Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #18

Samedi 4 avril - Jean 11, 45-57

Dans notre quotidienne : "Vivre sa foi à domicile", nous vous proposons de goûter la parole de Dieu autrement et de vous laisser guider par la méditation de nos prêtres et diacres diocésains, qui se relayeront chaque jour pour vous la confier. Ensemble soyons connectés. 
 


« Caïphe prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ; et ce n'était pas seulement pour la nation, c'était afin de rassembler dans l'unité les enfants de Dieu dispersés. » (Jean 11, 45-57) 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,quand Lazare fut sorti du tombeau,
          beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie
et avaient donc vu ce que Jésus avait fait,
crurent en lui.
          Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens
pour leur raconter ce qu’il avait fait.
          Les grands prêtres et les pharisiens
réunirent donc le Conseil suprême ;
ils disaient : « Qu’allons-nous faire ?
Cet homme accomplit un grand nombre de signes.
Si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui,
et les Romains viendront détruire notre Lieu saint
et notre nation. »
          Alors, l’un d’entre eux, Caïphe,
qui était grand prêtre cette année-là, leur dit :
« Vous n’y comprenez rien
          vous ne voyez pas quel est votre intérêt :
il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple,
et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. »
          Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ;
mais, étant grand prêtre cette année-là,
il prophétisa que Jésus allait mourir pour la nation ;
          et ce n’était pas seulement pour la nation,
c’était afin de rassembler dans l’unité
les enfants de Dieu dispersés.

          À partir de ce jour-là,
ils décidèrent de le tuer.
          C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement
parmi les Juifs ;
il partit pour la région proche du désert,
dans la ville d’Éphraïm où il séjourna avec ses disciples.
          Or, la Pâque juive était proche,
et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem
pour se purifier avant la Pâque.
          Ils cherchaient Jésus
et, dans le Temple, ils se disaient entre eux :
« Qu’en pensez-vous ?
Il ne viendra sûrement pas à la fête ! »
          Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres :
quiconque saurait où il était devait le dénoncer,
pour qu’on puisse l’arrêter.

 

La méditation du jour :

Après que Lazare eut été rendu à la vie, certains témoins allèrent trouver les autorités religieuses pour leur dire ce que Jésus « avait fait ». Le Conseil suprême se réunit aussitôt avec cet ordre du jour : « Qu'allons-nous faire ? »

L'acte de puissance de Jésus, posé pour conforter et susciter la foi des disciples, a atteint son but. Ses adversaires en mesurent la portée : « si nous le laissons faire, tout le monde va croire en lui ».

Jésus inspire la confiance. Ce n'est pas un crime, d'autant que Jésus ne fait que le bien. Aussi faut-il une autre raison pour le combattre : « si nous le laissons faire... les Romains viendront détruire notre Lieu saint et notre nation. » Devant l'hypothèse de leur propre destruction, les membres du Conseil « décidèrent de le tuer. »

Malgré les apparences, ce n'est pas la peur de Rome qui condamna Jésus mais sa manière de vivre la foi. Simple et aimante, elle portait en elle la dénonciation de l'hypocrisie religieuse et son éradication. Caïphe l'avait compris.

Père Luc Fritz

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 

 
Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Cantique Jr 31 

R/ Le Seigneur nous garde, 
comme un berger son troupeau.

Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.

Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.

La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine. »

Prolonger la découverte en musique : 

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous