Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #199

Samedi 13 février 2021 – Combien de pains ?!

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Où donc pourra- t-on trouver du pain pour les rassasier ici, dans le désert ?  » (Marc 8, 1-10)

En ces jours-là,
comme il y avait une grande foule,
et que les gens n’avaient rien à manger,
Jésus appelle à lui ses disciples et leur dit :
« J’ai de la compassion pour cette foule,
car depuis trois jours déjà ils restent auprès de moi,
et n’ont rien à manger.
Si je les renvoie chez eux à jeun,
ils vont défaillir en chemin,
et certains d’entre eux sont venus de loin. »
Ses disciples lui répondirent :
« Où donc pourra- t-on trouver du pain
pour les rassasier ici, dans le désert ? »
Il leur demanda :
« Combien de pains avez-vous ? »
Ils lui dirent :
« Sept. »
Alors il ordonna à la foule de s’asseoir par terre.
Puis, prenant les sept pains
et rendant grâce,
il les rompit,
et il les donnait à ses disciples
pour que ceux-ci les distribuent ;
et ils les distribuèrent à la foule.
Ils avaient aussi quelques petits poissons,
que Jésus bénit et fit aussi distribuer.
Les gens mangèrent et furent rassasiés.
On ramassa les morceaux qui restaient :
cela faisait sept corbeilles.
Or, ils étaient environ quatre mille.
Puis Jésus les renvoya.
Aussitôt, montant dans la barque avec ses disciples,
il alla dans la région de Dalmanoutha.

 

 



 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Combien de pains avez-vous ? »

Dieu a besoin de notre peu pour inventer son beaucoup. "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Après avoir dit de laisser les enfants se rassasier à la femme syro-phénicienne et, devant sa réponse, que les miettes suffiraient, auquel cas Jésus va guérir sa fille ; puis, après avoir guéri ce sourd-muet avec cette phrase « Ephphata ! Ouvret-toi ! ». Nous avons en saint Marc, en ce contexte de guérison, de nouveau l'idée mise en application de rassasier cette grande foule dont Jésus a pitié. 

Mais alors il s'agit bien de miettes car sept pains pour quatre mille hommes, cela paraît bien dérisoire ! Et pourtant, tous mangeront à leur faim et il en restera sept corbeilles de ces sept pains multipliés. Et une partie de ces gens étaient venus de loin, sans doute un éloignement géographique mais peut-être aussi des gens venus des périphéries, des communautés de païens issus de Tyr, Sidon ou Décapole, admis au repas du Seigneur. 
« Ouvre-toi », cette parole nous est adressée pour qu'à partir de nos modestes dons et offrandes, Jésus nous transforme. Nous offrons nos vie, Jésus les prend et, au feu de l'Esprit, ce pain de nos offrandes, Jésus nous le rend multiplié, nourrissant, pour choisir la vie et être porteur de vie éternelle. 

Ce pain multiplié annonce bien sûr l'eucharistie toujours offerte aux chrétiens, toujours invités à s'ouvrir aux autres et, par le médiateur de cette alliance nouvelle et éternelle, toujours transformés pour la gloire du Père.

 

Père Alain Cuny
Prêtre sur la paroisse d'Épinal
Responsable diocésain des groupes "Incroyance et foi"  et  "Culture et Foi"

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 89 (90)

R/ D’âge en âge, Seigneur,
tu as été notre refuge.

Avant que naissent les montagnes,
que tu enfantes la terre et le monde,
de toujours à toujours,
toi, tu es Dieu.

Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
tu as dit : « Retournez, fils d’Adam ! »
À tes yeux, mille ans sont comme hier,
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.

Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
dès le matin, c’est une herbe changeante :
elle fleurit le matin, elle change ;
le soir, elle est fanée, desséchée.

Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.
Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.

 

Musique du jour :

"New Soul"  –  Yael Naim

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous