Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #195

Mardi 9 février 2021 – Entre commandement et tradition...

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Vous laissez de côté le commandement de Dieu, pour vous attacher à la tradition des hommes. » (Marc 7, 1-13)

En ce temps-là,
les pharisiens et quelques scribes, venus de Jérusalem,
se réunissent auprès de Jésus,
et voient quelques-uns de ses disciples prendre leur repas
avec des mains impures, c’est-à-dire non lavées.
– Les pharisiens en effet, comme tous les Juifs,
se lavent toujours soigneusement les mains avant de manger,
par attachement à la tradition des anciens ;
et au retour du marché,
ils ne mangent pas avant de s’être aspergés d’eau,
et ils sont attachés encore par tradition
à beaucoup d’autres pratiques :
lavage de coupes, de carafes et de plats.
Alors les pharisiens et les scribes demandèrent à Jésus :
« Pourquoi tes disciples ne suivent-ils pas la tradition des anciens ?
Ils prennent leurs repas avec des mains impures. »
Jésus leur répondit :
« Isaïe a bien prophétisé à votre sujet, hypocrites,
ainsi qu’il est écrit :
Ce peuple m’honore des lèvres,
mais son cœur est loin de moi.
C’est en vain qu’ils me rendent un culte ;
les doctrines qu’ils enseignent ne sont que des préceptes humains.
Vous aussi, vous laissez de côté le commandement de Dieu,
pour vous attacher à la tradition des hommes. »
Il leur disait encore :
« Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu
pour établir votre tradition.
En effet, Moïse a dit :
Honore ton père et ta mère.
Et encore :
Celui qui maudit son père ou sa mère sera mis à mort.
Mais vous, vous dites :
Supposons qu’un homme déclare
à son père ou à sa mère :
“Les ressources qui m’auraient permis de t’aider
sont korbane, c’est-à-dire don réservé à Dieu”,
alors vous ne l’autorisez plus à faire quoi que ce soit
pour son père ou sa mère ;
vous annulez ainsi la parole de Dieu
par la tradition que vous transmettez.
Et vous faites beaucoup de choses du même genre. »


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. »

Les traditions ont leur valeur. Mais seul Dieu donne la vie."

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Il y a dans cet extrait de l’évangile de Marc un parfum de rébellion qui me plait bien.

Les pharisiens et les scribes, gens bien installés, venus de Jérusalem qui plus est, cherchent à mettre Jésus à l’épreuve en l’attaquant de manière détournée : « tes disciples » ne respectent pas les lois de la religion juive. Sans doute espéraient-ils lui clouer le bec.
Mais Jésus, charpentier venu d’un petit village de Galilée, riposte avec audace et directement : « Hypocrites… vous annulez la parole de Dieu par la tradition que vous transmettez », autrement dit : Vous avez de la religion, mais vous n’avez pas la foi ! 
Pas de réponse ; les bien-pensants ont le bec cloué. Jésus a gagné… provisoirement. N’oublions pas que ce genre de controverses renouvelées seront, en partie, la cause de sa mort.

Mais le message du Ressuscité traverse les siècles :
Aux pharisiens qui cherchent sa perte, Jésus montre sa liberté. Peu importe ce qui peut lui arriver, peu importe ce qu’on dira de lui, c’est à Dieu qu’il faut revenir : l’excès de lois sclérose, paralyse. Seule la Parole de Dieu fait vivre.
Aux chrétiens des premiers siècles pour lesquels il écrit, Marc affirme qu’il est inutile d’imposer les lois du judaïsme aux convertis. « Il n’y a plus ni juifs, ni grecs » comme le dira Paul aux Galates (3, 28). Le salut est offert à tous. Un vrai bouleversement pour les premiers chrétiens qui se déchirent sur cette question.
À nous, chrétiens du XXIe siècle, il est donné de mieux comprendre que ce ne sont pas les pratiques inventées par les hommes qui sont pures et qui assurent leur salut ; c’est le cœur de l’homme qui est pur, s’il se centre sur Dieu, s’il cherche sans cesse quelle est sa volonté, pour le salut du monde.

Mourir à un certain nombre d’habitudes pour consentir à la nouveauté, c’est encore vrai aujourd‘hui.
Décidément, l’évangile d’aujourd’hui a vraiment un air de révolution ; à nous d’en prendre la mesure.

 

Marie-Claude Feltz
Déléguée à la communication pour la paroisse d'Epinal

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 8

R/ Ô Seigneur notre Dieu,
qu’il est grand, ton nom par toute la terre !

À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui,
le fils d’un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l’as voulu un peu moindre qu’un dieu,
le couronnant de gloire et d’honneur ;
tu l’établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds.

Les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.

 

Musique du jour :

"Gloire à ton nom"  –  Dan Luiten, Hosanna Clips

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous