Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #182

Mercredi 27 janvier 2021 – Semons la Parole !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.
 


« Le semeur sème la Parole.
 Il y a ceux qui sont au bord du chemin où la Parole est semée.
  Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence dans les endroits pierreux.
 Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces.
 Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre » (Marc 4, 1-20)

En ce temps-là,
Jésus se mit de nouveau à enseigner au bord de la mer de Galilée.
Une foule très nombreuse se rassembla auprès de lui,
si bien qu’il monta dans une barque où il s’assit.
Il était sur la mer,
et toute la foule était près de la mer, sur le rivage.
Il leur enseignait beaucoup de choses en paraboles,
et dans son enseignement il leur disait :
« Écoutez ! Voici que le semeur sortit pour semer.
Comme il semait,
du grain est tombé au bord du chemin ;
les oiseaux sont venus et ils ont tout mangé.
Du grain est tombé aussi sur du sol pierreux,
où il n’avait pas beaucoup de terre ;
il a levé aussitôt,
parce que la terre était peu profonde ;
et lorsque le soleil s’est levé, ce grain a brûlé
et, faute de racines, il a séché.
Du grain est tombé aussi dans les ronces,
les ronces ont poussé, l’ont étouffé,
et il n’a pas donné de fruit.
Mais d’autres grains sont tombés dans la bonne terre ;
ils ont donné du fruit
en poussant et en se développant,
et ils ont produit
trente, soixante, cent, pour un. »
Et Jésus disait :
« Celui qui a des oreilles pour entendre,
qu’il entende ! »

Quand il resta seul,
ceux qui étaient autour de lui avec les Douze
l’interrogeaient sur les paraboles.
Il leur disait :
« C’est à vous qu’est donné
le mystère du royaume de Dieu ;
mais à ceux qui sont dehors,
tout se présente sous forme de paraboles.
Et ainsi, comme dit le prophète :
Ils auront beau regarder de tous leurs yeux,
ils ne verront pas ;
ils auront beau écouter de toutes leurs oreilles,
ils ne comprendront pas ;
sinon ils se convertiraient
et recevraient le pardon. »
Il leur dit encore :
« Vous ne saisissez pas cette parabole ?
Alors, comment comprendrez-vous toutes les paraboles ?
Le semeur sème la Parole.
Il y a ceux qui sont au bord du chemin
où la Parole est semée :
quand ils l’entendent,
Satan vient aussitôt
et enlève la Parole semée en eux.
Et de même, il y a ceux qui ont reçu la semence
dans les endroits pierreux :
ceux-là, quand ils entendent la Parole,
ils la reçoivent aussitôt avec joie ;
mais ils n’ont pas en eux de racine,
ce sont les gens d’un moment ;
que vienne la détresse ou la persécution à cause de la Parole,
ils trébuchent aussitôt.
Et il y en a d’autres qui ont reçu la semence dans les ronces :
ceux-ci entendent la Parole,
mais les soucis du monde, la séduction de la richesse
et toutes les autres convoitises
les envahissent et étouffent la Parole,
qui ne donne pas de fruit.
Et il y a ceux qui ont reçu la semence dans la bonne terre :
ceux- là entendent la Parole, ils l’accueillent,
et ils portent du fruit :
trente, soixante, cent, pour un. »

 

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »

Un chrétien, c’est un écoutant. Aujourd’hui j’ouvre mes oreilles, pas seulement mon cœur.
À travers ce que j’entends concrètement, j’essaie de trouver la semence de la Parole de Dieu.
 "

 

LA MÉDITATION DU JOUR

La Parole semée !

Permettez-moi ce petit exercice, pas si fréquent lorsque nous lisons la Parole de Dieu, de regarder ce qui se passe avant et après notre récit.

Jésus vient de choisir les Douze. Ses compagnons, ses disciples, les futurs apôtres. Il leur donne mission d’aller prêcher avec pouvoir de chasser le Mal (Mc 3,13ss).  Alors sa famille a peur et croit qu’il « a perdu la tête » (Mc 3,21). Les scribes venus de Jérusalem sont persuadés qu’il est possédé par Satan (Mc 3,22ss). De manière prophétique, Jésus donne alors la clé d’une fraternité nouvelle pour celui qui veut le suivre : « Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : voici ma mère et mes frères. Quiconque fait la volonté de Dieu, voilà mon frère, ma sœur, ma mère. » (Mc 3,31ss).
Vient alors que Marc met en scène la parabole du semeur et son explication (le texte de ce jour). Suivie bientôt de la fameuse parabole (très certainement racontée telle quelle par Jésus) de la graine de moutarde (Mc 4,31-32) qui donne à voir ce que seul le croyant peut voir. Le contraste entre la petitesse de la graine quand elle est cachée en terre, et l’ampleur de la plante au terme de sa croissance, suggère la force irrésistible du Règne de Dieu dont la puissance agit en secret à travers les actes et l’enseignement de Jésus. Cette puissance, les disciples seuls vont en être témoin dans l’épisode de la tempête apaisée qui suit (Mc4, 35ss).
Je ne vais pas paraphraser la parabole du semeur, notre récit de ce jour. Elle est claire et facile à comprendre, d’autant plus que Marc la raconte deux fois : à la foule qui va certainement s’émerveiller sans forcément allez jusqu’à la décision active de la Foi ; puis par une explication spéciale de Jésus à ses disciples qu’il veut conduire plus loin dans le regard radicalement nouveau qui doit être celui du croyant.
Au terme de ce petit parcours, que dire ? 
Le chemin du disciple est aride. Voir sans voir, voir avec d’autres yeux la réalité présente, voir le Règne de Dieu qui déjà s’accomplit ! Celui qui reçoit passivement le don de la Parole semée (l’Evangile, la Bonne Nouvelle) que lui fait Jésus n’a rien à attendre au bout de l’histoire. Celui qui la reçoit vraiment de tout son être, celui-là est Vivant ! La Foi est belle, elle me porte à l’action et à la décision ; la nuit m’envahit bien souvent aussi. Mais j’aspire à marcher jusqu’au bout de l’histoire.
 

Père François Vuillemin
Curé doyen de la Communauté de paroisses de Bruyères
Chargé de projet missionnaire pour les communautés de paroisses de Bruyères et Rambervillers

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 109 (110)

R/ Tu es prêtre à jamais
selon l’ordre de Melkisédek.

Oracle du Seigneur à mon seigneur :
« Siège à ma droite,
et je ferai de tes ennemis
le marchepied de ton trône. »

De Sion, le Seigneur te présente
le sceptre de ta force :
« Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »

Le jour où paraît ta puissance,
tu es prince, éblouissant de sainteté :
« Comme la rosée qui naît de l’aurore,
je t’ai engendré. »

Le Seigneur l’a juré
dans un serment irrévocable :
« Tu es prêtre à jamais
selon l’ordre du roi Melkisédek. »

 

Musique du jour :

"Sème l'amour"  –  Martin Seperoumal

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous