Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #103

Lundi 9 novembre – « Détruisez ce sanctuaire... »

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


UN JOUR, UN SAINT DU DIOCÈSE

Chaque jour, suivant ce dimanche de la Toussaint, découvrez un des 18 saints vosgiens à partir de son portrait et d'une prière qui lui est associée.
 

Sainte Jeanne d'Arc
Patronne secondaire du Diocèse & de la France


Dieu qui a choisi sainte Jeanne d’Arc
pour défendre son pays contre l’envahisseur ;
Accorde-nous, par son intercession,
de travailler pour la justice
et de vivre dans la paix.

 

En savoir plus sur Sainte Jeanne d'Arc

 




« Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. » (Jean 2, 13-22)

Comme la Pâque juive était proche,
Jésus monta à Jérusalem.
    Dans le Temple, il trouva installés
les marchands de bœufs, de brebis et de colombes,
et les changeurs.
    Il fit un fouet avec des cordes,
et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ;
il jeta par terre la monnaie des changeurs,
renversa leurs comptoirs,
    et dit aux marchands de colombes :
« Enlevez cela d’ici.
Cessez de faire de la maison de mon Père
une maison de commerce. »
    Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit :
L’amour de ta maison fera mon tourment.
    Des Juifs l’interpellèrent :
« Quel signe peux-tu nous donner
pour agir ainsi ? »
    Jésus leur répondit :
« Détruisez ce sanctuaire,
et en trois jours je le relèverai. »
    Les Juifs lui répliquèrent :
« Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire,
et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
    Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.

    Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts,
ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ;
ils crurent à l’Écriture
et à la parole que Jésus avait dite.

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque dimanche, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »  

Le seul lieu sacré pour un chrétien, c’est le corps du Christ ressuscité.
Le christianisme n’est pas une religion de mots ou de pierre, mais de chair et de vie.
Aucune autre ne donne plus de valeur au corps.
En ai-je conscience ?
 "

 

La méditation du jour :

Jésus dans le temple de Jérusalem

À la lecture de ce passage, on découvre un Jésus surprenant. On le voit s’énerver, sûr de lui, voire ‘hautain’. J’adore Jésus parce qu’il incarne à la fois le divin, par le Père, l’homme, par sa filiation et l’esprit sain, par le Saint Esprit. Dans ce texte, il apparaît différent : il incarne l’être humain social et émotionnel. Un peu comme l’humanité, à la fois charmante et exécrable. En effet, qui n’est pas un jour arrivé en sa maison et y a découvert un ‘capharnaüm’. Il y a de quoi s’emporter. Toutefois, Jésus est divin et humain et aimant. Un peu comme nous, nous qui sommes en état d’urgence sanitaire. Nous pensons aux autres en restant à la maison, en respectant les gestes barrières, en mettant notre masque. Docile, discipliné et amoureux. Car nous aimons les autres, en général, et cette qualité nous vient de Dieu.

En outre, nous sommes capables d’être exécrables, comme Jésus au Temple qui fouette et chasse tout le monde. Nous, qui n’allons plus à la messe, qui ne nous rendons plus dans la maison de Dieu, devons-nous l’oublier ? Boudons-nous nos églises ? Églises que nous laissons ouvertes, même en temps de confinement. Allons-nous les laisser vides, ne souhaitant pas rendre visite au Seigneur dans sa maison ? Refusant de perdre un peu de notre temps pour aller se confier au Père, même s’il est présent dans notre cœur ? Avons-nous oublié cette phrase prononcée à chaque office : « Vous ferez cela en mémoire de moi » ?

Avec ce confinement, nous avons l’occasion de renouveler notre Alliance avec le Seigneur. Allons à l’Église pour que notre présence et notre foi soient plus fortes, qu’elles soient renforcées par cet acte solennel et volontaire. Et, par la même occasion, lui apporter nos soucis et nos peines afin que le Seigneur nous remplisse encore plus d’amour, de bonté, de charité, de bienveillance, pour nous-mêmes et pour les autres.

Confions-lui, qu’en ces temps ténébreux, nous le louerons et le bénirons, avec la même confiance qu’il nous donne en retour. Soyons habités, comme les disciples du Christ, par nos prières, nos bénédictions, nos louanges, nos chants, envers Dieu. Même si l’on sait comment est la nature de l’être humain, ayons confiance en notre pauvreté. Prenons le temps de bénir Dieu pour tous les bienfaits qu’il nous fait, toutes les grâces qu’il nous donne. Dieu veut notre bien a toutes et à tous. Alors recevons la parole de Dieu avec engouement et délivrance pour que nous devenions cette image du Christ que nous aimons tant, et que nous recherchons : bienveillant, humble, accueillant sans jugement. Parce que Dieu nous a fait à son image et parce qu’il est bonté, puissance infinie, miséricorde et sans rancune, nous lui sommes redevables de notre chemin de vie. Soyons bénis et remercions-le encore et encore. Que le Seigneur soit avec nous et que Dieu nous bénisse.


Cédric Larré
Foi et Lumière – Correspondant sur le secteur d'Épinal

"KT à domicile" - Le dessin du jour 


Retrouvez toutes les illustrations/jeux/activités manuelles sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 45 (46)

R/ Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.

Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s’effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dieu s’y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l’univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
Venez et voyez les actes du Seigneur,
Il détruit la guerre jusqu’au bout du monde.

 

Musique du jour :

 "Cieux ouvert (Fleuve de vie)" – Hillsong

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous