Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #14

Mardi 31 mars - Jean 8, 21-30

Dans notre quotidienne : "Vivre sa foi à domicile", nous vous proposons de goûter la parole de Dieu autrement et de vous laisser guider par la méditation de nos prêtres et diacres diocésains, qui se relayeront chaque jour pour vous la confier. Ensemble soyons connectés. 
 


« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS, et que je ne fais rien de moi-même» (Jean 8, 21-30)  

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux pharisiens :
« Je m’en vais ; vous me chercherez,
et vous mourrez dans votre péché.
Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller. »
Les Juifs disaient :
« Veut-il donc se donner la mort,
puisqu’il dit :
“Là où moi je vais, vous ne pouvez pas aller” ? »
Il leur répondit :
« Vous, vous êtes d’en bas ;
moi, je suis d’en haut.
Vous, vous êtes de ce monde ;
moi, je ne suis pas de ce monde.
C’est pourquoi je vous ai dit
que vous mourrez dans vos péchés.
En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS,
vous mourrez dans vos péchés. »
Alors, ils lui demandaient :
« Toi, qui es-tu ? »
Jésus leur répondit :
« Je n’ai pas cessé de vous le dire.
À votre sujet, j’ai beaucoup à dire et à juger.
D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité,
et ce que j’ai entendu de lui, je le dis pour le monde. »
Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père.
Jésus leur déclara :
« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,
et que je ne fais rien de moi-même ;
ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné.
Celui qui m’a envoyé est avec moi ; il ne m’a pas laissé seul,
parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
Sur ces paroles de Jésus,
beaucoup crurent en lui.

La méditation du jour :

« JE SUIS »

A première lecture, l’Evangile d’aujourd’hui peut nous paraître dur à entendre en ce temps où nous sommes affrontés directement à des interrogations multiples et existentielles : pourquoi cela nous arrive-t-il aujourd’hui ? Qu’avons-nous fait pour en arriver là ? Quelle est notre part de responsabilité ?

Au fur et à mesure que nous avançons vers Pâques, nous assistons à une tension grandissante entre les Juifs et Jésus, reflet sûrement d’un climat difficile vécu par les communautés judéo-chrétiennes lorsque celles-ci sont rejetées des synagogues.

Tout au long de l’Evangile de Jean, Jésus se présente comme l’Envoyé du Père venu pour nous sauver : « Car Dieu n’a pas envoyé le Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé ». Il se présente aussi comme « JE SUIS » : Je suis le Pain, la Lumière, la Porte, le bon Berger, le Chemin, la Vérité, le vrai Cep, la Résurrection et la Vie …. et au moment  ultime de sa Passion : « Je suis Roi ». Dieu lui-même ne s’était- il pas présenté à Moïse comme « Je Suis Celui qui EST » (Gn3,14).

Durant ce Carême bien particulier, nous sommes amenés à un exode vers nous-mêmes, un chemin nouveau vers l’Hôte intérieur, vers l’Amour qui nous attend au plus intime, pour nous remettre le cœur à l’endroit, pour nous faire retrouver la juste place et le sens profond de la responsabilité de l’être humain sur la terre : apprendre à vivre en frères en accueillant l’amour du Père.
Parole réconfortante pour nous aussi que celle qui clôt l’Evangile de Matthieu : « Et moi, JE SUIS avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde ! ».

Soeur Marie-Antoinette Simonin

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 

 
Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 101 (102) 

R/ Seigneur, entends ma prière :
que mon cri parvienne jusqu’à toi !

Seigneur, entends ma prière :
que mon cri parvienne jusqu’à toi !
Ne me cache pas ton visage
le jour où je suis en détresse !
Le jour où j’appelle, écoute-moi ;
viens vite, réponds-moi !

Les nations craindront le nom du Seigneur,
et tous les rois de la terre, sa gloire :
quand le Seigneur rebâtira Sion,
quand il apparaîtra dans sa gloire,
il se tournera vers la prière du spolié,
il n’aura pas méprisé sa prière.

Que cela soit écrit pour l’âge à venir,
et le peuple à nouveau créé chantera son Dieu :
« Des hauteurs, son sanctuaire, le Seigneur s’est penché ;
du ciel, il regarde la terre
pour entendre la plainte des captifs
et libérer ceux qui devaient mourir. »

Prolonger la découverte en musique : 

 

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous