Vous êtes ici

Un prêtre et deux diacres

Ordinations le samedi 29 juin à Epinal

"Demeurez en moi, comme moi en vous" (Jn 15,4)
Par le don de l’Esprit Saint, trois jeunes hommes s’apprêtent à consacrer leurs vies au Christ.


POUR UNE VIVANTE ESPERANCE ! 

Nous serons nombreux à entourer Damien, Joseph et Thomas samedi 29 juin à Epinal, car leur ordination comme prêtre et diacres est pour les catholiques des Vosges un beau signe d’espérance.
A travers leur engagement et leur consécration au service de l’Evangile, ils manifestent que Dieu n’abandonne pas son Peuple, que l’Esprit continue de souffler et d’appeler, et que l’Eglise est toujours jeune. La diversité de leurs parcours et de leurs origines vient confirmer que notre Diocèse partage heureusement la catholicité de l’Eglise.
Ce bel évènement nous invite à grandir dans cette vivante espérance qu’ont annoncée les premiers Apôtres du Christ et qui est, aujourd’hui encore, la marque et le témoignage des chrétiens dans le monde.

Mgr Didier BERTHET
Évêque de Saint-Dié

Samedi 29 juin à 10 h, en la solennité  de saints Pierre et Paul, Mgr Didier BERTHET, évêque de Saint-Dié procédera à  l’ordination presbytérale de Damien BESSOT et aux ordinations diaconales Thomas Duy-Khang TRAN-NGUYEN et de Joseph Min-Thoai CHU en l’église Notre-Dame-au-Cierge à Épinal. Cet événement émeut et réjouit l’Église dans son ensemble, notre diocèse en particulier. Dans la joie et la prière. Portraits :


Thomas Duy-Khang TRAN-NGUYEN, ordination diaconale en vue du sacerdoce
"Au service de la communion"

Thomas Khang, est né le 21 décembre 1988 dans le delta du Mékong au sud du Vietnam. Il a reçu le baptême le 2 janvier 1988. Le jeune homme a obtenu un baccalauréat général à 18 ans, et poursuivi  ses études en éducation et pédagogie.

En 2010, Il n’avait que 22 ans lorsqu’ il a commencé à cheminer vers sa vocation sacerdotale au Centre de formation du diocèse de Long-Xuyen.  En 2011, Thomas Khang fut envoyé en France pour continuer sa formation en vue d'être prêtre diocésain. Après avoir étudié à Besançon pendant deux ans la langue de son pays d’accueil, l'évêque de Saint-Dié l’envoyait au Grand Séminaire de Lorraine à Metz.

En 2015, une année de stage en paroisse de Saint-Dié, lui fit découvrir les réalités sociales et pastorales. En 2016, il retrouvait le Grand Séminaire pour y réaliser sa formation au 2e cycle. 

Durant cette même période et jusqu’en 2019, tous les 15 jours, pendant les week-ends, Thomas Khang  s’est rendu en paroisse de Saint-Goëry à Épinal pour y effectuer un nouveau stage de proximité.

Le 29 juin 2019 en la solennité de saints Pierre et Paul, en l'église de Notre-Dame au Cierge Thomas Khang sera ordonné diacre sous la protection de Thomas d’Aquin en vue du sacerdoce.

 

« A la suite de l'appel du Seigneur, ce qui me fait vivre c'est d'œuvrer à " la communion".

En effet, dans mon cheminement, le Christ m'a fait entrer dans son amitié. Cela m'a permis de grandir avec des chrétiens engagés dans l'Église. Enfin, dans ma mission future, je voudrais tisser des liens fraternels avec ceux que je rencontrerai. J'espère construire des ponts entre les hommes et les aider à connaître le Seigneur. Pour faire cela, il me faut être encore plus fidèle au commandement du Christ: "Demeurez en moi, comme moi en vous"(Jn 15,4). Grâce à cette union, le Christ m'envoie à Le témoigner et à L'annoncer par ma présence et par mes services auprès des gens contemporains. »

Thomas DUY-KHANG


Joseph Min-Thoai CHU, ordination diaconale en vue du sacerdoce
"Restons en son amour, comme Il est en nous"

Né le 18 juin 1986 à Can-Tho, une ville située au sud du Vietnam, Joseph Chu-Minh-Thoai a été baptisé le 28 juillet 1986, sous le patronage de saint Joseph. D’où choix de son prénom, Joseph.

« Mes parents m’ont fait découvrir et goûter l’amour de Dieu dès mon tout jeune âge. C’est donc tout naturellement que je lui ai consacré une place de plus en plus importante, jusqu’à ce qu’elle devienne centrale dans ma vie. Et que Jésus soit mon grand ami. Notre amitié grandissait de jour en jour, jusqu’au moment où je me suis senti appelé à devenir son disciple. Le Service des Vocations m’a aidé à discerner cet appel à l’époque ou je réalisais des études supérieures. En 2009, après avoir terminé ce cycle étudiant, j’ai décidé d’entrer en propédeutique afin de discerner mon désir de suivre le Christ. En 2011, j’ai répondu « oui » à la demande de mon évêque sollicité par le diocèse de Saint-Dié. C’est pourquoi, depuis huit ans, bien que je sois issu d’autres horizons, je suis compté parmi les Vosgiens. Après deux années d’apprentissage du Français à Besançon, en 2013, je fus intégré au Grand Séminaire de Lorraine. Durant ma formation au séminaire, j’ai exercé mes stages pastoraux au sein de la paroisse Saint-Pierre-Fourier à Mirecourt et de la paroisse Saint-Brice à Thaon-Les-Vosges.

Le samedi 29 juin 2019, en l’Église Notre-Dame-au-Cierge d’Épinal, Monseigneur Berthet m’ordonnera diacre en vue du sacerdoce.

Enfin, je veux dire que c’est l’amour du Christ qui me donne la force et l’audace de dire « oui » à cet appel. Je veux passer ma vie à témoigner de cet Amour qui nous transforme et nous sauve. Faisons-lui confiance, et restons en son Amour comme Il est déjà en nous. »

Thomas CHU


Damien BESSOT, ordination presbytérale
"Dieu n'est pas une idée mais une exigence"

Ordonné diacre en vue du sacerdoce par Mgr Didier BERTHET le samedi 15 décembre à la cathédrale de Saint-Dié, nous vous avions déjà fait le protrait de ce jeune homme qui sera ordonné prêtre le samedi 29 juin à 10h à l'église Notre-Dame d'Epinal. 

"Je serai ordonné prêtre dans quelques jours. C'est un événement pour l'homme que je suis et pour le diocèse de Saint-Dié où le dernier prêtre ordonné pour les Vosges l'a été en 2003 (le Père Arnaud Meyer) ; mais un événement à célébrer avec mesure. Combien de diocèses à l'étranger, en Pologne, au Vietnam ou dans des pays d'Afrique subsaharienne, ordonnent chaque année 5, 10, 15 ou 20 prêtres ! Un de mes professeurs de liturgie disait qu'un homme zélé suffit à transformer tout un peuple. Je préfère que nous soyons plusieurs « zélés » ! Et puis le premier homme zélé du diocèse, c'est notre évêque ! Je ne serai que son collaborateur, comme chacun des autres prêtres en mission dans les Vosges. Avec lui et dans son sillage, je donnerai le meilleur de moi-même, pour reprendre l'expression associée à mon visage sur les affiches de la dernière campagne du Denier de l'Eglise. Or « donner le meilleur de soi-même » dans la transmission de la foi, la célébration des sacrements et l'amour du Christ pour tout homme est un doux rêve sans l'engagement d'une communauté de baptisés, sans l'entourage d'un cercle d'hommes et de femmes de bonne volonté, chrétiens ou non.

Vivre avec et pour le Christ nécessite un déploiement dans un peuple, dans une cité. Cette année diaconale en paroisse, année de rupture avec le séminaire de Metz, a entraîné une sérieuse mise à jour de mes pratiques : trouver des temps et des lieux pour prier le Seigneur, s'agréger à un tissu social, remplir les pages blanches de l'agenda : car si tout le monde se réjouit sincèrement du don d'un nouveau diacre ou prêtre (ou d'une nouvelle équipe presbytérale), je constate que personne ne l'attend, voire que sa présence interfère avec des modes de fonctionnement en partie éculés, ou plus associatifs que d'Eglise. Ce n'est pas facile à vivre tous les jours, mais c'est normal. Il faut s'apprivoiser, comme écrit dans le Petit Prince. Et dans le domaine des relations interpersonnelles, le temps est incompressible. On aimerait aller plus vite, mais ce n'est pas ainsi que ça marche.

Mon ministère en Déodatie prendra bientôt un nouveau tour. Après une année de présence et d'apprivoisement, j'y serai prêtre et prêtre à temps plein : pour la paroisse et TOUTE la paroisse ; pour la communauté visible et pour celle qui s'ignore. Jésus ne sélectionne pas. N'est-il pas venu pour appeler les pécheurs ? Or qui ne l'est pas ?  Autrefois, il s'agissait surtout de convertir des idées paganisantes de Dieu. Dans la France d'aujourd'hui, il nous faut déjà prononcer « Dieu », car l'homme fier de lui-même a réussi à le bannir des esprits ; et à en écorcher le visage dans nos propres esprits, soyons honnêtes. Mais nous avons de la ressource : la Parole de Dieu d'où jaillit l'homme-Dieu tel qu'il est, et toutes ces belles personnes qui, sans nul doute, lui laissent de la place ! De plus, bien des cœurs humains sont engagés dans la quête secrète d'un monde meilleur, qui ne pourra pas s'édifier sans Lui. Nous pouvons être de ceux-là, nous pouvons aussi les faire se rencontrer...

Que le samedi 29 juin soit un jour de fête et de grâces, bien au-delà des modestes ordinands, qu'il soit l'une de ces rampes de lancement (en plus de l'eucharistie dominicale) dont nous avons tous régulièrement besoin pour tenir ferme notre place de disciples-missionnaires au milieu du monde où le Seigneur compte sur ceux qu'il choisit."

Damien BESSOT

Suivre l'ordination de Damien, Joseph et Thomas

 

 

 

Articles relatifs

Veillée de louange et d'adoration

Ordinations Damien, Joseph et Thomas

Répétition des chants pour les choristes

Ordinations du samedi 29 juin à Epinal

"Dieu n'est pas une idée mais une exigence !"

Ordination diaconale de Damien Bessot

Retour en photos sur l'ordination de Damien Bessot

Ordination diaconale en vue du Sacerdoce

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous