Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #251

Mardi 6 avril 2021 – Vers la Vie !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


 

« Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père. » (Jean 20,11-18)

En ce temps-là,
Marie Madeleine se tenait près du tombeau,
au-dehors, tout en pleurs.
Et en pleurant,
elle se pencha vers le tombeau.
Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc,
assis l’un à la tête et l’autre aux pieds,
à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus.
Ils lui demandent :
« Femme, pourquoi pleures-tu ? »
Elle leur répond :
« On a enlevé mon Seigneur,
et je ne sais pas où on l’a déposé. »
Ayant dit cela, elle se retourna ;
elle aperçoit Jésus qui se tenait là,
mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit :
« Femme, pourquoi pleures-tu ?
Qui cherches-tu ? »
Le prenant pour le jardinier, elle lui répond :
« Si c’est toi qui l’as emporté,
dis-moi où tu l’as déposé,
et moi, j’irai le prendre. »
Jésus lui dit alors :
« Marie ! »
S’étant retournée, elle lui dit en hébreu :
« Rabbouni ! »,
c’est-à-dire : Maître.
Jésus reprend :
« Ne me retiens pas,
car je ne suis pas encore monté vers le Père.
Va trouver mes frères pour leur dire
que je monte vers mon Père et votre Père,
vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples :
« J’ai vu le Seigneur ! »,
et elle raconta ce qu’il lui avait dit.


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. »

La résurrection n’est pas un retour à une deuxième vie. C’est un départ vers la Vie.

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Le jour de la Pentecôte, les auditeurs de Pierre lui demandent : « que devons-nous faire ? » Celui-ci répondit : « Convertissez-vous, et que chacun soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de ses péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. »

Je suis toujours frappé de constater l'importance donné au pardon des péchés dans tout le Nouveau Testament. Déjà dans l'annonce à Joseph : l'ange lui demande de donner à l'enfant le nom de Jésus « car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » (Mt 1, 21) et à la fin de l'évangile lors de l'institution de la Cène, Jésus présente le calice de son sang versé « pour la multitude en rémission de péchés. »

Une question : le péché est-il donc si grave ? Si ce n'était pas le cas, on ne voit pas pourquoi, le Fils de Dieu serait venu sur terre pour y subir une mort aussi horrible.

Mais soyez tranquilles : Dieu ne nous en veut pas d'être pécheurs, ce qui le navre c'est qu'on ne pense pas souvent à lui confier ce qui blesse notre rapport avec Lui et entre nous. Jésus est venu précisément pour cela : nous donner le pardon de Dieu et nous faire don de l'Esprit-Saint. La preuve qu'il ne craint pas les pécheurs, c'est son attitude envers Marie-Madeleine.

Voici une réflexion d'une mystique décédée en 2008, Chiara Lubich :

« Jésus, au matin de Pâques, tu es apparu à Marie-Madeleine et tu l'as appelée par son nom. D'elle tu as tout oublié, ses péchés, son passé. Tu l'as appelée !
N'en va-t-il pas ainsi pour chacun de nous ?
Si nous avons décidé de t'aimer, tu ne te rappelles plus de rien ! Et tu nous appelles par notre nom ! Comment en ce cas nous préoccuper de nos chutes, de notre passé ?
N'es-tu pas toujours le même Jésus ? »

 

Père Jacques Pétin
Prêtre retiré apportant son concours à la paroisse de Vittel
Aumônier diocésain de l'Équipe du Rosaire
Membre du Conseil presbytéral

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 32 (33)

R/ Toute la terre, Seigneur,
est remplie de ton amour.

ou : Alléluia !

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;
il est fidèle en tout ce qu’il fait.
Il aime le bon droit et la justice ;
la terre est remplie de son amour.

Dieu veille sur ceux qui le craignent,
qui mettent leur espoir en son amour,
pour les délivrer de la mort,
les garder en vie aux jours de famine.

Nous attendons notre vie du Seigneur :
il est pour nous un appui, un bouclier.
Que ton amour, Seigneur, soit sur nous
comme notre espoir est en toi !

 

Musique du jour :

"Pour moi tu l'as fait" – Glorious

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous