Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #188

Mardi 2 février 2021 – "Jour des crêpes", mais pas que !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 

FÊTE DE LA CHANDELEUR
PRÉSENTATION DU SEIGNEUR AU TEMPLE

JOURNÉE MONDIALE DE LA VIE CONSACRÉE


« Mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples. » (Luc 2, 22-40)

Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse
pour la purification,
les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem
pour le présenter au Seigneur,
selon ce qui est écrit dans la Loi :
Tout premier-né de sexe masculin
sera consacré au Seigneur.
Ils venaient aussi offrir
le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur :
un couple de tourterelles
ou deux petites colombes.

Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon.
C’était un homme juste et religieux,
qui attendait la Consolation d’Israël,
et l’Esprit Saint était sur lui.
Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce
qu’il ne verrait pas la mort
avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur.
Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple.
Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus
pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait,
Syméon reçut l’enfant dans ses bras,
et il bénit Dieu en disant :
« Maintenant, ô Maître souverain,
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.
Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël. »

Le père et la mère de l’enfant
s’étonnaient de ce qui était dit de lui.
Syméon les bénit,
puis il dit à Marie sa mère :
« Voici que cet enfant
provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël.
Il sera un signe de contradiction
– et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – :
ainsi seront dévoilées
les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. »

Il y avait aussi une femme prophète,
Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser.
Elle était très avancée en âge ;
après sept ans de mariage,
demeurée veuve,
elle était arrivée à l’âge de 84 ans.
Elle ne s’éloignait pas du Temple,
servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière.
Survenant à cette heure même,
elle proclamait les louanges de Dieu
et parlait de l’enfant
à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

Lorsqu’ils eurent achevé
tout ce que prescrivait la loi du Seigneur,
ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth.

L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait,
rempli de sagesse,
et la grâce de Dieu était sur lui.

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller… »

Voir Jésus et mourir ? Voir Jésus et ne plus avoir peur de traverser la mort ! "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

« Quand arriva le jour fixé par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus le portèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur. »

Consacré au Seigneur  –  Lumière pour éclairer les nations

Les récits de l’enfance en St Luc se terminent au Temple. Comme il est écrit dans la loi « tout garçon premier né sera consacré au Seigneur », Marie et Joseph, fidèles à cette loi, montent au Temple et présentent Jésus où il va être reconnu par Syméon, homme juste qui – poussé par l’Esprit – arrive au temple. Nourri des écritures, il attendait de voir le Messie avant de mourir, c’est alors qu’il bénit Dieu et constate que la promesse de Dieu est accomplie. Ce témoignage de Syméon nous interpelle sur notre fidélité à nous nourrir de la Parole de Dieu. À vivre dans une attente non passive ou négative, mais d’ESPÉRANCE en ce temps d’épreuve laissant la Parole nous transformer;

Ce 2 février est aussi la fête de la Vie Consacrée créée par Saint Jean Paul II en 1997. qui a voulu dédier ce jour à l’action de grâce pour le don de la vie consacrée; Que notre mission de consacrés soit toujours comme celle du Christ, annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres, et en ce temps de pandémie qui entraine solitude, désespoir, pertes de valeurs, montrons qu’au bout d’un tunnel, il y a la lumière. Personnes consacrées, nous sommes donc appelées, à mettre nos pas à la suite de Jésus, avec tout le Peuple de Dieu, chanter les louanges et proclamer Jésus Lumière des Nations.
 

Soeur Thérèse Durupt
Supérieure générale de la Communauté des Soeurs hospitalières du Saint-Esprit 

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 23 (24)

R/ C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ;
c’est lui, le roi de gloire.

Portes, levez vos frontons,
élevez-vous, portes éternelles :
qu’il entre, le roi de gloire !

Qui est ce roi de gloire ?
C’est le Seigneur, le fort, le vaillant,
le Seigneur, le vaillant des combats.

Portes, levez vos frontons,
levez-les, portes éternelles :
qu’il entre, le roi de gloire !

Qui donc est ce roi de gloire ?
C’est le Seigneur, Dieu de l’univers ;
c’est lui, le roi de gloire.

 

Musique du jour :

"Je m'abandonne à Toi"  –  UNI'T

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous