Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #47

4è dimanche de Pâques - « Je suis la porte des brebis »

En ce temps de confinement prolongé, nous continuons notre dossier : "Vivre sa foi à domicile", dont vous connaissez désormais la formule : une méditation d'Évangile par jour, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, notre rubrique "Art et foi" qui se poursuit pendant ce temps de Pâques et nos propositions musicales, et notre nouvelle rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters quotidiennes de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


« Je suis le bon Pasteur, dit le Seigneur ; je connais mes brebis et mes brebis me connaissent. » (Jean 10, 1-10)

En ce temps-là, Jésus déclara :
    « Amen, amen, je vous le dis :
celui qui entre dans l’enclos des brebis
sans passer par la porte,
mais qui escalade par un autre endroit,
celui-là est un voleur et un bandit.
    Celui qui entre par la porte,
c’est le pasteur, le berger des brebis.
    Le portier lui ouvre,
et les brebis écoutent sa voix.
Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom,
et il les fait sortir.
    Quand il a poussé dehors toutes les siennes,
il marche à leur tête,
et les brebis le suivent,
car elles connaissent sa voix.
    Jamais elles ne suivront un étranger,
mais elles s’enfuiront loin de lui,
car elles ne connaissent pas la voix des étrangers. »

    Jésus employa cette image pour s’adresser aux pharisiens,
mais eux ne comprirent pas de quoi il leur parlait.
C’est pourquoi Jésus reprit la parole :
« Amen, amen, je vous le dis :
Moi, je suis la porte des brebis.
    Tous ceux qui sont venus avant moi
sont des voleurs et des bandits ;
mais les brebis ne les ont pas écoutés.
    Moi, je suis la porte.
Si quelqu’un entre en passant par moi,
il sera sauvé ;
il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr.
Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie,
la vie en abondance. »


 

Les portes de la Parole

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu,
avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Je suis la porte des brebis »

Drôle de comparaison... Quelle porte est Jésus pour moi ?
Dans quoi me fait-il entrer ? Comment est-ce que j'ouvre la porte ? 
"


 

La méditation du jour :

RECONNAISSANCE VOCALE

Familier de la vie des champs, Jésus l’avait bien remarqué : la conduite d’un troupeau se fait à la voix, car elle seule peut franchir les distances et les accidents du terrain. On parlerait aujourd‘hui de « reconnaissance vocale » en se référant à certains logiciels qui sont à présent à notre disposition. En étant ses disciples, nous reconnaissons que sa voix est unique et immédiatement identifiable ; nous sentons que sa Parole est habitée par une vérité qu’on ne retrouve nulle part ailleurs dans le flot de paroles qui nous atteignent chaque jour. Sa voix sonne vrai, non parce qu’elle nous communiquerait des informations exactes et vérifiées, mais parce qu’elle nous parle toujours de la vérité de l’amour, de la Vérité qu’est l’Amour et qui seule peut nous conduire vers les vrais pâturages de la vie authentique. Et c’est à bon droit que Jésus se présente comme notre berger, lui qui a donné sa vie par amour pour nous ; et il est bien juste que nous allions à lui comme ses brebis, parce qu’en lui nous avons reconnu l’Amour et nous y avons cru.

Nous voici privés de rassemblement eucharistique depuis de longues semaines. Que ce temps de retrait et d’exil nous amène à écouter avec plus d’assiduité et de recueillement la voix de notre berger. Plus nous serons fidèles à entendre et à prier sa Parole, plus celle-ci nous apparaîtra vraie, unique et porteuse de vie. Ne laissons pas passer cette grâce !

Nous célébrons aussi le dimanche « du bon Pasteur » que l’Église consacre à prier pour les vocations, et particulièrement l’appel à être prêtre. Comment saurions-nous que nous avons un bon berger si, par amour pour nous, le Christ ne nous donnait pas de bons pasteurs, signes de sa fidèle présence ? Comment reconnaître Sa Voix si elle n’est pas relayée, dans l’Église, par ceux qui ont mission de prêcher l’Évangile en son nom et d’y consacrer leur vie ?

Rendons grâce d’abord pour les prêtres qui nous ont été donnés, et que nous retrouverons avec une reconnaissance renouvelée lorsque nous pourrons de nouveau nous rassembler. A distance, prions pour chacun de ceux que nous connaissons. Dans l’espérance, prions aussi pour ceux qui s’engageront demain, pour que toujours nous puissions reconnaître la voix de notre unique et fidèle Berger.

 

+ Didier Berthet
Évêque de Saint-Dié

 

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 

  
Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Les activités hebdomadaires à télécharger :

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 22 (23)

R/ Le Seigneur est mon berger ; 
rien ne saurait me manquer.

ou : Alléluia ! 

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

 

Musique du jour :

"Pasteur d'un peuple" - Maîtrise de la Cathédrale d'Autun

 


"Art et foi" - Discours du « pains de vie »

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose un itinéraire pour découvrir Jésus.

_______________________


LES OEUVRES DU JOUR :

  • Le Bon Pasteur (porte de tabernacle)
    Vers 1800 - Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa (Ontario)

     
  • Ancienne porte de tabernacle
    Église Saint Gérard Tenques, Vitrolles (Bouches-du-Rhône, France)

LA CITATION D'ÉVANGILE :

Amen, amen, je vous le dis : Moi, je suis la porte des brebis… Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra entrer ; il pourra sortir et trouver un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger, faire périr. Moi, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance. » "

Jean 10, 9-10
 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

« Moi, je suis la porte des brebis…. »
Il n’est donc pas étonnant de trouver fréquemment ce motif du Bon Pasteur sur des portes de tabernacles. Dans l'Ancien Testament, le tabernacle devait être l'habitation provisoire de Dieu, sa résidence et le centre de ralliement de son peuple. Le Tabernacle originel est la tente qui abritait l’Arche d’Alliance. Après le Concile de Trente, sur l’autel principal, il abrite la présence de Jésus Ressuscité au milieu de son peuple : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin des  temps » (Matthieu 28,20).  Présence et Accompagnement !

____________________________

Méditation - Psaume 22, 1-3  

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des près d'herbe fraîche, il me fait reposer.
Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ; 
il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom.

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous