Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #20

Lundi 6 avril - Lundi Saint (Jean 12, 1-11)

Notre quotidienne: "Vivre sa foi à domicile", évolue et s'enrichit pour le temps de la semaine Sainte. Avec vos rubriques habituelles vous trouverez des nouveautés, parmi lesuqelles nos dossiers : "Art et foi", "En musique avec Tandem", "Nos activités pour les enfants"', ... Nos prêtres, nos diacres et nos religieuses continueront à se relayer chaque jour pour méditer l'Évangile du jour et vous la confier. Ensemble soyons connectés. 

 

Premiers jours de la Semaine Sainte



Illustration tirée du chemin de Croix de l'Église de Mirecourt / Marie Dreux

Vivre les premiers jours de la Semaine Sainte avec un chemin de croix

De lundi à mercredi, premiers jours de la Semaine Sainte, nous vous proposons une méditation du Chemin de croix afin d’ancrer notre prière dans cet événement fondateur. Cet ancrage aide à rendre grâce et intercéder pour le salut du monde, en toutes circonstances.

Chacun saura créer les conditions afin que la prière se déroule dans un climat de paix et dans un lieu préparé : une croix ou un crucifix, des bougies, une icône ou une représentation de la Crucifixion. Comme il n’est pas possible de se déplacer, on peut prévoir 14 bougies que l’on illuminera à chaque station.

Ce chemin de croix peut être prié seul ou à plusieurs selon les possibilités. Il pourra être repris pour le Chemin de croix du vendredi Saint.

Consulter le dossier "Vivre la semaine Sainte à domicile

 

À TÉLÉCHARGER :

 

MÉDITATION DE L'ÉVANGILE DU JOUR



« Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement ! » (Jean 12, 1-11) 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Six jours avant la Pâque,
Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare,
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          On donna un repas en l’honneur de Jésus.
Marthe faisait le service,
Lazare était parmi les convives avec Jésus.

          Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur
et de très grande valeur ;
elle répandit le parfum sur les pieds de Jésus,
qu’elle essuya avec ses cheveux ;
la maison fut remplie de l’odeur du parfum.
          Judas Iscariote, l’un de ses disciples,
celui qui allait le livrer,
dit alors :
                   « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum
pour trois cents pièces d’argent,
que l’on aurait données à des pauvres ? »
          Il parla ainsi, non par souci des pauvres,
mais parce que c’était un voleur :
comme il tenait la bourse commune,
il prenait ce que l’on y mettait.
          Jésus lui dit :
« Laisse-la observer cet usage
en vue du jour de mon ensevelissement !
                   Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous,
mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »

          Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là,
et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus,
mais aussi pour voir ce Lazare
qu’il avait réveillé d’entre les morts.
          Les grands prêtres décidèrent alors
de tuer aussi Lazare,
          parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui,
s’en allaient, et croyaient en Jésus.

 

La méditation du jour :

Un repas entre amis …

L’apôtre Jean situe la scène à 6 jours de la Pâque juive. Jésus va retrouver ses amis de Béthanie qui donnent "un repas en son honneur". Un repas de remerciement pour ce signe posé quelques jours plus tôt : le réveil d’entre les morts de Lazare.

Un repas entre amis bien singulier. On peut imaginer aisément les conversations autour de Lazare. Ce n’est pas tous les jours qu’on a à sa table, un homme ressuscité. « Alors c’était comment, la mort ? ». Malheureusement, on n’en saura pas plus. Ou peut-être heureusement, car ce n’est pas là l’essentiel.

L’essentiel vient juste après. Un lavement des pieds. Pas celui que Jésus fera quelques jours plus tard avec ses disciples. Mais bien un lavement des pieds de Jésus lui-même. Le geste que pose Marie de Béthanie anticipe le jour de son ensevelissement. En prenant du parfum et en essuyant les pieds de Jésus, elle fait ce que les femmes n’auront pas le temps de faire après sa mort. Un geste qui  nous renvoie déjà au matin de Pâques…

Père Pierre MATHIEU

Vivre la Semaine Sainte avec les enfants

 
Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume et la musique du jour :

Psaume 26 (27) 

R/ Le Seigneur est ma lumière et mon salut.

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

Si des méchants s’avancent contre moi
pour me déchirer,
ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires,
qui perdent pied et succombent.

Qu’une armée se déploie devant moi,
mon cœur est sans crainte ;
que la bataille s’engage contre moi,
je garde confiance.

J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

 

Musique du jour

Habitant du désert - Ensemble vocal Cinq Mars, Fabienne Martet

 

Art & Foi - Accompagner Jésus

Pour ce temps de la semaine Sainte, le père Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose une toute nouvelle rubrique : Art et foi.
À partir de Mardi 7 avril et jusqu'au dimanche de Pâques, nous vous y proposerons chaque jour une oeuvre commentée à partir des récits de la Passion selon Saint-Jean. D'ici là, nous vous proposons d'entrer dans la semaine Sainte avec quelques sculptures qui illustreront l'évangile de saint Matthieu.

_______________________

 

L'OEUVRE DU JOUR :
Sculpture du Christ priant
Niklaus Weckmann (1481-1526). Musée de Cluny

LA CITATION D'ÉVANGILE :

"Allant un peu plus loin, il tomba face contre terre en priant, et il disait : « Mon Père, s’il est possible, que cette coupe passe loin de moi !  Cependant, non pas comme moi, je veux, mais comme toi, tu veux. »
Matthieu 26, 39

 



 

En musique avec Tandem 

Dans le cadre de la Semaine Sainte, le groupe Tandem vous propose un chant chaque jour, du lundi 6 avril au dimanche de Pâques (12 avril). 

LE CHANT DU JOUR : "Je conclurais une alliance avec toi"
(Chant de la communauté de l'Emmanuel, A. et C. Fleury)

Dans sa grande fidélité, Dieu veut faire alliance avec chacun de nous.

Ce chant, inspiré d’Isaïe 43, est comme un grand cri d’espérance lancé dans le désert de nos vies. Dieu nous aime infiniment, quelles que soient nos faiblesses ou nos misères, et nous redis, à travers ce bouleversant « Tu as du prix à mes yeux » à quel point nous sommes uniques.

Il nous attend ! Alors laissons-nous toucher, laissons-nous aimer.

TANDEM, LE GROUPE :

Le groupe Tandem est actuellement constitué de 3 chanteurs et 3 instrumentistes, amateurs et professionnels, rassemblés par le même désir de partager et transmettre leur amour de la musique, au service de la louange. Ils ont à cœur de proposer un répertoire varié et original, mêlant subtilement rythmes jazz et afro, chants rythmés et méditatifs, et traditionnels revisités ; avec un souci constant de rester dynamique et accessible à tous.

En cette période si particulière de confinement, le groupe Tandem n’a évidemment pas pu se réunir. Nous vous proposons donc ces quelques chants, en version acoustique piano-voix, et vous souhaitons une très belle Semaine Sainte.

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Le Christ nous unit dans sa Pâque

Message de Mgr Berthet pour la Semaine Sainte

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous