Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #250

Lundi de Pâques – 5 avril 2021

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


 

« Soyez sans crainte. » (Matthieu 28, 8-15)

En ce temps-là,
quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange,
vite, elles quittèrent le tombeau,
remplies à la fois de crainte et d’une grande joie,
et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples.
Et voici que Jésus vint à leur rencontre
et leur dit :
« Je vous salue. »
Elles s’approchèrent, lui saisirent les pieds
et se prosternèrent devant lui.
Alors Jésus leur dit :
« Soyez sans crainte,
allez annoncer à mes frères
qu’ils doivent se rendre en Galilée :
c’est là qu’ils me verront. »
Tandis qu’elles étaient en chemin,
quelques-uns des gardes allèrent en ville
annoncer aux grands prêtres tout ce qui s’était passé.
Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens
et avoir tenu conseil,
donnèrent aux soldats une forte somme
en disant :
« Voici ce que vous direz :
“Ses disciples sont venus voler le corps,
la nuit pendant que nous dormions.”
Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur,
nous lui expliquerons la chose,
et nous vous éviterons tout ennui. »
Les soldats prirent l’argent et suivirent les instructions.
Et cette explication s’est propagée chez les Juifs
jusqu’à aujourd’hui..


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères
qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. »

La résurrection de Jésus nous mobilise et nous délivre de la peur. Debout !

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Deux actes en ce 1er jour de la semaine :

  • L’affaire du tombeau vide, victoire pour les croyants, scandale pour les autorités religieuses de l’époque va vite être maquillée pour que rien de cette disparition du Crucifié ne s’ébruite… Et c’est, bien sûr, l’argent qui va servir à acheter un mensonge très humain et permettre à une "fausse information" de circuler. Tout le monde s’arrange de ces accommodements : un sac de sesterces peut, au choix, faire parler ou conduire au silence. L’histoire est aussi répandue à l’époque de Caïphe que de nos jours. Alors soyons vigilants pour ne pas accepter d’être compromis par le mensonge et la facilité.
     
  • Deux femmes sont envoyées pour annoncer la bonne nouvelle de la Résurrection !

Après qu’un ange du Seigneur eut annoncé à Marie de Magdala et "l’autre Marie" que Jésus, crucifié, n’est plus dans le tombeau mais ressuscité, il leur confie la mission d’aller porter cette nouvelle aux disciples.
Au verset 8 nous les voyons, premières missionnaires de la bonne nouvelle, qui se pressent pour répondre à cet ordre & nous partageons, la dualité de leurs sentiments. « Elles s’éloignèrent promptement du tombeau, avec crainte et avec une grande joie ». Crainte pour ces femmes vivant la disparition de leur ami & maitre Jésus, alors que d’autres viennent de vivre une fête : la Pâque juive à l’époque de Jésus.
Le sentiment de crainte apparait plusieurs fois dans les versets proposés à notre méditation ; cette première partie du texte nous interpelle fortement aujourd’hui alors que nos frères, nos sœurs, nos familles, nos amis et tant de personnes autour de nous sont frappés par le deuil et l’absence qui suit la mort d’un proche. La mort reste comme le dit Job "la reine des épouvantes".  

Mais elles courent "avec une grande joie" pour annoncer aux disciples la résurrection du Seigneur Jésus, et nous sommes aussi aujourd’hui des disciples qui partageons cette joie.
Lorsque, soudain, Jésus qu’elles cherchaient dans le tombeau, vient à leur rencontre, et leur demande d’enjoindre à ses frères de le retrouver en Galilée, réalisent-elles qu’elles auront vu les premières, Jésus le Ressuscité ?
La Résurrection est bien une victoire sur le péché et la mort, salut qui nous est donné par Christ sur la croix et que nous devons annoncer à toute l’humanité.

 

Marie-Hélène Alévêque
Membre de la fraternité de l'Église Protestante Unie de France d'Épinal – Thaon-Les-Vosges

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 15 (16)

R/ Garde-moi, mon Dieu :
j’ai fait de toi mon refuge. 
ou : Alléluia !

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. »

Je bénis le Seigneur qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ;
il est à ma droite : je suis inébranlable.

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
tu ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.

Tu m’apprends le chemin de la vie :
devant ta face, débordement de joie !
À ta droite, éternité de délices !

 

Musique du jour :

"Le matin sur la rivière"  – Êve Brenner

 

 

ART ET FOI

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose un itinéraire jusqu'à Pâques et le temps pascal.

_______________________

 

L'OEUVRE DU JOUR :

"Les Disciples Pierre et Jean courant au sépulcre le matin de la Résurrection" (1898)
Eugène Burnand (1850-1921), Musée d'Orsay, Paris

 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

« Marie Madeleine court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que
Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne
savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous
les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le
premier au tombeau. » (Jean 20, 2-4) 


« Ils couraient tous les deux ensemble… » nous dit Jean.
Le titre de l’œuvre est du même avis. Cependant, nous pouvons nous interroger car rien ne nous est montré de leur destination.
Où se précipitent-ils ? Vers le tombeau vide ? En reviennent-ils ? Retrouver un « mort » ? Courent-ils vers leurs frères, fort de leur découverte inattendue ?
Ils fixent l’horizon ! Comme le veilleur guette l’aurore, le lever du soleil. Ils sont tendus tout entier à leurs tâches !
J’aime contempler leurs investissements, leurs déterminations ! Ils sont convaincus : Celui qu’ils cherchaient parmi les morts est Vivant !
Il les précède en Galilée ! Dans les Galilées de notre monde !
« Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; nous tous, nous en sommes témoins ! » (Actes 2,32)

Dieu tout-puissant, accorde-nous, en ces jours de fête,
de célébrer avec ferveur le Christ ressuscité :
que le mystère de Pâques dont nous faisons mémoire
reste présent dans notre vie et la transforme.
Par Jésus Christ... — Amen.

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous