Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #60

Samedi 16 mai - Évangile selon saint Jean (15, 18-21)

En ce temps de déconfinement nous continuons notre dossier : "Vivre sa foi à domicile", dont vous connaissez désormais la formule : une méditation d'Évangile par jour, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, notre rubrique "Art et foi" qui se poursuit pendant ce temps de Pâques, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


« Vous n'appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde. » (Jean 15, 18-21)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Si le monde a de la haine contre vous,
sachez qu’il en a eu d’abord contre moi.
Si vous apparteniez au monde,
le monde aimerait ce qui est à lui.
Mais vous n’appartenez pas au monde,
puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ;
voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous.
Rappelez-vous la parole que je vous ai dite :
un serviteur n’est pas plus grand que son maître.
Si l’on m’a persécuté,
on vous persécutera, vous aussi.
Si l’on a gardé ma parole,
on gardera aussi la vôtre.
Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom,
parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. »







 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Vous n'appartenez pas au monde »

Cette parole est dure. Comment la comprenons-nous ? "


 

La méditation du jour :

Depuis nos starting-blocs où nous trépignons d'impatience depuis deux mois, pour avoir manqué les temps forts de la semaine sainte et de la célébration du centenaire de la canonisation de Jeanne d'Arc, voici que se profilent les festivités de l'Ascension et de la Pentecôte. La liturgie nous invite à méditer le chapitre 15 (18-21) de l'évangile de Jésus-Christ selon saint Jean, à travers trois axes principaux, à savoir :
  • La haine du monde,
  • La persécution,
  • La venue du Défenseur.
En effet, dans ce discours d'adieu aux disciples, Jésus les prépare à sa montée vers son Père et notre Père, vers son Dieu et notre Dieu, en prenant place à sa droite. Il  les met en garde contre la haine du monde, la haine que le monde porte sur eux,  eux qui ne sont pas du monde.Ce monde qui a rejeté le Verbe de Dieu les rejettera. S'il en est ainsi pour le bois vert, qu'en sera-t-il du bois mort ? (Luc 23, 31).
 
Suivre Jésus-Christ n'est pas un long fleuve tranquille. Le serviteur, choisi et pris dans le monde, n'est pas plus grand son Maître (v.20b). Il est dans l'intimité de son Maître, à tel point qu'Il ne l'appelle plus serviteur mais son ami (Jean 15, 15). Si ce dernier a été persécuté par amour pour nous, le serviteur, le sera aussi à "cause de son nom".
 
Que notre coeur ne se trouble. La souffrance n'aura pas le dernier mot. le Seigneur ne nous laisse pas orphelins, Il nous enverra un Défenseur, le Paraclet. L'Esprit Saint, qui procède du Père nous donnera la force de témoigner de l'Amour de Dieu et du prochain.
 
"Nous te rendons grâce, Dieu saint et fort, 
car tu diriges le destin du monde et prends soin de tout homme.
Tu nous invites à écouter ta Parole
Qui nous rassemble en un seul corps
Et à nous attacher dans la foi à suivre ton Fils.
Il est, Lui, le chemin, qui nous conduit vers Toi.
Il est la vérité qui nous rend libres ;
Il est la vie qui nous remplit de joie"
— Préface B, pour les rassemblements.

 

Père Lhillet Milandou-Bassinga
Recteur de la basilique du Bois-Chenu à Domrémy-la-Pucelle

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 99 (100)

R/ Acclamez le Seigneur, terre entière !
ou : Alléluia ! 

Acclamez le Seigneur, terre entière,
servez le Seigneur dans l’allégresse,
venez à lui avec des chants de joie !

Reconnaissez que le Seigneur est Dieu :
il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau.

Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour,
sa fidélité demeure d’âge en âge.

 

Musique du jour :

"Que soit parfaite notre unité" - Les Petits Chanteurs de Lyon

 


"Art et foi" - Discours du « pains de vie »

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose un itinéraire pour découvrir Jésus.

_______________________


L'OEUVRE DU JOUR :

Hommage à Dom Helder Camera, ou Favelas II
Alfred Manessier (1981) – Collection privée
 

LA CITATION D'ÉVANGILE :

Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre."

Jean 15, 20-21
 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

Une part importante de l’œuvre d’Alfred Manessier est consacrée à des thèmes chrétiens, voie dans laquelle il s’engage suite à sa conversion en 1943 après un bref séjour à l’abbaye de la Trappe. Touché par les ténèbres qui obscurcissent la vie des hommes, Alfred Manessier veut à la fois témoigner de leurs souffrances et transmettre l’espérance et la lumière du matin de Pâques qu’il a découvert lors de sa conversion, à la Trappe de  Soligny : « Ce qui est né en moi à ce moment, c’est essentiellement une espérance, qui m’a amené à une peinture qui ne parle que d’espérance, à travers les Passions. » Nous pouvons remarquer une  dramatisation de la peinture d’Alfred Manessier dans les années 1960/1975. Elle se veut le reflet du caractère tragique de l'Histoire des hommes et un rappel des de ses déchirements politiques. Cette même inspiration aboutira plus tard à la réalisation de trois œuvres : L'Hommage à Martin Luther King (1968),  Pour la mère d'un condamné à mort (1975) et Hommage à l'archevêque de Rio de Janeiro, Dom Helder Camara. Manessier renvoie à la Passion du Christ, où l'innocence est en butte à l'injustice. Sur un fond de taches ocre, évoquant les favelas brésiliennes, la croix se dessine !  Rappel que « serviteur n’est pas plus grand que son maître » !

____________________________

Prière

Ne cesse pas de protéger avec amour, Seigneur, ceux que tu as sauvés :
la passion de ton Fils les a rachetés,
qu’ils mettent leur joie dans sa résurrection.
Par Jésus Christ...  — Amen.

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous