Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #74

Samedi 30 mai – Évangile selon saint Jean (21, 20-25)

En ce temps de déconfinement, nous continuons notre dossier : "Vivre sa foi à domicile", dont vous connaissez désormais la formule : une méditation d'Évangile par jour, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, notre rubrique "Art et foi" qui se poursuit pendant ce temps de Pâques, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


« Si je veux qu'il demeure jusqu'à ce que je vienne, que t'importe ?  Toi, suis-moi. » (Jean 21, 20-25)

En ce temps-là,
Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. »
S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite,
le disciple que Jésus aimait.
C’est lui qui, pendant le repas,
s’était penché sur la poitrine de Jésus
pour lui dire :
« Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »
Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus :
« Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »
Jésus lui répond :
« Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne,
que t’importe ?
Toi, suis-moi. »
Le bruit courut donc parmi les frères
que ce disciple ne mourrait pas.
Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas,
mais :
« Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne,
que t’importe ? »

C’est ce disciple qui témoigne de ces choses
et qui les a écrites,
et nous savons que son témoignage est vrai.
Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ;
et s’il fallait écrire chacune d’elles,
je pense que le monde entier ne suffirait pas
pour contenir les livres que l’on écrirait.


 

 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Nous savons que son témoignage est vrai. »

Nous pensons à tous ceux qui nous ont transmis
jusqu’à aujourd’hui leur témoignage sur le Ressuscité. "


 

La méditation du jour :

En cette veille de Pentecôte, la liturgie offre à notre méditation deux épilogues.

Dans les Actes des Apôtres, Paul est enfin arrivé à Rome et attend son jugement par l’empereur. L’ultime image qui nous est livrée de lui est celle d’un pasteur à la fois prisonnier et libre, qui annonce le règne de Dieu et le Seigneur Jésus-Christ. Le témoignage chrétien n’a toutefois pas encore atteint les extrémités de la terre (cf. Actes 1,8). Cela ne signifierait-il pas que Paul attend des successeurs qui, comme lui, se passionneront pour l’Évangile et sauront l’amener jusqu’aux périphéries les plus éloignées de l’existence ?

L’évangéliste Jean rapporte de son côté que « le monde ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait » sur tout ce que Jésus a fait. Intriguant à première vue… Mais ne s’agit-il pas simplement ici de ce que Jésus a fait dans la vie de ces générations d’hommes et de femmes qui ont accueilli sa parole et l’ont mise en pratique ? Alors à notre tour d’écrire un chapitre !

 

Père Guillaume Lepesqueux
Prêtre en mission étrangère

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 10 (11)

R/ Les hommes droits te verront face à face,
Seigneur.

ou : Alléluia ! 

Le Seigneur, dans son temple saint,
le Seigneur, dans les cieux où il trône,
garde les yeux ouverts sur le monde.
Il voit, il scrute les hommes.

Le Seigneur a scruté le juste et le méchant :
l’ami de la violence, il le hait.
Vraiment, le Seigneur est juste ; il aime toute justice :
les hommes droits le verront face à face.
 

 

Musique du jour :

"Viens embraser nos coeurs" - Communauté de l'Emmanuel

 


"Art et foi" - Discours du « pains de vie »

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose un itinéraire pour découvrir Jésus.

_______________________


L'OEUVRE DU JOUR :

Jésus-Christ et Jean
Sculpture en bois doré et polycromé (1280-1290)
Maître Heinrich Von Konstanz – Musée Mayer van der Bergh, Anvers (Belgique)

LA CITATION D'ÉVANGILE :

En ce temps-là, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? » Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. » "

Jean 21, 20-23
 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

Les sœurs du dominicaine de St. Katharinental en Suisse ont commandé ce groupe de sculptures peu avant 1300. Beaucoup à cette époque aspiraient à une relation « personnelle » avec Dieu. Une œuvre comme celle-ci pouvait les y aider. Scène touchante : Jean pose sa tête sur la poitrine du Christ. Il met sa main droite dans celle de son maître. Et Jésus met son bras autour de l'épaule de Jean. Jésus et Jean sont assis sur un banc ensemble. Leurs vêtements sont entrelacés. Ce groupe paisible et plein d’émotion montre magnifiquement la force du  lien qui unissait Jésus et Jean. 

Parmi les Douze, l’Apôtre Jean est l’objet d’une attention particulière de la part de Jésus. Par quatre fois, l’Évangile de Jean rapporte qu’il était « le disciple que Jésus aimait ». Lors du dernier repas, au pied de la croix, puis dans le tombeau vide où il « voit et croit ». Enfin, il est présenté par Jésus comme celui qui « demeure » et, par l’auteur de l’Évangile, comme témoin véridique. En précisant que c’est le disciple aimé qui rend témoignage, il affirme que l’Évangile puise sa source dans l’amour de Jésus. Et si ce disciple aimé « demeure », c’est pour rappeler que tout disciple de Jésus, à toutes les époques, est « aimé » de Lui. Donc tout ce qu’on sait de ce disciple  est qu’il est « aimé ». En ne le nommant pas, l’auteur veut peut-être laisser une figure disponible à laquelle chacun de nous  peut s’identifier. De plus, en précisant que c’est le Disciple aimé qui « rend témoignage de tout cela et l’a rapporté par écrit », il veut nous dire que le témoignage et l’évangile prennent leur source dans l’amour de Jésus. Et si le Disciple aimé « demeure »,  d’après la parole de Jésus à Pierre, c’est pour nous révéler, par son nom, l’identité réelle de tout disciple de Jésus : celle de « bien-aimé ». Se savoir « aimé ». Telle est sans doute la véritable identité du disciple bien-aimé, comme de tout disciple.

____________________________

Prière

Au terme de ces fêtes pascales, dans ta bonté, Seigneur,
exauce nos prières accorde-nous, Dieu tout-puissant,
de garder la Pâque de ton Fils présente dans toute notre vie.
Fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir, envoie-nous un esprit de renouveau.
Lui qui... — Amen.

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous