Vous êtes ici

1620 – 2020 : On n’a pas tous les jours 400 ans !

Institution Notre-Dame Saint-Joseph - Samedi 1er février

L’ensemble scolaire Notre-Dame Saint-Joseph célèbre ses 400 ans d’existence et pour l’occasion invite tous ses anciens élèves à partager une journée anniversaire festive à Épinal, le samedi 1er février de 9h à 18h30.
Au programme : conférence, exposition, saynètes de théâtre, ash mob, grand buffet (gratuit sur inscription), parce que l’événement le vaut bien !

On estime à l’année 1619 la création de la congrégation Notre-Dame à Épinal lorsque quelques bourgeois locaux voulurent une école de filles. L'affaire fut réglée lorsque Messire de Lénoncourt, primat de Nancy présenta à Pierre Fourier une maison sise rue de la Maix qu'il venait d’acheter 8500 francs.
Dès janvier 1620, Mère Alix Le Clerc désigna quatre religieuses en mesure d'enseigner la doctrine chrétienne, d’apprendre à lire, à écrire, à compter, et toutes sortes de choses estimées réservées aux filles. Les classes purent alors commencer.


Fin du XVIIe siècle, après une période difficile de guerre et de peste, la prospérité revint. La révérende Mère Madelaine Simon obtint la réfection de la maison, la première pierre fut bénie en mars 1700, et la congrégation prit possession des lieux le 2 octobre 1701.
En octobre 1792, les sœurs furent expulsées. Seules cinq religieuses demeurèrent pour continuer les cours.
En 1857 Mère Alix de Fisson, Supérieure, reçut en location une maison à Épinal. Un nouveau monastère fut construit rue Thiers en 1860. La guerre de 1870 ralentit l’activité de l’école, occupée par les Allemands jusqu’au 18 juin 1871.


En 1903 par les lois anticléricales provoquent le départ les sœurs qui partent pour Verdun. Elles reviendront en 1921. Dès 1939, elles accueilleront des réfugiés alsaciens. En 1945, une aile est ajoutée à la façade principale. L'institution sera alors dotée d’un vaste réfectoire, d’un dortoir, et de chambres individuelles. En 1950, les ventes immobilières d’Arlon permirent de payer les travaux de l’actuel bâtiment B. Lequel comprenait neuf salles de classe, une cuisine, une salle de gymnastique, aux étages un cabinet de physique, deux dortoirs et le secteur des infirmeries. En 1965, l’actuel bâtiment C fut érigé sur la rue Thiers. En 1968, plusieurs sections de Jeanne D’Arc et Notre Dame furent rassemblées. En 1978, Mme Conroy prend la direction de l'école dont l'effectif atteint de 920 élèves. Elle organisera la mixité de l’établissement effective dès 1983.


En 1985 Mme Demange arrive à la direction. La construction du gymnase et du lycée hôtelier est entreprise  en 1991.
En 2004, l’établissement fusionne avec celui de Saint-Joseph. En 2007, M. Hauberdon succède à M. Trégoat à la direction et organise les trois différents pôles de l'établissement. Le pôle enseignement général regroupe alors sur Notre Dame le collège et le LEG. La construction du pavillon des sciences en 2010 permet d’offrir de nouveaux laboratoires. Le pôle enseignement technologique et professionnel sur le site Saint-Joseph qui s’accompagne de la construction d’une nouvelle école hôtelière en 2012. Et enfin  le pôle enseignement supérieur sur le site Saint-Joseph avec les BTS, et Saint-Jo Formation le centre de formation. A la rentrée 2019, 1497 élèves sont scolarisés et les résultats aux examens sont remarquables : 100% au brevet, 100% au baccalauréat, 90% au baccalauréat professionnel et pour la classe de Brevet de Technicien Supérieur.

 

Témoignage de François-Xavier Hauberdon - Directeur de l’Ensemble Scolaire Notre-Dame Saint-Joseph

Comment est venue cette idée de commémorer les 400 ans de l’Institution Notre-Dame ?
« Je dois vous avouer qu’il y a quelques années, ce n’était pas forcément un projet inscrit dans une programmation particulière. Mais Soeur Béatrice Marie Berger, qui vit maintenant au foyer du chapitre, m’avait interpelé ‘’Monsieur Hauberdon, vous n’oublierez pas que c’est bientôt les 400 ans de l’Institution’’.  Nous nous sommes mis autour d’une table avec le conseil de direction et nous avons commencé à imaginer ce que nous pourrions faire pour rassembler les anciens élèves et personnels et faire de cette journée un temps exceptionnel. »

 

 

Témoignage de Laurence Houberdon - Scolarisée de 1968 à 1982

Votre meilleur souvenir ?
Entre-autre, Haute Roche(préparation à la profession de foi), mes cours de piano, le spectacle musical de fin d'année, le jardin des soeurs et la fontaine, le petit bois et la cabane.

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué dans l’éducation reçue ?
A sense of belonging : on pourrait traduire par sentiment d'appartenance à une grande famille. Le goût du travail bien fait, et le plaisir d'apprendre et de découvrir.

Quel est l’enseignant ou le personnel dont vous conservez un bon souvenir?
Dans mon top 10 : soeur Béatrice- Marie en histoire-géo, français et latin pour sa grande intelligence des âmes et des coeurs,  sa bienveillance et notre éveil à l'esprit critique. Madame Ferretti avec qui le latin était tout sauf une langue morte. Parmi quelques autres, soeur Thérèse, prof de physique en seconde: un personnage ! Un mélange de Professeur Tournesol et de religieuse dans une comédie avec Louis de Funès. Je me rappelle une virée en 2CV dans Épinal à la Sotière. Il y avait vraiment un Bon Dieu avec nous ce jour-là !

 

Témoignage de Laurence Rivat - Scolarisée de 1980 à 1988

Votre meilleur souvenir ?
L’entrée en 6ème peut être, impressionnée sans doute de par ces grands bâtiments, par ces grands élèves, par cette multitude de professeurs.... Mon année de terminale C à saint-Jo également !

Qu’est ce qui vous a le plus marqué dans l’éducation reçue ?
L’intérêt porté aux élèves. L’impression de ne pas être qu’un numéro.

Quel est l’enseignant ou le personnel dont vous conservez un bon souvenir ?
Mme Bihr, professeur de français, elle m’a donné le goût de la lecture et des livres. En sport avec Melle Moreau. On longeait le petit bois. Avec une copine, on s’arrêtait à chaque tour pour cueillir des cerises et les manger à l’abri du regard du professeur ! Comment expliquer à ses parents qu’on est collé parce qu'on a mangé des cerises !

Un événement ?
La fusion, élève en 3ème, pour la première fois nous allions avoir des classes mixtes. C’était une révolution ! Un autre changement : adieu les blouses bleu marine avec notre nom brodé dessus ! Enfin, on allait l’école en “civil”...

Vos deux filles sont scolarisées l’Institution Notre-Dame, pourquoi ?
La question ne s’est même pas posée ! Je souhaitais que mes enfants soient scolarisées dans un établissement à taille humaine, qu’elles reçoivent un enseignement de qualité indéniable, et qu’elles retrouvent les valeurs que nous parents leur inculquons.

 

Soeur Pascale Mangin, dite Pascaline
Pensionnaire dés l’âge de 12 ans, puis à partir de 1951 professeur d’anglais et de latin

« Les souvenirs ? Ceux d’abord d’une très bonne collaboration stimulante avec les enseignants laïcs de plus en plus nombreux, au niveau de l’enseignement, de la réflexion pédagogique ; ceux de la collaboration si efficace des prêtres de St.Jo et de plusieurs professeurs ; souvenirs des pèlerinages  à Florence, Assise et Rome… Un profond souvenir partagé avec toute la Communauté éducative, adultes et jeunes, demeure la Construction de la Chapelle ! Inoubliable ! … L’institution Notre-Dame fait mon admiration, dans son esprit d’ouverture, d’accueil, de recherche pédagogique, de partage. C’est l’Evangile vécu au quotidien ! Je suis heureuse et fière d’en faire encore partie. »

 

 

Informations 

Rendez-vous sur notre site internet : www.esepinal-400ans.fr
Pour :
- Vous inscrire, ou par téléphone : 03 29 64 43 43 auprès de Mme Bonamy ;
- Transmettre à l’établissement vos souvenirs numériques (photos ou autre document) ;
- Laisser un message dans le livre d’or en ligne de l’établissement.

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous