Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #86

Dimanche 30 août – « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même »

À la fin de cette pause estivale, nous reprenons notre dossier hebdomadaire : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.


« Si quelqu'un veut marcher à ma suite, qu'il renonce à lui-même, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive. » (Matthieu 16, 21-27)

En ce temps-là,
    Jésus commença à montrer à ses disciples
qu’il lui fallait partir pour Jérusalem,
souffrir beaucoup de la part des anciens,
des grands prêtres et des scribes,
être tué, et le troisième jour ressusciter.
    Pierre, le prenant à part,
se mit à lui faire de vifs reproches :
« Dieu t’en garde, Seigneur !
cela ne t’arrivera pas. »
    Mais lui, se retournant, dit à Pierre :
« Passe derrière moi, Satan !
Tu es pour moi une occasion de chute :
tes pensées ne sont pas celles de Dieu,
mais celles des hommes. »

    Alors Jésus dit à ses disciples :
« Si quelqu’un veut marcher à ma suite,
qu’il renonce à lui-même,
qu’il prenne sa croix
et qu’il me suive.
    Car celui qui veut sauver sa vie
la perdra,
mais qui perd sa vie à cause de moi
la trouvera.
    Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il
à gagner le monde entier,
si c’est au prix de sa vie ?
Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ?
    Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges
dans la gloire de son Père ;
alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

   

 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Car celui qui veut sauver sa vie la perdra,
mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. »

Avec le Christ, donner, c’est trouver. S’agripper, c’est gâcher."


 

La méditation du jour :

« Dieu t’en garde, cela ne t’arrive pas »

Dimanche dernier, nous avions quitté Jésus et Pierre dans de bonnes dispositions. Pierre avait reconnu en Jésus, le Messie, le fils du Dieu Vivant.  Il avait non seulement reçu les félicitations de Jésus mais aussi la charge d’être la pierre sur laquelle l’Eglise du Christ devait s’ériger.  Jésus avait en outre confirmé qu’il était bien le Messie.

Aujourd’hui, changement de décor. Jésus plombe l’ambiance qui devait être bonne entre les disciples. Il annonce sa Passion, sa mort et sa résurrection. Qu’est-ce qui lui prend semble dire Pierre ? « Dieu t’en garde, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas ». En bon disciple, il veut protéger son maître de tout mal. On pourrait dire quoi de plus normal.

Et la réponse de Jésus ne se fait pas attendre : « Passe derrière-moi, Satan »

Quelle parole cinglante de la part de Jésus ! Traiter Pierre, de Satan, c'est-à-dire de diable en personne. Satan signifie en hébreu ‘adversaire’. C’est ce même personnage qui va provoquer les malheurs de Job, dans le livre du même nom. Satan c’est lui qui veut faire échouer le plan de Dieu pour les hommes. C’est lui qui est « occasion de chute » pour les hommes, tout faire pour que la Volonté de Dieu ne fasse pas.

Comment comprendre ce revirement en quelques versets d’intervalle ?

La Tradition juive la plus commune était de concevoir un Messie, Roi, à l’image du Roi David. Il aurait une armée qui combattrait pour lui et chasserait de la terre Promise, tous les étrangers et ennemis.

Jésus ne va pas se situer dans cette tradition mais dans une autre tradition qui avait révélé la venue d’un Serviteur souffrant qui serait conduit comme un mouton à l’abattoir (dans le livre d’Isaïe 52-53).

Jésus révèle un autre visage de Dieu, non plus le Dieu des armées, mais le Dieu désarmé.

A sa suite, comme chrétien, nous avons aussi à nous laisser désarmer en portant la croix de chaque jour. Etre disciple, c’est mettre ses pas dans ceux du Christ. Humblement, patiemment, vivre aussi notre Passion avec le Christ et pour le Christ.

 

Père Pierre MATHIEU
Curé doyen de la Communauté de paroisses de Mirecourt

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 62 (63)

R/ Mon âme a soif de toi,
Seigneur, mon Dieu !

Dieu, tu es mon Dieu,
     je te cherche dès l’aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

 

Musique du jour :

"God Is" – Kanye West

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous