Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #129

Samedi 5 décembre – Sur votre route...

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Allez vers les brebis perdues de la maison d’Israël. Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. » (Matthieu 9,35 – 10,1-8)

En ce temps-là,
Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages,
enseignant dans leurs synagogues,
proclamant l’Évangile du Royaume
et guérissant toute maladie et toute infirmité.
Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles
parce qu’elles étaient désemparées et abattues
comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »
Alors Jésus appela ses douze disciples
et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs
et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Ces douze, Jésus les envoya en mission
avec les instructions suivantes :
« Allez vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Sur votre route,
proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts,
purifiez les lépreux, expulsez les démons.
Vous avez reçu gratuitement :
donnez gratuitement. »
 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. »

Avant de me désoler du petit nombre d’ouvriers et de rêver aux ceux qui n’existent pas,
je me réjouis de l’abondance de la moisson.
Cette moisson, ce sont mes frères et sœurs à rencontrer aujourd’hui.
Qu’ils soient ma joie. Alors, je serai un bon ouvrier de la moisson de Dieu.
"

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Jésus enseigne dans les villes et dans les campagnes. Il accomplit de nombreuses guérisons et le peuple accourt. En voyant ces foules, Jésus est pris de compassion, parce qu'il les voit « désemparées et abattues comme des brebis sans berger ». Cette phrase m'interpelle...

Comment ne pas se demander, si Jésus revenait aujourd'hui, s'il n'éprouverait pas la même compassion ? Tant de personnes, tant d'hommes et de femmes sont malheureux, souffrent de la faim, de la guerre, chez les plus pauvres, cependant que beaucoup sont désabusés dans notre monde occidental, où les différences s'accentuent, où la crise due à la pandémie frappe surtout les plus fragiles...

Les plus aisés ne sont pas parfois mieux lotis. Je me demande pourquoi, autour de moi, tant d'hommes et de femmes qui ont « tout pour être heureux », ne le sont pas !
Il y a cette soif de bonheur, de plaisir d'éternité « matérielle », qui nous laisse désemparés quand le malheur, la maladie ou la mort surviennent. À en croire les médias, nous sommes de plus en plus pessimistes. Plus que la pauvreté, dans notre monde moderne, un mal insidieux s'installe, comme un long ennui qui conduit au désespoir. Il nous manque « quelque chose ».

Le monde moderne regorge de moyens intellectuels. Ce « quelque chose » qui nous manque, n'est-ce pas ce côté spirituel qui nous aiderait à surmonter nos faiblesses ? Même au XXIème siècle, nous sommes tout petits et si fragiles ! Savoir, sentir qu'il y a une présence au-dessus de nous, s'en remettre à elle , voilà ce « quelque chose » qui nous aidera à reprendre courage.
Marchons confiants sur le chemin de Noël, comme les bergers à la recherche des brebis perdues. Notre mission est de préparer les cœurs à la paix et à l'hospitalité entre nous déjà, mais aussi auprès de ceux et celles vers qui nous sommes envoyés.
Que Jésus nous encourage dans cette mission ! Il y a tant de malheureux : « La moisson est abondante, les ouvriers sont peu nombreux ». Plus nous donnerons du bonheur, plus nous en recevrons...

 

Gabriel Perrin
Coordinateur de la diaconie pour la paroisse de Docelles 

 

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 146 (147A)

R/ Heureux tous ceux qui attendent le Seigneur !
ou Alléluia ! (Is 30, 18)

Il est bon de fêter notre Dieu,
il est beau de chanter sa louange !
Le Seigneur rebâtit Jérusalem,
il rassemble les déportés d’Israël.

Il guérit les cœurs brisés
et soigne leurs blessures.
Il compte le nombre des étoiles,
il donne à chacune un nom.

Il est grand, il est fort, notre Maître :
nul n’a mesuré son intelligence.
Le Seigneur élève les humbles
et rabaisse jusqu’à terre les impies.

 

Musique du jour :

"Padre Mio" – Vinz le Mariachi

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous