir grand parmi vous
sera votre serviteur ;
et celui qui veut être parmi vous le premier
sera votre esclave.
Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi,
mais pour servir,
et donner sa vie en rançon pour la multitude. »


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Le Fils de l'homme est venu pour donner sa vie. »

Recevoir ma vie du Christ, qu'est-ce-que cela veut dire pour moi ? "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Le Christ, le bon éducateur

La route de Carême nous conduit vers la fête de Pâques où nous célébrerons le Christ Ressuscité, vainqueur de la mort. Aujourd’hui l’évangile nous trace un itinéraire de foi dans lequel le Christ se considère comme un bon éducateur.

Étymologiquement, éduquer c’est conduire vers. En conduisant les Douze vers Jérusalem, Jésus les éduque. Ainsi, à travers la troisième annonce de sa Passion, Jésus prédit le contenu et l’objectif de sa vie terrestre. Son amour pour tous les hommes ne se manifestera que par sa souffrance mais cet amour surabondera dans le mystère de sa Résurrection. L’objectif d’un bon éducateur sera donc une vie dans la joie de sa Résurrection. La mort n’est pas la dernière étape dans le cheminement de Jésus avec ses disciples. C’est pourquoi, les trois annonces sur sa Passion prédisent toujours la vie.

En tant que bon éducateur, le Christ accepte d’accueillir chacun tel qu’il est. En effet, Il écoute sincèrement la demande de la mère des fils de Zébédée. Non seulement il accueille sa démarche mais encore il répond à sa demande en posant une autre question. Un éducateur aide ses élèves à ne pas s’enfermer dans leurs intérêts. Il les rejoint, les accompagne, leur propose de “boire la coupe”. Autrement dit, l’éducateur et ses élèves sont en communion dans le cheminement vers un bien plus précieux que le plaisir immédiat. 

En route avec Jésus, il ne permet pas la division dans les Douze. Lorsqu'il perçoit leur jalousie, il les appelle en les formant en vue du véritable serviteur. L’autorité de l’éducateur ne sert pas à dominer mais à faire grandir. Quant au Christ, son autorité se manifeste par sa vie parmi les hommes et par sa pauvreté.

À l’exemple du Christ, marchons donc vers Jérusalem où nous boirons la même coupe avec Lui. Cette communion nous aidera à fortifier notre vie en Christ.

Soyons aussi de bons éducateurs qui accompagnent les futures générations pour traverser la pandémie. Notre espérance demeurera dans l’Amour du Christ, le bon éducateur.

 

Père Thomas TRAN NGUYEN DUY KHANG
Vicaire des paroisses de Mirecourt et Dompaire

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 30 (31)

R/ Sauve-moi, mon Dieu, par ton amour.

Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu ;
oui, c’est toi mon abri.
En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.

J’entends les calomnies de la foule :
de tous côtés c’est l’épouvante.
Ils ont tenu conseil contre moi,
ils s’accordent pour m’ôter la vie.

Moi, je suis sûr de toi, Seigneur,
je dis : « Tu es mon Dieu ! »
Mes jours sont dans ta main : délivre-moi
des mains hostiles qui s’acharnent.

 

Musique du jour :

"No Place in Heaven" – Mika 

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Le carême, chemins d'intériorité

Du 17 février au 1er avril 2021

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous