Vous êtes ici

La Communauté de paroisses de Bruyères

#LeTourDuDiocèse #ConnectésEnsemble #EspaceMissionnaire

À l'occasion de cette nouvelle rentrée diocésaine, nous vous proposons de découvrir chaque mois une communauté de paroisses de notre diocèse, avec un focus spécifique chaque lundi sur la communauté de paroisses en question : une présentation de la communauté, les saints, le patrimoine et les initiatives de chaque communauté. Restez connectés pour découvrir #LeTourduDiocèse.

Découvrez la Communauté de paroisses de Bruyères !


Au coeur des Vosges, l'Avison offre un panorama sur les vallées rurales d la Mortagne et de la Vologne, empreintes de l'activité industrielle du textile et du papier qui était très importante jusque dans les années 1980.  La Communauté de paroisses de Bruyères regroupe ainsi quatre paroisses : Notre-Dame-du-Pays-de-l'Avison, Saint-Antoine-en-Vologne, Notre-Dame-de-la-Corbeline et Notre-Dame-de-Corcieux.

Le territoire, marqué par le grès, les forêts, les cascades et l'Histoire (notamment les guerres mondiales), compte près de 22 000 personnes entre les différentes collines.  Cet héritage porte l'Espace Missionnaire lancé par le père François Vuillemin sur le secteur bruyérois, avec la communauté de paroisses de Rambervillers.

 

 


Le curé doyen & l'équipe paroissiale

Le père François VUILLEMIN est le curé doyen de l'espace missionnaire Rambervillers-Bruyères et coordonne la communauté de paroisses depuis le 1er septembre 2019.  Accompagné du père Luc GRANDJEAN, du père Joseph SCHLOSSER, il est également aidé des quatre équipes paroissiales du secteur bruyérois comptant 21 personnes. Aussi, le père Alain CLAUDEL apporte son concours au sein de la communauté de paroisses.

 

Les saints de la communauté de paroisses

La communauté de Bruyères célèbre plusieurs saints, à travers notamment ses édifices religieux :

saint Jean-Baptiste, saint Antoine, sainte Libaire, saint Pierre, saint Claude, sainte Gébertrude, sainte Menne, saint Dominique, saint Valbert, sainte Marie-Madeleine, saint Jacques du Stat, sainte Anne de Martimpré, saint Georges, saint Léger, saint Laurent, sainte Madeleine, saint Matthieu, sainte Jeanne d'Arc.

 


 

Je m’appelle Jessica, j’ai 30 ans et étant jeune parent de deux enfants, j’ai à cœur de leur partager l’amour de Jésus et Marie au quotidien, à travers petites joies de tous les jours, en priant ensemble.
Mais également en me lançant dans l’aventure de le faire découvrir à d’autres enfants au cours des rencontre à l’éveil à la foi.
Plus personnellement même si la vie se vit à cent à l’heure, aller ne serait-ce une fois à une des messes du matin en semaine me permet de rester plus en lien avec Dieu, l’église et la Paroisse.
L’église est pour moi un lieu ou il fait bon de se ressourcer en priant en communiant et même parfois seule en silence .

Jessica MUNIER

Je suis animatrice de caté depuis environ 10 ans pour la paroisse Notre Dame de Corcieux. Mes enfants allaient au caté et à cette époque j'étais disponible les mercredis matin, j'ai intégré le groupe d'animatrices pour donner un coup de main lors des activités manuelles. J'ai ensuite animé en binôme l’aumônerie de 6ème et puis seule pendant quelques années.

En septembre 2020, nous avons regroupé caté et aumônerie par manque d’animatrices, certaines raccrochaient le tablier après de nombreuses années de bons et loyaux services.
Nous sommes donc 3 animatrices pour environ 20 enfants que nous rencontrons toutes les 3 semaines. Mes collègues ont beaucoup plus d'années de caté que moi, elles sont pour moi un réel soutien comme l'est notre prêtre référent François Vuillemin. Nous sommes une vraie équipe et chacun apporte sa touche personnelle. Nous définissons ensemble la trame de travail, le fil conducteur de l'année et ensuite je prépare les séances (recherche de support d'activités, mise en page des documents à l'attention des enfants...). J'y prends beaucoup de plaisir. Internet est un fabuleux outil pour la préparation et pour l'auto-formation comme le MOOC des catéchistes par exemple. J'y pioche des idées pour dépoussiérer les séances de caté, les enfants aiment la nouveauté, le high-tech. Mais l’essentiel est toujours présent : découvrir l'amour de Dieu, la vie de Jésus ou encore la fraternité.

Catherine ESSELIN
48 ans, mariée, deux enfants

« Sortez ! »

Nous venons de vivre la « rentrée ». Mais les chrétiens, à la suite du pape François, parlent plus volontiers aujourd’hui de « sortie ». Je vous souhaite de rester fidèles à votre mission de chrétien de sortir vers le monde. C’est ce que nous avons aussi à vivre en paroisses. Nous allons sortir à la rencontre des enfants et des jeunes qui vont s’inscrire en catéchèse, en aumônerie ou dans les mouvements de jeunesse. Nous allons sortir pour aller à la rencontre des personnes seules, malades, isolées, à domicile ou dans des hôpitaux ou maisons de retraite. Nous allons sortir de nos habitudes pour renouveler nos pratiques en paroisses (célébrations, groupes divers, services divers). C’est tout le bien que je vous souhaite pour cette année !

Que le Christ vous donne l’audace de la rencontre fraternelle et gratuite.

Le 10 octobre dernier, l’abbé Joseph Schlosser a été accueilli comme nouveau curé des Quatre paroisses de la communauté de paroisses de Rambervillers. Avec l’abbé Luc Grandjean, nous formons donc l’équipe de prêtres des 8 paroisses du grand doyenné Bruyères – Rambervillers (qu’on appelle désormais « Espace Missionnaire »). Vous nous verrez en particulier au cours des différentes célébrations dans les 8 paroisses (nous continuerons donc de bouger… un peu plus encore). Qui dit équipe dit fraternité. Sachez que vous pourrez vous adresser à l’un de ces trois prêtres puisque nous portons ensemble et en étroite collaboration la charge pastorale de vos 8 paroisses.

Les prêtres en retraite Alain Claudel (Bruyères), Hubert Cuny (Brû) et Claude Grandvallet (Jeanménil) apporteront leur précieux concours de temps en temps. Vous les verrez dans les prochains mois présider l’une ou l’autre célébration, avec aussi à l’occasion tel ou tel prêtre extérieur invité. Nous avons réduit le nombre de célébrations dominicales dans chacune des 8 paroisses, aussi nous veillerons à avoir le souci de proposer le covoiturage.

Dans les semaines à venir, vos prêtres vont entamer un large cycle de rencontres pour vous accompagner et vous encourager dans les différentes activités de nos paroisses.

À très bientôt donc !

Père François VUILLEMIN
Curé doyen de la communauté de paroisses de Bruyères,
et de la communauté de paroisses de Rambervillers

J'habite, avec mon épouse, à Lépanges-sur-Vologne. J'ai vécu un cheminement qui m'amena dans un premier temps à participer aux offices, à la lecture de la Parole de Dieu, à donner la communion. 
Toutes ces mains tendues ont été bénéfiques à mon encontre. Puis lorsqu'on me demanda de faire partie de l'équipe des funérailles, après un temps de réflexion, j'acceptai volontiers et ne le regrette pas, car il est important d'apporter du réconfort aux familles.

Mon engagement dans cette équipe de funérailles remonte à 2018. Au départ, rien ne me destinait à un tel rôle, car n'étant pas auparavant plus impliqué que cela dans l'Église, ni dans la religion, me définissant comme non pratiquant, mais sans pour autant être opposé à tout changement spirituel.
J’ai découvert le fait de savoir écouter, de le faire en toute humilité, d’y mettre beaucoup d'abnégation et un tant soit peu de discrétion.
Dans ma profession antérieure, j'étais chef d'équipe, ce qui bien sûr, nécessite une aptitude à fédérer, à être à l'écoute, à temporiser et être responsable de soi et des autres. L'équipe dans son ensemble est porteuse d'un bon travail, avec une cohésion de ses membres, et si cela se fait dans le travail, cela peut se faire en toutes circonstances dans toutes structures ou associations, et dans l’Église aussi.
Sur ma paroisse, je fais partie de l’équipe d’accompagnement des familles en deuil. Une vingtaine de personnes qui rencontrent les familles et préparent la célébration. Nous sommes cinq à conduire la célébration lorsque le prêtre n’est pas présent.
Nous nous sommes rencontrés dernièrement en vue de la préparation des offices de la Toussaint et de la journée des Défunts où nous convions les familles en deuil de l’année.
Il est important de nous retrouver pour partager, avec le prêtre, comment nous vivons ce service.
Nous essayons, aussi de suivre les familles après la célébration.
Tous peuvent s’exprimer, avec bien sûr, le ressenti propre à chacune et chacun, face à ces épreuves pour le moins douloureuses des familles dans la peine. Échanges parfois empreints d'une certaine vivacité d'expression, mais néanmoins enrichissants, si l'on prend la peine de prendre un certain recul, et de la réflexion. À la fin de la réunion, après avoir débattu, en signe de conclusion, un tour de table permet à chacune et chacun d’exprimer son ressenti, ses attentes, ses convictions.
Je souhaite que nous gardions une bonne entente dans notre équipe de funérailles et qu'elle puisse s'étoffer avec l'arrivée de nouvelles personnes pour continuer notre mission.

Daniel AUBRY

 


L’oratoire et la crypte de la Ferme des Anges à Bruyères

Rénovés en novembre 2014, le site était très peu des connu des Bruyérois. Ces vestiges du XVIII° siècle ont été érigés par la famille nobiliaire Jaugeon-Lavaux (procureurs de père en fils du duc de Lorraine), creusés sous la roche en grès rose. Ces derniers étaient les propriétaires de la ferme des Anges, non loin du château, au carrefour des routes de Grandvillers, Bruyères et Brouvelieures.
L’oratoire extérieur est composé de deux niches dans lesquelles se trouvaient deux statues, aujourd’hui disparues : la Vierge et un ange. Avant la guerre de 1939-1945, le prêtre s’y rendait avec les enfants du patronage pour y faire des dévotions. 
Suite à la rénovation, l’Association pour la Sauvegarde des Oratoires de France a offert une statue : la Reine des Anges, alors installée dans la grande niche de l’oratoire extérieur.

 

 La bataille de Bruyères avec le 100ème bataillon d’Hawaï

En 1944, des soldats américains du 100ème/442ème régiment de combat des USA sont venus libérer Bruyères… et parmi ces soldats, il y avait des japonais enrôlés dans l’armée après leur déportation.
Un monument américain a été inauguré le 30 octobre 1947 dans la forêt de Faîte, en l’honneur des « U.S. Samouraïs » qui ont libéré Bruyères durant la bataille du 14 au 30 octobre 1944. En souvenir des combats et de la libération de la cité, les villes de Bruyères et de Honolulu sont jumelées depuis 1961.
Aussi, suite à cette bataille et à l’engagement des soldats nippon-américains, Hawaï a décroché la 50ème étoile du drapeau américain lorsque c’est devenu un état fédéré à part entière le 4 juillet 1960.
 

Sur les pas d’El Camino à Saint-Jacques du Stat

L’église Saint-Jacques du Stat, située à La-Chapelle-devant-Bruyères, date de l’époque Carolingienne comme celle de Champ-le-Duc. Elle est lieu de passage surtout durant l’été pour les pèlerins de Compostelle. Il ne reste de la chapelle primitive que le clocher (inscrit à l’inventaire des monuments historiques) et l’ancien chœur. En 1878, l'église est agrandie, et prend sa forme définitive, pour pouvoir accueillir tous les fidèles.
Chaque année, fin juillet, l’association des Amis de Saint-Jacques organise une fête afin de célébrer Saint Jacques le Majeur, apôtre du Christ dont la fête est fixée au 25 juillet.
 


L’église romane de Champ-le-Duc

L'église Notre-Dame de l’Assomption date de la moitié du XI° siècle et du début du XII° siècle, marquée par l’art roman de la vallée du Rhin avec ses trois nefs de type basilical à plafond de nos et ses croisillons de transept très saillants. C’est l’une des premières églises et la plus importante de la vallée de la Vologne, tout comme le village qui l’entoure et qui préexistait à la ville de Bruyères. Construite sur une prétendue villa du IX° siècle, on attribue sa fondation à l’empereur Charlemagne qui aurait eu l’habitude de venir chasser dans les environs. Après plusieurs restaurations au XVIII° siècle, après la  Seconde Guerre mondiale, puis à la fin du XXème siècle suite à un incendie, l’édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 7 mars 1908. L'église abrite un remarquable mobilier, remontant principalement au XVIIIème siècle, en particulier l’orgue de 1781, attribué à Nicolas Dupont, l'autel tombeau, le tabernacle et les fonts baptismaux.

 

 

 


 1 – Rencontre des 4 paroisses membres de « L'espace missionnaire Rambervillers – Bruyères »

Depuis septembre dernier, nos communautés de paroisses de Bruyères et de Rambervillers sont appelées à travailler ensemble et à tisser des liens de fraternité et d’évangélisation. Nous parlons désormais de « L’espace missionnaire Rambervillers – Bruyères » ou « L’espace missionnaire Bruyères – Rambervillers » (peu importe).
Mieux communiquer entre nous déjà par les divers moyens que nous devons renouveler. Relire régulièrement avec joie notre commune espérance à la lumière de la Parole de Dieu. Nous entraider pour accueillir les demandes qui nous sont adressées (les familles qui demandent le baptême, l’éveil à la foi, le catéchisme et l’aumônerie scolaire pour leur enfant, les couples qui souhaitent se marier, les familles en deuil qui demandent le soutien de l’Eglise, les secours de toutes sortes, …). Nous ouvrir largement aux cris du monde, à la plainte des plus petits et des plus pauvres dans nos quartiers et nos villages. Proposer des lieux et des moments de prière et de célébrations qui soient véritablement accueillants et nourrissants pour les jeunes générations qui nous rejoignent ponctuellement (en particulier le dimanche). Nous laisser saisir par l’audace sans cesse proposée par l’Esprit Saint (et les plus jeunes…), nous qui sommes aînés dans la foi et parfois fatigués. Croire en la force de l’appel pour toutes les tâches que nous accomplissons souvent seuls.


2 – Local d’accueil et vestiaire de St Vincent de Paul  &  Secours Catholique

Le Secours Catholique et la Conférence Saint Vincent de Paul travaillent ensemble pour faire vivre un local d’accueil, vestiaire, à Bruyères. Des permanences sont organisées.

 

 
3 – Récit d’un grand ménage dans l’église de La Baffe

Joseph SCHLOSSER et François VUILLEMIN organisent le ménage, le rangement, le débarras des sacristie et églises de 90 communes en tout. On invite le maire ou un adjoint, on prévient la population en lien avec la commune. On passe en général une journée dans chaque église.

ÉGLISE DE DEYCIMONT –  « Lundi 5 juillet, suite à l’appel lancé par la mairie, une douzaine de personnes s’est retrouvée dans l’église de Deycimont pour faire « le grand nettoyage », après les travaux de remise en état, suite à la mérule. Avec l’aide de nos prêtres, nous avons déplacé, dépoussiéré, frotté, lavé, ciré ; tout cela, dans une bonne ambiance. Avec une efficacité certaine, car, en fin d’après-midi, tout était terminé. Merci beaucoup à tous ceux qui ont répondu à l’appel ; sans eux, la petite équipe habituelle aurait eu bien du mal à finir le travail. »

M. Gremillet

RÉCIT D’UN GRAND MÉNAGE DANS L’EGLISE DE LA BAFFE –  « J’étais joyeux que l’on me dise : "allons à la maison de Yahvé‘’ (Ps 122).  Notre maison à tous, notre église de la Baffe, s’est vue visitée ‘’pour l’amour de la maison de Yahvé, notre Dieu‘’ (Ps 122). Nous sommes venues en cet après-midi du 3 novembre, qui avec un balai, qui avec un seau, une brosse… pour le ‘’bonheur‘’ de Dieu (Ps 122). Pas n’importe lequel : le bonheur de voir Sa maison bien propre. Boiseries, bancs se sont vus frottés, astiqués avec ardeur ; ce fut aussi la danse des balais : ‘’le zèle de Ta maison me dévore‘’ (Ps 69). Pourquoi ? Le ‘’GLORIA‘’ de la messe nous en donne la réponse : ‘’Gloire à Dieu au plus haut des cieux … nous vous rendons grâces pour votre gloire immense, SEIGNEUR DIEU, ROI DU CIEL, Dieu TOUT PUISSANT. Oui, ‘’que ses demeures sont aimées... le passereau lui-même a trouvé une maison et l’hirondelle un nid pour elle, où elle pose ses petits : les autels ‘’ (Ps 84). Leurs traces ont confirmé les psaumes et prolongé de plusieurs minutes un ménage bien avancé pendant que nous nous souvenions du même psaume : ‘’heureux les habitants de Ta maison, ils te louent à jamais‘’ (Ps 84), les uns laissant quelques souvenirs, les autres frottant. En nos cœurs vibrait sans parole ‘’la seule chose que je demande à Yahvé, c’est d’habiter la maison de Yahvé tous les jours de ma vie… de prendre soin de son temple‘’ (Ps 27). Un goûter nous fit reprendre le souffle et quelques forces. Nos forces renouvelées, dans la joie, Madame Claudon, notre sacristine, nous déclara avec le sourire : ‘’la prochaine fois à Pâques‘’. Avec joie. Quelle belle après-midi ! en très bonne compagnie, nous remerciant mutuellement au fond de nos cœurs. ‘’Voyez qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en frères tous ensemble‘’ (Ps 132). ‘’Devant Yahvé splendeur et majesté dans son sanctuaire, puissance et beauté‘’ (Ps 96). Nous invitons tous et chacun à ce bénévolat convivial où demeure le ROI des ROIS, le DIEU TOUT PUISSANT. »

Mère Marie Raphaël, Madame Bohuon Madame Claudon, Madame Pernot, Madame Poirot


4 – Groupe biblique « La Bible, un livre pour vivre »

Sœur Marie-Antoinette SIMONIN anime un groupe biblique pour les communautés de Paroisses de Bruyères et Rambervillers. Au cours de la première rencontre qui a eu lieu le mardi 12 octobre de 20h à 22h à la maison paroissiale à BRUYÉRES, chacun a pu partir à la découverte de la Bible et le groupe a établi un programme pour l'année.

 

Pour cette année pastorale, le groupe biblique reprend le thème choisi par notre Évêque : « DES COMMUNAUTÉS SELON L’ÉVANGILE ». À partir du livre des Actes des Apôtres et des lettres de Paul, l'ensemble du groupe découvrira la vie des premières communautés chrétiennes et ce qu’elles nous révèlent pour la vie de nos communautés aujourd’hui.

Les rencontres ont lieu à la Maison paroissiale à Bruyères : le mardi de 14h à 16h ou de 20h à 21h30.
PROCHAINES DATES :  Mardi 23 novembre – Mardi 11 janvier – Mardi 8 février – Mardi 8 mars.
 

Plusieurs autres dynamiques sont lancées ou relancées, ou en cours de réflexion : l'accueil du Forum des Familles organisé par le mouvement CMR (Chrétiens en monde rural), une démarche écologique avec le label « Église Verte », la mise en place de deux équipes de préparation au baptême et deux équipes pour la préparation au mariage, des messes de semaines ponctuelles dans les églises des villages environnants, un groupe de prière pour les jeunes adultes....

Une équipe regroupant les quatre paroisses de la communauté de paroisses réfléchit à coordonner nos publications paroissiales dans un seul journal dès janvier 2022. Depuis un an, une newsletter hebdomadaire est également éditée, envoyée à 550 personnes par mail sur les quatres paroisses de Bruyères. En première page : toujours l’évangile du dimanche, avec un commentaire. Puis des nouvelles de la vie des paroisses, des prières, de l’humour….

 

Articles relatifs

Le Tour du Diocèse

#LeTourduDiocèse – Focus sur les communautés de paroisses

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges TV

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous