Vous êtes ici

La Communauté de paroisses de Raon-L'Étape

#LeTourduDiocèse #ConnectésEnsemble

À l'occasion de cette nouvelle rentrée diocésaine, nous vous proposons de découvrir chaque mois une communauté de paroisses de notre diocèse, avec un focus spécifique chaque lundi sur la communauté de paroisses en question : une présentation de la communauté, les saints, le patrimoine et les initiatives de chaque communauté. Restez connectés pour découvrir #LeTourduDiocèse.

Place à la Communauté de paroisses de Raon-L'Étape !


La communauté de paroisses de Raon-L'Étape, située au nord-est des Vosges. Elle forme le Pays des trois abbayes : Étival, Moyenmoutier et Senones. Sur le chemin de l'Alsace, elle se situe au pied du Donon : lieu de culte et de pèlerinages antiques, et site mémoriel du conflit franco-prussien. Christianisée dès le 7ème siècle, cette terre est vite devenue terre d'abbayes, avec 5 monastères construits, et terre de papier grâce aux lacs et à la Meurthe. Ainsi de nombreux érudits, en lien avec notamment le Chapitre de Saint-Dié, sont venus s'instruire et faire des recherches, des lectures dans les abbayes de la vallée du Rabodeau (notamment Voltaire). Le territoire de l'abbaye de Senones est même devenu une principauté indépendante du Royaume de France de 1751 à 1793 : la principauté de Salm.

Le pays des trois abbayes comporte un patrimoine important, notamment à travers les églises.  Près de 25 000 âmes peuplent la communauté de paroisses réparties sur les trois paroisses suivantes : Paroisse Sainte-Odile (Étival-Clairefontaine), Paroisse Saint-Maurice-du-Rabodeau (Senones) et Paroisse Saint-Luc (Raon-L'Étape).

 


 

Les curés modérateurs & les équipes paroissiales

Le père Frédéric TONFIO (à gauche) est le curé modérateur des paroisses de Senones et Raon-l'Étape depuis 2018. Il est également amené à administrer les paroisses de Bionville, Raon-lès-Leau et Pierre-Percée du diocèse de Nancy. À ses côtés, le père Alain EOUANZOUI (à droite) est le curé modérateur de la paroisse d'Étival-Clairefontaine.  
Ce sont près de 50 personnnes qui accompagnent les deux prêtres pour la dynamique des trois paroisses.



 

Les saints de la communauté de paroisses

La communauté de Raon-L'Étape célèbre plusieurs saints, à travers notamment ses édifices religieux :
sainte Odile, saint Denis, saint Étienne, saint Gengoult, saint Evre, saint Grégoire, saint Jena-Baptiste, saint Michel, saint Rémy, saint Jean, sainte Barbe, saint Maurice, saint Blaise, saint Gondelbert, saint Hydulphe, saint Sébastien, saint Quirin, saint Louis, saint Luc, sainte Thérèse, saint Barthélémy, saint Georges, saint Léonard, saint Mansuy, saint Pierre, saint Paul, saint Léger, saint Hubert.

 

 

La paroisse St Maurice du Rabodeau compte 13 communes et 9 clochers. Depuis 5 ans, nous n’avons plus de prêtre résident. Le père Frédéric Tonfio est le prêtre modérateur des paroisses St Luc et St Maurice.
Une équipe paroissiale a été mise en place depuis quelques années par le père François Jacquemin, notre dernier prêtre résident. Nous avions aussi la chance d’avoir à Senones, une petite communauté de 3 sœurs de la providence qui apportait un grand soutien à la pastorale surtout auprès des malades et des personnes seules, elles avaient une grande connaissance des gens dans tous les villages. Mais malheureusement, en 2020, l’âge se faisant sentir, la communauté fut fermée, laissant un grand vide. Cependant l’équipe paroissiale a repris son bâton de pèlerin avec beaucoup de courage et de convictions.
Pour ma part, je suis coordinatrice de cette équipe, c’est avant tout un travail d’écoute, de création de liens, de soutien et d’encouragement. Je rends grâce car j’ai l’immense chance de travailler avec des gens où tout le monde, malgré nos différences, s’entend bien dans le respect de chacun, où l’on peut compter les uns sur les autres, chacun faisant au mieux de ses possibilités avec l’aide de l’Esprit Saint. Notre équipe n’est pas fermée, elle est ouverte aux bonnes volontés qui voudraient étoffer nos rangs.


Nicole LANGOLF
Je suis le Père Frédéric TONFIO, curé des paroisses St-Luc de Raon-L'Etape et de St-Maurice du Rabodeau à Senones. Installé le 19 septembre 2019 par notre Monseigneur Didier BERTHET.

Il faut noter tout de suite que ces communautés ne se ressemblent pas du tout malgré cette petite distance qui les sépare (7,6 km). Suis convaincu que la présence des deux abbayes de Moyenmoutier et Senones ont vraiment contribué à l'essor de la foi dans la vallée du Rabodeau. Nous envisageons de plus en plus des messes communautaires pour permettre aux fidèles de vivre les célébrations et des moments forts ensemble. Déjà à la Pentecôte, tous les enfants de la première communion seront rassemblés à Ste-Odile d'Etival et c'est une occasion donnée aux trois paroisses de se retrouver en grande communauté. Les chorales se retrouvent et préparent ensemble la cérémonie.

Pour moi, c'est une expérience de pasteur venant d'Afrique. Suis ici pour donner un autre témoignage de vie chrétienne tout en me mettant à l'écoute de ce qui se vit ici avec une culture différente mais qui n'exclut pas l'universalité de l'église. D'ailleurs je le dis toujours que nous sommes là pour aider et donner aussi ce que nous avons reçu des Pères missionnaires qui étaient chez nous, je suis heureux de vivre cette mission dans la simplicité et la patience.
Suis heureux avec les enfants de caté de Raon-L'Etape car ils sont très sympas et pleins d'initiative. Ces enfants nous apportent toujours beaucoup dans la manière de l'accueil de l'autre. Il nous faut toujours nous ouvrir aux autres pour grandir.
Personnellement, je rejoins le diocèse dans son action pastorale : « Des communautés selon l'Évangile ».

Père Frédéric TONFIO

Depuis 2008, j’ai toujours éprouvé beaucoup de plaisir à m’investir au sein de la paroisse. J’ai effectué les différents travaux de traitement de textes concernant le bulletin paroissial et le site internet… Ensuite j’ai intégré les équipes du bulletin « Contacts », de l’animation pastorale puis de la liturgie au titre de laquelle j’assure la conception des feuillets des célébrations.

En 2013, dans le cadre de la nouvelle organisation des paroisses, j’ai été envoyé en mission au titre de déléguée à la communication. J’ai suivi une formation interdiocésaine pour former des acteurs pastoraux à la responsabilité. Cette formation m’a beaucoup aidée, rassurée à partager ma foi dans ma mission. En 2016, année du départ du père François Jacquemin, en l’absence physique d’un pasteur, mon investissement est devenu « plus lourd à porter ». La mission et les tâches nouvelles demandent plus de disponibilité, de mobilité, d’organisation ainsi que de nombreuses requêtes pour assurer le service. 

Les années passées au sein de la paroisse St Maurice du Rabodeau sont particulièrement riches en enseignements et contacts humains. Je rends grâce à Dieu d’avoir eu la chance d’être déléguée à la communication.


Blanche COLLET

 


1.  La route des trois abbayes

Dans la vallée du Rabodeau, se trouvent 3 abbayes. Ces trois abbayes sont les seules « survivantes » des 5 monastères érigés au VIIe siècle sur un territoire de 40 km de diamètre, tout aussi renommées les unes que les autres pour leurs ensembles architecturaux que pour le mobilier exceptionnel ou encore les bibliothèques et ouvrages conservés à la Bibliothèque multimédia intercommunale d’Épinal : l’abbaye de Senones, l'abbaye d'Etival-Clairefontaine et celle de Moyenmoutier.

Nommée la « Baroque », l’abbaye de Moyenmoutier a été fondée en 671 par saint Hydulphe. Le « monastère du milieu » a abrité à plusieurs reprises l’élite savante de l’ordre bénédictin. L’élégante simplicité de son église, aux dimensions de cathédrale, réhausse un mobilier exceptionnel, notamment son orgue et un ensemble de stalles du XVII° siècle.  L’ensemble abbatial accueille le visiteur par les jardins remarquables et l’engage, par la voie verte, à porter un autre regard sur l’histoire de cette abbaye. 


Senones, quant à elle, est surnommée la « princière ». Saint Gondelbert en 640 n’imagine pas que son abbaye deviendra une puissante abbaye lorraine, enjeu de pouvoir entre abbés, comtes et princes de Salm. On peut encore aujourd’hui se promener dans les grandes cours, le cloître, les jardins et admirer l’escalier d’honneur, le palais abbatial et la bibliothèque de ce bel ensemble architectural du XVIIIe siècle. 
 

L’abbaye d’Étival est surnommée la « romane ». Marquée dès le début de son histoire par la présence de hauts personnages comme sainte Odile et l’Impératrice sainte Richarde, l’abbaye est confiée en 1147 à l’ordre des Prémontrés... Après avoir franchi les portes d’une façade du XVIIIe siècle, la surprise est de découvrir une magnifique église romane, riche des évolutions de l’architecture au travers des siècles. à ne pas manquer : le jardin sur le cloître, la cour des moines, le palais abbatial, les contreforts de l’ancienne fortification...  C’est cette abbaye qui sera à l’origine de l’industrie papetière dans la vallée de la Meurthe, donnant l’accord aux premiers moulins à papier d’être créés au XVIe siècle (voir l’article « Des montagnes de papier dans les Vosges »).


 

 

2.  La chapelle de Malfosse

Nichée au cœur de la forêt entre Senones et Moyenmoutier, sur le versant nord de la chaine de montagnes allant de la Haute Pierre à la Roche Mère Henry, Malfosse est un abîme sauvage propice à la solitude. Son histoire s’inscrit dès le 7ème siècle dans celle de l’abbaye de Moyenmoutier, le 5ème monastère de la Sainte Croix des Vosges. Cet édifice est le vestige d'un prieuré fondé au VIIème siècle par un disciple de Saint Hydulphe.
Saint Hydulphe, ayant installé son monastère à Moyenmoutier, décida, afin d'étendre son rayonnement, de créer des cellae (cellules ou ermitages) aux environs de la cité. L'histoire de la Chapelle de Malfosse nous indique que Sainte Odile, patronne de l'Alsace, y aurait trouvé refuge en 675. Malfosse devait devenir plus tard le lieu où l'on enterrait les enfants morts-nés, ceux-ci n'ayant pas le droit à une sépulture dans le cimetière communal. Par la suite, ce lieu fut "réservé" aux lépreux.  Le dernier ermite est mort en 1781. La Chapelle rénovée a été inaugurée en 1922 par l'abbé Varenne. Aujourd'hui, elle reste un lieu de recueillement.
Depuis, elle est chaque année un lieu de pèlerinage à l'Ascencion.

En découvrir plus sur la chapelle de Malfosse

Participer à l'évènement des 100 ans de la restauration
de la chapelle du 23 au 29 mai 2022

 

 


3.  Le reliquaire de Saint-Siméon en l'église de Senones

Saint Siméon était le 7ème évêque de Metz et protecteur de l’Abbaye de Senones.
Juif originaire de l'île de Crète, converti au Christ, son tombeau fut longtemps honoré de beaucoup de miracles et de guérisons. À l’origine le corps de St Siméon reposait dans une petite chapelle, détruite à ce jour, édifiée sur la colline aux alentours de Senones : colline de Saint-Siméon.
Angelrame (mort en 791), évêque de Metz, archi-chapelain à la cour de Charlemagne, soumit l'abbaye de Senones à son évêché, abbaye jusque là exempte d'autorité épiscopale. Il en devint donc l'abbé et, voulant apaiser les protestations de ses religieux, leur offrit les reliques de saint Siméon, un de ses prédécesseurs, inhumé dans la crypte de l'abbaye Saint-Clément. Les moines refusèrent d'accueillirent les reliques dans leur église. Une petite chapelle à son nom fut construite à proximité de l'abbaye, au sommet de ce qui deviendra la colline de Saint-Siméon. La chapelle a aujourd'hui totalement disparu. 

Devant les miracles attribuées à saint Siméon, les moines acceptèrent en 785 la translation de ses reliques en l’église Saint-Pierre de l'Abbaye de Senones, dans une châsse de bois et d’argent. Cette châsse disparut. On conserva cependant la tête et un bras séparément dans des reliquaires d'argent qui en avaient la forme. À la révolution, les reliques vont vivre toute une série de péripéties. En 1895, les reliques sont placées dans une nouvelle châsse réalisée en chêne et rehaussé en décors. Elles retrouvèrent leur place le 27 février 2011 dans la chapelle consacrée à Saint-Siméon alors en 1895 en l’église saint-Gondelberg de Senones. Le reliquaire actuel est toujours celui de 1895, restauré par Pierre Popard.

En savoir plus sur les reliques de Saint Siméon
 

4.  La croix monumentale de l'ancien cimetière Notre Dame de Raon-l'Étape

Rien que sur Raon l’Étape, sont recensées 21 croix et oratoires construits entre 1581 et 1949. L’une est monument historique : le calvaire du cimetière de la Haute Chapelle, datant du 16eme siècle et semblable à une croix monumentale se trouvant à Bertrichamps.
Cette croix, monumentale, d'une hauteur totale de 4,20 m avec le socle, se trouvait à l'origine dans le cimetière de la Chapelle Notre-Dame, attenant à l'hôpital du même nom. Ce dernier existait depuis le Moyen Âge, hors les murs de la ville de Raon. L'hôpital, la chapelle et le cimetière se trouvaient dans le territoire limité par la boucle que fait la rivière la Plaine avant sa confluence avec la Meurthe, à l’emplacement où seront construites, où seront édifiées vers 1830, les écoles de garçons. Dans ce même espace, il existait également un couvent, tenu par des Cordeliers.  
Il s'agit d'une œuvre réalisée par un artiste ; bien loin des représentations habituelles : croix des chemins, croix rurales que l'on peut voir dans la région ; et qui sont taillées dans du grès.
Au sujet de l'intérêt que représente cette croix monumentale, le conservateur régional des Monuments Histoiriques Daniel Sautai disait en 1998 dans un courrier adressé à M. Blanc, Architecte des bâtiments de France en 1998 :  « La croix est intéressante pour son fût octogonal aux congés et culs de lampe prismatiques qui rappelle l’art de la première moitié du xvie siècle. Mais le socle avec les crânes et le piédestal avec sa mouluration (….) paraissent plutôt référer à la fin du XVIe siècle, ou au début du XVIIe siècle»... « une protection au titre des objets serait une solution plutôt satisfaisante ». 
Par arrêté préfectoral du département des Vosges, en date du 18 novembre 2008, la grande croix est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.

 

 

Rendez-vous lundi 30 mai pour découvrir les initiatives de la communauté de paroisses de Raon-L'Étape. 

 

Articles relatifs

Le Tour du Diocèse

#LeTourduDiocèse – Focus sur les communautés de paroisses

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges TV

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous