Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #88

Dimanche 13 septembre – « Jusqu’à 70 fois 7 fois »

À la fin de cette pause estivale, nous reprenons notre dossier hebdomadaire : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.


« Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnoon, comme moi-même j'avais eu pitié de toi ? » (Matthieu 18,  21-35)

En ce temps-là,
    Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander :
« Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi,
combien de fois dois-je lui pardonner ?
Jusqu’à sept fois ? »
    Jésus lui répondit :
« Je ne te dis pas jusqu’à sept fois,
mais jusqu’à 70 fois sept fois.
    Ainsi, le royaume des Cieux est comparable
à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs.
    Il commençait,
quand on lui amena quelqu’un
qui lui devait dix mille talents
(c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent).
    Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser,
le maître ordonna de le vendre,
avec sa femme, ses enfants et tous ses biens,
en remboursement de sa dette.
    Alors, tombant à ses pieds,
le serviteur demeurait prosterné et disait :
‘Prends patience envers moi,
et je te rembourserai tout.’
    Saisi de compassion, le maître de ce serviteur
le laissa partir et lui remit sa dette.

    Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons
qui lui devait cent pièces d’argent.
Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant :
‘Rembourse ta dette !’
    Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait :
‘Prends patience envers moi,
et je te rembourserai.’
    Mais l’autre refusa
et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait.
    Ses compagnons, voyant cela,
furent profondément attristés
et allèrent raconter à leur maître
tout ce qui s’était passé.
    Alors celui-ci le fit appeler et lui dit :
‘Serviteur mauvais !
je t’avais remis toute cette dette
parce que tu m’avais supplié.
    Ne devais-tu pas, à ton tour,
avoir pitié de ton compagnon,
comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?’
    Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux
jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait.

    C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera,
si chacun de vous ne pardonne pas à son frère
du fond du cœur. »

 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Jusqu’à 70 fois 7 fois »

Quand on pardonne, on ne compte pas."


 

La méditation du jour :

La troisième collection d’enseignements de Jésus que Matthieu nous offre, appelée « discours communautaire », porte sur les relations fraternelles en Eglise. La tentation est toujours grande de garder rancune entre nous pour des broutilles, alors que nous sommes tous « miséricordiés ». Le meurtrier Caïn (Gn 4, 13-16) fut protégé par Dieu d’un signe spécifique accompagné d’une parole : « Si l’on tue Caïn, il sera vengé sept fois ». Son descendant Lamek affirme qu’il a fait périr un homme pour une meurtrissure et qu’il se vengera soixante-dix-sept fois ! La loi du talion : « Oeil pour œil, dent pour dent » est légèrement outrepassée…

Pour Jésus en parabole, c’est la miséricorde qui est dépassée ! Le maître qui veut régler ses comptes tombe sur le premier serviteur qui lui doit déjà soixante millions de pièces d’argent. Une somme irremboursable en une vie humaine : à l’époque, le salaire moyen étant d’un denier par jour, il y faudrait quelques centaines de vies ! À ce suppliant qui lui jure ses grands dieux qu’il remboursera tout, le maître lui remet toute sa dette. Et il aura probablement fait pareil avec tous ses autres serviteurs du même acabit. Croisant un de ses collègues qui lui doit cent pièces d’argent, le salaire d’un tiers d’année, celui qui venait d’être gracié menace d’étrangler son compagnon et le fait emprisonner pour exiger remboursement. Dénoncé par les autres, ce mauvais serviteur – le « miséricordié » qui n’a pas fait grâce – est finalement condamné à perpétuité !

En langage contemporain, on dirait : Dieu est 'cool' avec chacun de nous, pour que nous soyons 'cool' les uns avec les autres, sinon ça va chauffer d’enfer ! Cette parabole éclaire la demande du « Notre Père ». Pardonnés, graciés, ressuscités, miséricordiés d’emblée dans le sacrement du Baptême qui est le Pardon originaire, ce que Dieu a fait pour tous à grande échelle, chacun doit le faire pour les autres à ma petite échelle. « Pardonne-nous en finale, comme nous aurons pardonnés à notre tour, puisque tu nous avais pardonné dès le début ».

 

Père Antoine Baron
​Nouveau recteur de la Basilique du Bois-Chenu de Domremy

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 102 (103)

R/ Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour.

Bénis le Seigneur, ô mon âme,
bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
n’oublie aucun de ses bienfaits !

Car il pardonne toutes tes offenses
et te guérit de toute maladie ;
il réclame ta vie à la tombe
et te couronne d’amour et de tendresse.

Il n’est pas pour toujours en procès,
ne maintient pas sans fin ses reproches ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Comme le ciel domine la terre,
fort est son amour pour qui le craint ;
aussi loin qu’est l’orient de l’occident,
il met loin de nous nos péchés.

 

Musique du jour :

"Infiniment grand" – IMPACT

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous