Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #125

Mardi 1er décembre – "Révélé aux tout-petits"

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


 

« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! » (Luc 10, 21-24)

À l'heure même, Jésus exulta de joie
sous l’action de l’Esprit Saint,
et il dit :
« Père, Seigneur du ciel et de la terre,
je proclame ta louange :
ce que tu as caché aux sages et aux savants,
tu l’as révélé aux tout-petits.
Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.
Tout m’a été remis par mon Père.
Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ;
et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils
et celui à qui le Fils veut le révéler. »

Puis il se tourna vers ses disciples
et leur dit en particulier :
« Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez !
Car, je vous le déclare :
beaucoup de prophètes et de rois
ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez,
et ne l’ont pas vu,
entendre ce que vous entendez,
et ne l’ont pas entendu. »


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange. »

Dans l’évangile de Luc, Jésus passe son temps à prier son Père.
90% de la prière de l’Eglise est tournée vers le Père, par son Fils, dans l’unité du Saint Esprit.
Et moi ? Quelle place le Père tient-il dans ma prière ?
Que ma vie chrétienne ne soit pas une vie « sans père » !
 "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Les couleurs sont à la lumière ce que l’altérité est aux nuances. Pour comprendre l’autre dans sa complexité, il faut être en mesure de se comprendre soi-même.

La communication est l’œuvre des dualités silencieuses des pensées, des énergies qui se heurtent aux parois des sciences. Celui qui reçoit enseigne. La pas-science (patience ; marcher dans la connaissance) est un exercice de méditation et de discernement qui permet d’apprécier les contours et les reliefs des nues-en-soi (nuances dans le for intime). Elles sont un chemin de couleurs, de douleurs, un mouvement qui nous imprègnent et laissent des traces, des re-Père (revenir au Père) sous la forme de sous-venir (souvenirs ; l’humilité de la pensée). Comme le fait un miroir, on perd-soi (perçoit ; se perdre à l’intérieur de soi) le monde et l’interprète sous sa forme idéale, super-fi’ciel (on essaie tous d’être le meilleur croyant, d’être tel le Fils au Ciel). En re-co-naissant (en remettant nos croyances et différences en commun) l’autre dans cette complexité, nous appréhendons le monde dans sa globalité. 

Le témoignage est une forme superficielle de l’existence, de ce qui existe en soi. Il nous permet d'interpréter les mouvements de l'âme, de la lumière et de nommer l’énergie de Dieu dans l'expérience de la foi. La lumière est un mouvement qui met en exergue le temps et génère des émotions communes à nos sentiments personnels. Nos convictions se confondent par-foi (parfois ; par la foi) aux certitudes qui nous empêchent de réfléchir à la lumière et donc de laisser Dieu, la Lumière (Jésus, comme tout un chacun), par l'autre altérer notre perception du réel. Tout ce qui vient de l'intérieur est une progression, tout ce qui vient de l'extérieur est une projection. 

 

Alexandre Berthier
Membre de la Pastorale des Jeunes adultes

 


"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 71 (72)

R/ En ces jours-là fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des temps.

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu’à la fin des lunes !
Qu’il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu’au bout de la terre !

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

 

Musique du jour :

"Señor, que florezca tu justicia" – Communauté de Taizé
Traduction : Seigneur, que fleurisse ta justice et que ta paix inonde la terre.
Ô Dieu, que fleurisse ta justice, que notre vie soit remplie de toi.

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous