Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #210

Mercredi 24 février 2021 – Bien plus que Jonas !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« À cette génération il ne sera donné que le signe de Jonas le prophète. » (Luc 11, 29-32)

En ce temps-là,
comme les foules s’amassaient,
Jésus se mit à dire :
« Cette génération est une génération mauvaise :
elle cherche un signe,
mais en fait de signe
il ne lui sera donné que le signe de Jonas.
Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ;
il en sera de même avec le Fils de l’homme
pour cette génération.
Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera
en même temps que les hommes de cette génération,
et elle les condamnera.
En effet, elle est venue des extrémités de la terre
pour écouter la sagesse de Salomon,
et il y a ici bien plus que Salomon.
Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront
en même temps que cette génération,
et ils la condamneront ;
en effet, ils se sont convertis
en réponse à la proclamation faite par Jonas,
et il y a ici bien plus que Jonas. »

 

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Il y a ici bien plus que Jonas. »

Jésus sort des entrailles de la mort pour nous ouvrir le chemin de la vie."

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Raisons de croire / croire par l’oraison

Les habitants de Ninive se sont convertis en écoutant Jonas. Mais « cette génération » demande encore plus de signes pour se convertir.
Des signes, le Christ en a pourtant déjà beaucoup donnés : entre guérisons et expulsions de démons…, le Christ a déjà redonné vie, remis dans la vie … par compassion, par Amour pour chaque personne souffrante, malade, humiliée, mise à l’écart, ... Mais cela ne suffit pas, cela n’est pas perceptible pour ceux qui ne portent pas attention à l’autre. 

Si cela ne suffit pas à cette génération qualifiée de mauvaise, c’est qu’elle attend du spectaculaire. Toujours plus de prodiges, de manifestation de puissance, de merveilleux. Elle veut du spectacle qui montre, voire qui démontre, que Dieu est plus puissant que les idoles, que les puissances de ce monde. Malentendu.

Oui, Christ ne donnera pas d’autre signe à cette génération que celui de Jonas, englouti 3 jours et trois nuits (!) dans le ventre de la baleine et rejeté sur la plage pour aller convertir les habitants de Ninive. Le signe qu’il donne, c’est le Christ lui-même, sur la croix puis ressuscité.

L’appel à la conversion, n’est pas un appel à la soumission devant la toute-puissance de Dieu manifestée dans des évènements spectaculaires qui donneraient des raisons de croire, mais un appel à être attentif à sa présence discrète dans la brise légère, dans la relation attentive aux autres, un appel à l’accueillir dans notre vie intérieure aidé de l’oraison.

Appel à croire que Dieu est vraiment tout puissant de pardon et de miséricorde jusqu’à donner son fils pour nous libérer de nos peurs et de notre culpabilité. Jonas s’était reconnu coupable de trahison envers Dieu, mais suffisamment confiant en sa miséricorde. Christ se donne comme Jonas, mais il est bien plus que Jonas.

Alors en ce début de carême, demandons à Dieu de nourrir généreusement notre oraison plus que notre raison.

 

Jean Mangel
Diacre permanent sur la paroisse de Saint-Dié

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 50 (51)

R/ Tu ne repousses pas, ô mon Dieu,
un cœur brisé et broyé. 

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie moi de mon offense.

Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.
Ne me chasse pas loin de ta face,
ne me reprends pas ton esprit saint.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.

 

Musique du jour :

"Jonas et la baleine"  –  Bourvil

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Le carême, chemins d'intériorité

Du 17 février au 1er avril 2021

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous