Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #72

Jeudi 28 mai – Évangile selon saint Jean (17, 20-26)

En ce temps de déconfinement, nous continuons notre dossier : "Vivre sa foi à domicile", dont vous connaissez désormais la formule : une méditation d'Évangile par jour, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, notre rubrique "Art et foi" qui se poursuit pendant ce temps de Pâques, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


« Qu'ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m'as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m'as aimé. » (Jean 17, 20-26)

En ce temps-là,
les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi :
« Père saint, je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là,
mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi.
Que tous soient un,
comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi.
Qu’ils soient un en nous, eux aussi,
pour que le monde croie que tu m’as envoyé.
Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée,
pour qu’ils soient un comme nous sommes UN :
moi en eux, et toi en moi.
Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un,
afin que le monde sache que tu m’as envoyé,
et que tu les as aimés comme tu m’as aimé.
Père,
ceux que tu m’as donnés,
je veux que là où je suis,
ils soient eux aussi avec moi,
et qu’ils contemplent ma gloire,
celle que tu m’as donnée
parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde.
Père juste,
le monde ne t’a pas connu,
mais moi je t’ai connu,
et ceux-ci ont reconnu
que tu m’as envoyé.
Je leur ai fait connaître ton nom,
et je le ferai connaître,
pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux,
et que moi aussi, je sois en eux. »


 

 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis,
ils soient eux aussi avec moi […] »

Au fait, que signifie pour moi être avec Jésus ? "


 

La méditation du jour :

« QUE TOUS SOIENT UN »

Tous différents, et tous unis. Deux images sont devant mes yeux : la tour de Babel (Genèse 11, 1-9) et le corps (1° Corinthiens 12,12). Pour construire la tour, les hommes s’unissent sous la férule d’un chef et l’on écarte tous ceux qui ne peuvent participer à la tâche… Cette tour est bâtie contre la volonté de Dieu qui veut « sauver » la différence. Est-ce de cette unité-là dont parle Jésus ? Le symbole du corps est limpide : chaque cellule, chaque organe, participent au fonctionnement... il suffit d’un ongle incarné ou d’un minuscule virus pour que le corps souffre.

À nous tous, si différents, réunis sous le même nom du Christ, l’unité Père-Fils résonne comme une urgence. Sans nous, sans notre disposition à nous laisser travailler par l’Esprit, sans notre aptitude à nous décentrer de nous-mêmes pour reconnaître l’autre comme frère. L’unité ne se fera pas.

Être UN, se limite-t’il aux seuls humains ? Que nous propose l’artiste du jour ?  

 

Danièle Nutz
Responsable de la Bibliothèque patrimoniale du diocèse

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 67 (68)

R/ Royaumes de la terre, 
chantez pour le Seigneur
.
ou : Alléluia ! 

Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t’apporter leurs présents.

Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur.
Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
rendez la puissance à Dieu.

Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d’Israël ;
c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !

 

Musique du jour :

"Que soit parfaite notre unité" - Ensemble vocal Resurrexit

 


"Art et foi" - Discours du « pains de vie »

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose un itinéraire pour découvrir Jésus.

_______________________


Image : © Ateliers & Presses de Taizé


L'OEUVRE DU JOUR :

Sermon aux oiseaux
Vitrail de Frère Éric de la Communauté de Taizé – Église romane Sainte-Marie-Madeleine, église du village de Taizé (Saône-et-Loire)
 

LA CITATION D'ÉVANGILE :

Je ne prie pas seulement pour ceux qui sont là, mais encore pour ceux qui, grâce à leur parole, croiront en moi. Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Et moi, je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, pour qu’ils soient un comme nous sommes UN : moi en eux, et toi en moi. Qu’ils deviennent ainsi parfaitement un, afin que le monde sache que tu m’as envoyé, et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. "

Jean 17, 20-23
 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

Pour cet évangile, je ne pouvais que choisir un vitrail de Taizé ! Haut lieu de la recherche de l’unité entre chrétiens. Frère Roger aimait François d’Assise, il se référait souvent à lui. Le vitrail représente la scène du « sermon aux oiseaux ».

« Pendant que Saint François leur disait ces paroles, tous ces oiseaux commencèrent à ouvrir leurs becs, à tendre leurs cous, à déployer leurs ailes et à incliner respectueusement leurs têtes jusqu’à terre, et à montrer par leurs mouvements et leurs chants que les paroles du Père Saint leur causaient un très grand plaisir. Et Saint François se réjouissait et se délectait avec eux, il s’émerveillait beaucoup de voir une telle multitude d’oiseaux et leur très belle variété et leur attention ; ce pourquoi il louait dévotement en eux le Créateur. »  

Les Fioretti sont un recueil du XIV° siècle, contant sur ton naïf et humoristique les miracles et petites histoires qui seraient advenus autour de François d’Assise. 

Ce vitrail représente une facette très importante du message de François : son attention à la Création. Oui, comme un précurseur, il avait compris que les chrétiens ne pouvaient qu’être attentifs à tous les êtres vivants, qui sont pour nous un don de Dieu. Belle image de ce que la préface d’une prière eucharistique nous faisait entrevoir : «  Grâce à la parole de ton Fils annonçant l’Evangile du salut, tu as rassemblé ton Église de tous pays, de toutes langues et de toutes cultures, et tu ne cesses de la vivifier par ton Esprit pour faire grandir jour après jour l’unité du genre humain. » ! La fraternité en est le maître-mot : Fraternité entre les êtres humains et fraternité avec la création !

____________________________

Prière

Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous, as prié
pour que tous tes disciples soient parfaitement un,
comme toi en ton Père et ton Père en toi,
fais nous ressentir douloureusement l'infidélité de notre désunion.
Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi
afin que de nos cœurs et de nos lèvres monte ta prière pour l'unité des chrétiens
telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.
En toi qui es la charité parfaite, fais-nous trouver la voie
qui conduit à l'unité dans l'obéissance à ton amour et à ta vérité.

— Amen.

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous