Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #161

Mercredi 6 janvier 2021 – « Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 

JOUR DE L'ÉPIPHANIE


 

« Ils le virent marcher sur la mer... « Confiance ! c'est moi ; n'ayez pas peur ! » (Marc 6, 45-52)

Aussitôt après avoir nourri les cinq mille hommes,
Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque
et à le précéder sur l’autre rive, vers Bethsaïde,
pendant que lui-même renvoyait la foule.
Quand il les eut congédiés,
il s’en alla sur la montagne pour prier.
Le soir venu, la barque était au milieu de la mer
et lui, tout seul, à terre.
Voyant qu’ils peinaient à ramer,
car le vent leur était contraire,
il vient à eux vers la fin de la nuit
en marchant sur la mer,
et il voulait les dépasser.
En le voyant marcher sur la mer,
les disciples pensèrent que c’était un fantôme
et ils se mirent à pousser des cris.
Tous, en effet, l’avaient vu et ils étaient bouleversés.
Mais aussitôt Jésus parla avec eux et leur dit :
« Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »
Il monta ensuite avec eux dans la barque
et le vent tomba ;
et en eux-mêmes
ils étaient au comble de la stupeur,
car ils n’avaient rien compris au sujet des pains :
leur cœur était endurci.


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Ils n’avaient rien compris au sujet des pains : leur cœur était endurci. »

Dans l’évangile de Marc, les disciples ont du mal à comprendre.
Jésus demande qu’on le suive, jusqu’à la croix. Ensuite, nous comprendrons. 
"

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Au soir de la première multiplication des pains, Jésus renvoie la foule, et il oblige ses disciples à rentrer sans lui, en traversant en barque le lac de Tibériade, alors que les vents sont contraires. Il veut prier seul, mais aussi leur donner une leçon. 

Pour les juifs, la mer, ou un grand lac, sont un lieu imprévisible, hostile, potentiellement dangereux, où on ne s’aventure que par nécessité. La mer est un peu une image de la vie, avec ses incertitudes et ses épreuves.

De fait, au milieu de la nuit, la barque peine à avancer, et on devine les apôtres découragés et apeurés.

Jésus, qui les observe de loin, décide de leur venir en aide, et il les rejoint en marchant sur les eaux.

Voyant cette silhouette qui s’approche d’eux, les apôtres s’affolent ; ils voient un fantôme alors qu’il s’agit de leur salut. Jésus monte à bord et doit les rassurer, avant de calmer les éléments.

Quelles leçons pouvons-nous tirer de cette histoire ?

D’abord, lorsque nous sommes dans la nuit, dans l’épreuve, ou à la peine, apparemment abandonnés à nous-mêmes, disons-nous que le Christ garde toujours un œil sur nous. Ne perdons jamais confiance : même s’il paraît absent, il veille et est prêt à nous secourir.

Une deuxième leçon, c’est que lorsque nous sommes dans l’épreuve, l’inquiétude et le désarroi troublent nos sens : les apôtres voient un fantôme au lieu du Christ. Et nous, il arrive que nous ne sachions pas reconnaître la main que le Seigneur nous tend ; Il est vrai que ses secours prennent parfois une forme inattendue. 

Toutefois, si là encore nous gardons confiance, nous saurons mieux discerner les interventions divines.

 

Père Xavier Garban
Prêtre de la Fraternité Saint Pierre

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 71 (72)

R/ Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu’il gouverne ton peuple avec justice,
qu’il fasse droit aux malheureux !

Les rois de Tarsis et des Îles apporteront des présents.
Les rois de Saba et de Seba feront leur offrande.
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.

Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

 

Musique du jour :

Во Вифлеємі зоря сіяє  (Vo Vefleyemi Zorya Siyaye / À Bethléem, l'étoile brille) – Chant traditionnel ukrainian de Noël

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous