Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #133

Mercredi 9 décembre – "Oui, mon joug..."

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » (Matthieu 11, 28-30)

 

En ce temps-là, Jésus prit la parole :
« Venez à moi,
vous tous qui peinez sous le poids du fardeau,
et moi, je vous procurerai le repos.
Prenez sur vous mon joug,
devenez mes disciples,
car je suis doux et humble de cœur,
et vous trouverez le repos pour votre âme.
Oui, mon joug est facile à porter,
et mon fardeau, léger. »

 

 

 

 

 

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Prenez sur vous mon joug… »

Le joug permet à deux bœufs de labourer la terre ensemble.
Jésus vient travailler à nos côtés. Il fait tout pour nous mais jamais rien sans nous."

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Quels paradoxes ! Prendre le joug et suivre des instructions, comme le recommande Jésus, ne semblent pas à priori la meilleure voie à suivre pour ceux qui sont déjà fatigués et chargés. Ils risquent le burn out, cet  état d'épuisement physique, émotionnel et mental.

Notre humanité s’est beaucoup allégée voire affranchie des lourdes tâches de pénibilité physique que les nécessités de la vie lui imposaient. Ce qu’elle a soulagé d’un côté pour le plus grand nombre, elle a créé d’autres fatigues et charges à la fois psychologiques, mentales et pour finir physiologiques. Notre société a imposé des rythmes, des obligations de résultat, des pressions à l’excellence, des dénis qui ont créé des tensions et des ruptures multiples entre nos sphères neuronales et corporelles.

Alors Jésus lance cette invitation à l’Évangile dans la tradition biblique que la Sagesse a lancé de nombreuses fois : « Venez à moi » car nous y trouvons ce repos et cette paix que nous devons tous espérer.  Toute vraie religion libère et élève. Par l’image du joug qui pèse et abaisse, Jésus invoquait certainement tous les commandements et interdictions des pharisiens que tout croyant devait s’imposer. Ces pharisiens  aujourd’hui existent encore lorsqu’ils veulent faire peser leur pouvoir, leurs traditions et leurs déviances. Ce joug est mauvais car il empêche l’Esprit Saint de déployer sa puissance vitale au sein de nos contingences temporelles et spirituelles.

L’Église est essentiellement charismatique. Nous devons sans cesse interpréter et dialoguer les signes des temps entre nous. Le joug du Seigneur est celui de l’Esprit, celui du cœur humble et doux. Une paix intérieure est alors le doux et précieux fruit du pardon et de l’affranchissement.  Celui qui aime inconditionnellement, aux risques de sa vie, accueille notamment le faible, le petit et le pauvre en leur rappelant que c’est pour eux que le Royaume est arrivé. A nous de bâtir une société humble et douce qui met la vie et toutes ses fragilités et ses forces au centre des relations humaines. Nous serons alors de fidèles disciples du Christ dans le monde d’aujourd’hui.

 

Michel Petitdemange
Diacre pour la paroisse d'Épinal & Économe diocésain

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 102 (103)

R/ Bénis le Seigneur, ô mon âme !

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse ;

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

 

Musique du jour :

"Take My Hand, Precious Lord" – Elvis Presley & The Royal Philharmony Orchestra

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous