Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #205

Vendredi 19 février 2021 – Pourquoi jeûner ?

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


 

« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil pendant le temps où l'Epoux est avec eux ? » (Matthieu 9, 14-15)

En ce temps-là,
les disciples de Jean le Baptiste s’approchèrent de Jésus
en disant :
« Pourquoi, alors que nous et les pharisiens, nous jeûnons,
tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Jésus leur répondit :
« Les invités de la noce pourraient-ils donc être en deuil
pendant le temps où l’Époux est avec eux ?
Mais des jours viendront où l’Époux leur sera enlevé ;
alors ils jeûneront. »

 

 

 

 

 



 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Les invités de la noce peuvent-ils être en deuil pendant le temps où l’Epoux est avec eux ? »

Réjouissons-nous, c’est Carême !
Entrons dans le combat du Christ, où nous sommes déjà vainqueurs !
"

 

LA MÉDITATION DU JOUR

L’évangile de ce premier vendredi de carême est concis :

  •  Une question des disciples de Jean le Baptiste,
  • La réponse de Jésus.

La question : « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas ? »
Oui, pourquoi ne jeûnent-ils pas puisque la Loi le prescrit ?

Piège de la comparaison : Pourquoi les autres ne vivent pas comme nous, ne font pas ce qui nous semble bon, ce qu’il faut faire…
Jésus répond à cette question. Il vient nous décentrer de nos observances, de nos idées sur ce qui doit se faire ou pas, pour nous libérer, nous recentrer sur l’essentiel : La noce à laquelle nous sommes invités.

Jésus se nomme lui-même l’Epoux,  Epoux présent à chaque Eucharistie : « Heureux les invités au repas du Seigneur. »
Jésus est déjà avec nous et, comme il nous l’a promis, jusqu’à la fin des temps. L’Epoux est là et se donne mais l’épouse n’est pas encore prête. Nous sommes donc invités au jeûne pour raviver notre désir de Son amour. Jeûner pour nous alléger de nos pesanteurs, de ce qui nous rend esclave, changer notre cœur pour ne pas être des blasés de l’amour, de l’Amour.

Alors, jeûner oui ou non.
Oui, jeûner : se laisser aimer, attendrir par l’Epoux afin de pouvoir déborder d’amour et ainsi se faire le prochain de l’autre quel qu’il soit.

 

Roselyne Percevault
Paroisse de Mirecourt
Correspondante de la Fraternité oecuménique internationale

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 50 (51)

R/ Tu ne repousses pas, ô mon Dieu, 
un cœur brisé et broyé.

Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour,
selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre toi, et toi seul, j’ai péché,
ce qui est mal à tes yeux, je l’ai fait.

Si j’offre un sacrifice, tu n’en veux pas,
tu n’acceptes pas d’holocauste.
Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ;
tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé.

 

Musique du jour :

"Maintenant"  –  Les Enfoirés

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Le carême, chemins d'intériorité

Du 17 février au 1er avril 2021

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous