Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #143

Samedi 19 décembre – Dans la joie et l'allégresse

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Tu seras dans la joie et l'allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance, car il sera grand devant le Seigneur. » (Luc 1, 5-25)

Il y avait, au temps d’Hérode le Grand, roi de Judée,
un prêtre du groupe d’Abia, nommé Zacharie.
Sa femme aussi était descendante d’Aaron ;
elle s’appelait Élisabeth.
    Ils étaient l’un et l’autre des justes devant Dieu :
ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur
de façon irréprochable.
    Ils n’avaient pas d’enfant, car Élisabeth était stérile
et, de plus, ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.

    Or, tandis que Zacharie,
durant la période attribuée aux prêtres de son groupe,
assurait le service du culte devant Dieu,
    il fut désigné par le sort, suivant l’usage des prêtres,
pour aller offrir l’encens dans le sanctuaire du Seigneur.
    Toute la multitude du peuple était en prière au dehors
à l’heure de l’offrande de l’encens.
    L’ange du Seigneur lui apparut,
debout à droite de l’autel de l’encens.
    À sa vue, Zacharie fut bouleversé
et la crainte le saisit.
    L’ange lui dit :
« Sois sans crainte, Zacharie,
car ta supplication a été exaucée :
ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils,
et tu lui donneras le nom de Jean.
    Tu seras dans la joie et l’allégresse,
et beaucoup se réjouiront de sa naissance,
    car il sera grand devant le Seigneur.
Il ne boira pas de vin ni de boisson forte,
et il sera rempli d’Esprit Saint dès le ventre de sa mère ;
    il fera revenir de nombreux fils d’Israël
au Seigneur leur Dieu ;
    il marchera devant, en présence du Seigneur,
avec l’esprit et la puissance du prophète Élie,
pour faire revenir le cœur des pères vers leurs enfants,
ramener les rebelles à la sagesse des justes,
et préparer au Seigneur un peuple bien disposé. »
    Alors Zacharie dit à l’ange :
« Comment vais-je savoir que cela arrivera ?
Moi, en effet, je suis un vieillard
et ma femme est avancée en âge. »
    L’ange lui répondit :
« Je suis Gabriel
et je me tiens en présence de Dieu.
J’ai été envoyé pour te parler
et pour t’annoncer cette bonne nouvelle.
    Mais voici que tu seras réduit au silence
et, jusqu’au jour où cela se réalisera,
tu ne pourras plus parler,
parce que tu n’as pas cru à mes paroles ;
celles-ci s’accompliront en leur temps. »

    Le peuple attendait Zacharie
et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire.
    Quand il sortit, il ne pouvait pas leur parler,
et ils comprirent que, dans le sanctuaire, il avait eu une vision.
Il leur faisait des signes et restait muet.
    Lorsqu’il eut achevé son temps de service liturgique,
il repartit chez lui.
    Quelque temps plus tard, sa femme Élisabeth conçut un enfant.
Pendant cinq mois, elle garda le secret.
Elle se disait :
    « Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi,
en ces jours où il a posé son regard pour effacer
ce qui était ma honte devant les hommes. »
 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Tu ne pourras plus parler, parce que tu n’as pas cru à mes paroles ;
celles-ci s’accompliront en leur temps. »

Zacharie, symbole du monde d’avant, devient muet jusqu’à la naissance de Jean-Baptiste
qui ouvre le monde nouveau. Pour laisser l’avenir naître, taisons-nous.
"

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Cet évangile de Luc nous remémore l’origine de Jean-Baptiste. Il nous confirme que nous ne devons cesser de cultiver en nous :

  • La confiance en Dieu : Zacharie n’imagine plus qu’un enfant peut naître au sein de son couple âgé. Et pourtant, Dieu, tient, à travers Jean-Baptiste à préparer son peuple à l’accueil de Jésus, le Sauveur.
  • Le silence et l’écoute : Zacharie devient provisoirement muet car il n’avait pas cru à l’annonce de l’Ange Gabriel.
  • La gratitude : Élisabeth rend grâce, remercie Dieu de ce bonheur d’enfanter.

Cette « histoire » est lointaine mais elle doit rester présente dans notre quotidien, chargé aussi de situations lourdes et inextricables. Comme dans cet évangile, sachons alors FAIRE SILENCE pour ÉCOUTER. Nous pourrons ainsi comprendre mieux les origines de l’événement, les conséquences sur notre Frère, les ressources de tous pour une consolidation… sans être parasités par nos émotions premières.

Nous laisserons également agir notre CONFIANCE en DIEU qui ne manquera pas de nous aider à cheminer avec patience et force (que nous n’aurions pas soupçonnées), vers des issues, à ouvrir d’autres portes, imprévues, elles aussi.

Comme Élisabeth, n’oublions pas de mesurer ce qui s’est accompli. Relisons notre vie et RENDONS GRÂCE souvent À DIEU, car nous vivons, nous aussi, régulièrement des petits miracles !

Marie-Madeleine Cicolaz
Correspondante du Secours Catholique pour les paroisses de Xertigny et  Bains-les-Bains

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 70 (71)

R/ Je n’ai que ta louange à ma bouche,
tout le jour, ta splendeur.

En toi, Seigneur, j’ai mon refuge :
garde-moi d’être humilié pour toujours.
Dans ta justice, défends-moi, libère-moi,
tends l’oreille vers moi, et sauve-moi.

Sois le rocher qui m’accueille,
toujours accessible ;
tu as résolu de me sauver :
ma forteresse et mon roc, c’est toi !

Seigneur mon Dieu, tu es mon espérance,
toi, mon soutien dès avant ma naissance,
tu m’as choisi dès le ventre de ma mère ;
tu seras ma louange toujours !

Je revivrai les exploits du Seigneur
en rappelant que ta justice est la seule.
Mon Dieu, tu m’as instruit dès ma jeunesse,
jusqu’à présent, j’ai proclamé tes merveilles.

 

Musique du jour :

"Dans la joie" – Glorious

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous