Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #252

Mercredi 7 avril 2021 – Reste avec nous !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


 

« Reste avec nous, car le soir approche et déjà le jour baisse. » (Luc 24, 13-35)

Le même jour (c’est-à-dire le premier jour de la semaine),
deux disciples faisaient route
vers un village appelé Emmaüs,
à deux heures de marche de Jérusalem,
et ils parlaient entre eux de tout ce qui s’était passé.

Or, tandis qu’ils s’entretenaient et s’interrogeaient,
Jésus lui-même s’approcha,
et il marchait avec eux.
Mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
Jésus leur dit :
« De quoi discutez-vous en marchant ? »
Alors, ils s’arrêtèrent, tout tristes.
L’un des deux, nommé Cléophas, lui répondit :
« Tu es bien le seul étranger résidant à Jérusalem
qui ignore les événements de ces jours-ci. »
Il leur dit :
« Quels événements ? »
Ils lui répondirent :
« Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth,
cet homme qui était un prophète
puissant par ses actes et ses paroles
devant Dieu et devant tout le peuple :
comment les grands prêtres et nos chefs l’ont livré,
ils l’ont fait condamner à mort et ils l’ont crucifié.
Nous, nous espérions que c’était lui qui allait délivrer Israël.
Mais avec tout cela,
voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c’est arrivé.
À vrai dire, des femmes de notre groupe
nous ont remplis de stupeur.
Quand, dès l’aurore, elles sont allées au tombeau,
elles n’ont pas trouvé son corps ;
elles sont venues nous dire
qu’elles avaient même eu une vision :
des anges, qui disaient qu’il est vivant.
Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau,
et ils ont trouvé les choses comme les femmes l’avaient dit ;
mais lui, ils ne l’ont pas vu. »
Il leur dit alors :
« Esprits sans intelligence !
Comme votre cœur est lent à croire
tout ce que les prophètes ont dit !
Ne fallait-il pas que le Christ
souffrît cela pour entrer dans sa gloire ? »
Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes,
il leur interpréta, dans toute l’Écriture,
ce qui le concernait.

Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient,
Jésus fit semblant d’aller plus loin.
Mais ils s’efforcèrent de le retenir :
« Reste avec nous,
car le soir approche et déjà le jour baisse. »
Il entra donc pour rester avec eux.

Quand il fut à table avec eux,
ayant pris le pain,
il prononça la bénédiction
et, l’ayant rompu, il le leur donna.
Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent,
mais il disparut à leurs regards.
Ils se dirent l’un à l’autre :
« Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous,
tandis qu’il nous parlait sur la route
et nous ouvrait les Écritures ? »
À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem.
Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons,
qui leur dirent :
« Le Seigneur est réellement ressuscité :
il est apparu à Simon-Pierre. »
À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route,
et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux
à la fraction du pain.


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Et, partant de Moïse et de tous les Prophètes,
il leur interpréta, dans toute l’Ecriture, ce qui le concernait. »

La Bible ne nous parle pas d’abord de nous.
Elle nous parle de Dieu et de Celui qu’il nous promet depuis toujours.

 

LA MÉDITATION DU JOUR

De l’obscur vers la clarté

Rembrandt, le célèbre peintre hollandais, utilisait souvent la technique du clair obscur dans ses œuvres : une façon de guider le regard sur l’essentiel tout en laissant une place à une réalité dans l’obscur. Il a peint ce passage de l’évangile de Luc.

Vendredi Saint, Jésus qui avait suscité l’espoir et l’enthousiasme de tant de Juifs fut crucifié. Cet espoir fut aussi cloué. L’obscurité tombait sur la Palestine à la 12ème heure. Trois heures plus tard, Jésus remit son Esprit à Dieu le Père.
Dans ces moments de désolation, d’abandon, de déception, de peur & de découragement, St Marc nous relate la confession de foi d’un centurion romain, un païen.
Oui Celui-ci était vraiment le Fils de Dieu… La lumière d’une voix, une révélation qui ouvrait à l’espoir brisé de ces moments…
Après l’ensevelissement hâtif et provisoire de Jésus, deux de ces disciples dont nous ne connaissant seulement le nom de l’un deux, Cléophas, retournèrent chez eux à Emmaüs, à 60 stades de Jérusalem. Déçus, avec une illusion en moins, cela a constitué l’essentiel de leur conversation. Ils n’avaient pas compris tout ce qui est avait été annoncé par les prophètes… Leur intelligence ne comprenait pas. Mais lorsqu’un troisième homme les rejoint et leur demande quoi ils discutaient, les deux furent surpris par l’ignorance de ce voyageur inconnu. Voilà que cette 3ème personne va leur expliquer tout ce qui avait été annoncé au sujet de ce Serviteur souffrant. Déjà la brûlure de la parole se fit sentir dans leur cœur, mais leurs yeux restaient encore fermés. L’obscurité régnait aussi bien en eux qu’à l’extérieur avec la nuit tombée.… Il fallait un lieu pour la nuit et le voyageur fut invité par les deux disciples. Voilà qu’au moment du repas, le 3ème homme prit du pain, le bénit et le partagea. Les deux reconnurent que c’était Jésus qui avait fait le chemin avec eux, leur cœur brûlait et leurs yeux s’ouvrirent, la clarté et la lumière du Ressuscité chassait l’obscurité. Il avait disparu à leurs yeux mais ce fut un bouleversement tel qu’ils rebroussaient chemin pour faire part à ceux restés à Jérusalem de l’apparition de Jésus, leur déception changée en une foi qui éclairait leur vie.

Emmaüs, fondé par l’abbé Pierre, est devenue pour beaucoup d’hommes et de femmes ayant touché le fond le lieu de lumière, un devenir plus lumineux.

P.N.

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 104 (105)

R/ Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
ou : Alléluia !

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles.

Glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face.

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.

 

Musique du jour :

"Éveille-toi, mon âme" – Collectif Cieux Ouverts

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous