Vous êtes ici

Ordinations presbytérales de Joseph et Thomas

Samedi 19 septembre à Épinal

Par le don missionnaire de l'Esprit Saint, deux jeunes hommes s'apprêtent à consacrer leurs vies au Christ
après un an de diaconat, et quelques mois de plus.


EN DIRECT LIVE SUR VIA VOSGES ET SUR NOTRE PAGE FACEBOOK 

La célébration des ordinations presbytérales de Joseph et Thomas aura lieu le samedi 19 septembre à 10h, en l'église Notre-Dame au Cierge d'Épinal. 
Vu la situation sanitaire actuelle, vous pourrez suivre également la célébration à domicile en direct : 

Sur nos réseaux

Sur les réseaux de Vià Vosges

  • Sur la page Facebook de Vià Vosges : ViàVosges
  • En direct vidéo sur le site internet de Vià Vosges : Direct - Vià Vosges
  • Sur l'application mobile IOS / Androïd
  • Sur votre télévision :
    • TNT : Canal 31
    • FRANSAT : Canal 106
    • TV D'ORANGE : Canal 30 et 350
    • FREE BOX : Canal 30 et 921
    • BBOX : Canal 30 et 351
    • SFR BOX (sur certaines box) : Canal 30 

ACTION DE GRÂCE ET RESPONSABILITÉ

Joseph et Thomas sont bien connus de beaucoup d’entre nous. Il y a déjà de longues années qu’ils ont rejoint notre pays et notre diocèse. Ils sont fils de cette Eglise du Viêt-Nam qui aujourd’hui encore est si fervente et riche en vocations. Dans un authentique désir missionnaire, ils ont désiré se former chez nous pour être prêtres dans les Vosges, au moins dans une première période de leur ministère. Ils sont déjà diacres, liés à leur diocèse de Long-Xuyen, dans le Sud du Viêt-Nam. Ils sont pour nous un don de cette Eglise qui fut marquée par la présence et le témoignage de nos prêtres et religieuses missionnaires.

Au cours de leur formation au Séminaire de Metz, et dans leurs divers stages pastoraux, Joseph et Thomas ont déployé parmi nous un humble courage et une réelle abnégation pour entrer dans notre culture humaine et ecclésiale. Ils sont maintenant prêts à être prêtres parmi nous, pour nous apporter le précieux souffle de leur jeunesse et de leur dynamisme apostolique. J’aurai la joie de célébrer leur ordination sacerdotale le 19 septembre prochain à Epinal, en espérant vivement que leur évêque et leur famille du Viêt-Nam pourront partager avec nous ce moment de grâce.

Action de grâce, donc, mais qui nous invite aussi à la responsabilité. Nous recevons beaucoup de soutien apostolique de la part d’autres diocèses plus ou moins lointains. Ce don de la catholicité de l’Eglise est à coup sûr une richesse. Il nous exhorte cependant à ne pas renoncer à ce que se lèvent dans nos communautés des vocations de prêtres : non pas d’abord pour nous satisfaire de nos propres forces, mais pour ne pas manquer la grâce de donner à notre tour.

Mgr Didier BERTHET
Évêque de Saint-Dié


PORTRAITS
Un achèvement pour un nouveau départ

Samedi 19 septembre 2020 à 10h00, Mgr Didier BERTHET, évêque de Saint-Dié, procédera à l'ordination presbytérale de deux nouveaux prêtres en l'église Notre-Dame au Cierge à Épinal Joseph Chu Minh Thoai et Thomas Tran Nguyen Duy Khang. Tous deux originaires de Can-Tho Ville au sud du Viêt Nam, dans le diocèse de Long-Xuyên, ils sont venus au séminaire de Lorraine pour devenir prêtres diocésains pour notre diocèse. Cet événement émeut et réjouit l’Église dans son ensemble, notre diocèse en particulier. Dans la joie et la prière. 
 


Joseph Chu Minh Thoai

Église dans les Vosges. Voici venir la dernière ligne droite vers ton ordination, que retiens-tu de ton année de diaconat ?
Mon année diaconale est vraiment une insertion dans le ministère et la vie de prêtre-pasteur. Elle m’a appris à prier avec le peuple et pour le peuple. C’est ce que je fais depuis longtemps, mais cette année, c’est encore plus concret qu’avant. De plus, l’année diaconale est pour moi un temps d’apprentissage de collaboration avec les prêtres, les diacres et des laïcs. Une bonne collaboration nous demande beaucoup d’écoute, de patience et d’humilité.

Si le calendrier de ton parcours vers la prêtrise avait été respecté, tu aurais été fait prêtre en juin dernier. La situation sanitaire provoquée par le coronavirus a retardé cet événement tant attendu. Le confinement a-t-il été une épreuve supplémentaire ?
Cette pandémie est plus ou moins une épreuve pour tout le monde. Bien que le confinement retarde un peu mon ordination, je l’ai vécu de manière paisible et positive. J’essaie d’écouter ce que Dieu m’invite à vivre et à faire à travers ces signes des temps. Honnêtement, j’attends cette ordination avec impatience, mais j’accueille cette réalité comme une occasion pour me purifier et me préparer davantage sur le plan spirituel à ce don du sacerdoce. De même, le temps de confinement rend plus attendues, plus désireuses nos retrouvailles, ce retard rend plus vif et plus ardent mon désir de suivre Jésus dans son service et celui de son peuple.

Comment vas-tu vivre cet été ?
À propos des vacances, je n’ai pas d’habitude de les prévoir trop tôt: une retraite spirituelle
avant l’ordination et peut-être quelques jours avec mes amis. Avec les catéchistes de la paroisse du Saint-Mont, nous allons organiser deux rencontres «informelles» des enfants en été autour de films bibliques afin qu’ils puissent découvrir quelques figures importantes de la Bible.

Qu’attends-tu de l’avenir ?
Je souhaite qu’il y ait de plus en plus de communautés missionnaires qui vivent la joie de croire en Jésus Christ, l’espérance dans les épreuves, la charité dans le service du prochain.

Es-tu déterminé et serein?
Avec foi et confiance au Seigneur, je suis plutôt serein. Toutefois, ayant conscience de mes fragilités et de mes imperfections, je vous demande de prier pour moi pour que je sois un prêtre selon le cœur de Jésus-Christ. Merci!

J'attends cette ordination avec impatience, mais j'accueille cette réalité comme une occasion pour me purifier et me préparer davantage sur le plan spirituel à ce don du sacerdoce.

Joseph Chu Minh Thoai

 

 


Thomas d'Aquin Khang 

Église dans les Vosges. Voici venir la dernière ligne droite vers ton ordination, que retiens-tu de ton année de diaconat ?
J’apprends à vivre l’unité dans la diversité. En fait, j’ai été envoyé à la paroisse de Saint-Basle dans la Plaine où quarante-huit communes et cinquante-trois clochers cohabitent. Chaque communauté a une culture, une richesse et une histoire différentes. L’Esprit saint reçu au baptême et à l’ordination m’aide à annoncer Jésus dans cette diversité. C’est le même Esprit qui m’amène à la communion.

Si le calendrier de ton parcours vers la prêtrise avait été respecté, tu aurais été fait prêtre en juin dernier. La situation sanitaire provoquée par le coronavirus a retardé cet événement tant attendu. Le confinement a-t-il été une épreuve supplémentaire ?
Non. Le confinement n’a pas été une épreuve supplémentaire, mais il était une occasion pour moi d’entrer dans la communion de la prière. J’ai pris plus de temps pour méditer la parole de Dieu dans la liturgie des Heures. Comme j’avais le temps pendant le confinement, j’ai téléphoné à ceux qui m’accompagnent dans le cheminement vers la prêtrise. Mais j’ai aussi reçu beaucoup d’appels téléphoniques venant des paroissiens et des amis. Avec le curé de la paroisse, nous avons célébré la messe du dimanche en live. Une vraie communion spirituelle me stimule à vivre ma mission diaconale pendant le confinement.

Comment vas-tu vivre cet été ?
Je vais vivre mon été dans ma paroisse. Comme ma paroisse est dans la communauté de communes Terre d’Eau, j’aurai plusieurs possibilités de rencontrer des curistes et des touristes. De plus, la chapelle de Saint-Louis se trouve au sein du parc de Vittel. Donc, je peux faire un accueil ou faire des visites pour présenter non seulement la source de Vittel, mais encore la source intérieure dans chaque homme où l’Esprit demeure.

Qu’attends-tu de l’avenir ?
Après le temps de confinement, j’attends encore plus des dons de l’Esprit saint. C’est Lui qui renouvelle l’Église. Il nous aide à devenir les disciples missionnaires.

Es-tu déterminé et serein?
Je fais confiance au Seigneur dans mon cheminement au presbytérat. Déjà au Vietnam, j’ai cheminé pour devenir prêtre. Avec confiance, j’ai quitté le Vietnam pour suivre la formation en France. Maintenant, je crois que le Seigneur m’attire vers Lui. Il m’invite à continuer à Le suivre. Pour ma part, je Lui réponds : « Me voici Seigneur! Ta grâce me suffit. »

 



"Église dans les Vosges" – Propos recueillis par Josée Tomasi-Houillon
Vidéos "Talents de Frères" – Réalisation par Émilie Feuillé

 


Veillée de prière à la cathédrale le vendredi 18 septembre à 20h30

Une veillée de prières, de louange et d’adoration est organisée la veille des ordinations presbytérales de Joseph et Thomas, le vendredi 18 septembre à 20H30 à la cathédrale de Saint-Dié. Elle sera animée par les membres de la communauté des béatitudes. Puisse chaque paroisse avoir l’initiative et l’audace d’organiser des temps de veillées, de prières et d’adoration tout au long de l’année.


Après les ordinations de Joseph et Thomas, revivez les moments-forts

  • En photos sur Flickr
  • Le replay de la célébration sur Facebook et sur cette page
  • Dans la revue diocésaine "Eglise dans les Vosges" du mois d'octobre avec un reportage en photos sur cet événement diocésain

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous