Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #16

Jeudi 2 avril - Jean 8, 51-59

Dans notre quotidienne : "Vivre sa foi à domicile", nous vous proposons de goûter la parole de Dieu autrement et de vous laisser guider par la méditation de nos prêtres et diacres diocésains, qui se relayeront chaque jour pour vous la confier. Ensemble soyons connectés. 
 


« Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”, alors que vous ne le connaissez pas. » (Jean 8, 51-59)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux Juifs :
          « Amen, amen, je vous le dis :
si quelqu’un garde ma parole, jamais il ne verra la mort. »
          Les Juifs lui dirent :
« Maintenant nous savons bien que tu as un démon.
Abraham est mort, les prophètes aussi,
et toi, tu dis : 
“Si quelqu’un garde ma parole,
il ne connaîtra jamais la mort.”
                   Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ?
Il est mort, et les prophètes aussi sont morts.
Pour qui te prends-tu ? »
          Jésus répondit :
« Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ;
c’est mon Père qui me glorifie,
lui dont vous dites : “Il est notre Dieu”,
                  alors que vous ne le connaissez pas.
Moi, je le connais et, si je dis que je ne le connais pas,
je serai comme vous, un menteur.
Mais je le connais, et sa parole, je la garde.
                   Abraham votre père a exulté,
sachant qu’il verrait mon Jour.
Il l’a vu, et il s’est réjoui. »
          Les Juifs lui dirent alors :
« Toi qui n’as pas encore cinquante ans,
tu as vu Abraham ! »
          Jésus leur répondit :
« Amen, amen, je vous le dis :
avant qu’Abraham fût,
moi, JE SUIS. »
          Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter.
Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

 

 

La méditation du jour :

PAS DE VIE SANS CONFIANCE

De la longue controverse entre Jésus et son peuple à laquelle nous assistons crescendo surgit la question au fondement de la foi : en qui ai-je mis ma confiance ? Pas de vie sans confiance, l’amour ne se démontre pas. Il se donne et s’accueille dans une confiance partagée.
Illusion religieuse des contradicteurs de Jésus, illusion technologique et scientiste contemporaine, l’homme veut maîtriser la vie, et les experts remplacent les pères. Arrive pourtant un minuscule petit virus et tout s’arrête soudain.
L’expertise humaine et scientifique, née de la raison, est nécessaire dans son domaine. Y renoncer serait insulter Celui qui nous a créés par sa raison, par sa parole (le même mot Logos en grec), et nous a faits à son image.

Les experts nous apprennent comment limiter l’épidémie ; ils ne donnent pas la vie.  En accueillant la Parole de vie, le Verbe fait chair, en la gardant chaque jour, nous connaissons le visage du Père en qui mettre notre confiance pour y trouver la vie en abondance. Ne nous a-t-il pas donné sa parole ? 

Père Denis Beligné

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 

Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"
 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 104 (105) 

R/ Le Seigneur s'est toujours souvenu de son alliance.

Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face ;
souvenez-vous des merveilles qu’il a faites,
de ses prodiges, des jugements qu’il prononça.

Vous, la race d’Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu’il a choisis.
Le Seigneur, c’est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l’univers.

Il s’est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.

Prolonger la découverte en musique : 

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous