Vous êtes ici

« Tu n'as qu'une vie. Mets-la à profit ! »

Découvre la mission qui te convient avec la DCC

La Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) a lancé le 18 juin une campagne nationale de recrutement de volontaires
à destination d'un public large pour qui le volontariat reste encore en grande majorité méconnu.

Guillaume Nicolas, délégué général de la DCC :
« Quelle idée d’interpeller ainsi sur la « mise à profit » d’une vie, alors que l’on s’affaire déjà tant, que l’on comble chaque instant de répit, que tout va déjà si vite… Tellement vite que nous renonçons bien souvent à nous laisser interpeller par cette question lancinante : que puis-je faire face à toutes ces pauvretés qui m’entourent, ici et dans le monde ; quelle peut-être ma place ?
Et si on se désolidarisait de nos propres rythmes pour aller vers plus de solidarité ? C’est cela que cherche à faire la DCC à travers cette campagne : un appel à tous ceux qui veulent vivre une expérience humaine forte, devenir acteur de solidarité et revenir grandi.
(...) Le volontariat de solidarité internationale avec la DCC est une chance unique pour offrir une nouvelle dignité à ceux qui n’ont pas les mêmes chances que nous, et trouver sa juste place dans ce monde à construire. »

Le volontariat DCC, késaco ?

La DCC est une ONG catholique de développement créée en 1967 et le service du volontariat international de l’Eglise en France. Cette ONG est présente dans 50 pays et accompagne près de 500 volontaires chaque année, ce qui fait d’elle le premier organisme d’envoi de volontaires en France. Les missions vont de 3 mois à deux ans, dans tous les domaines de développement (éducation, rural, santé...).


L’expérience du volontariat au sein de cette ONG, c’est :

  • Une formidable opportunité offerte par l’Église à la jeunesse de vivre l’ouverture, la prise de responsabilité et le don gratuit de soi, dans le cadre d’un statut permis par l’État français ;
  • Un engagement constructif et positif dans le monde, à l’heure où il connaît de vives tensions et où la tentation du repli sur soi grandit ;
  • Une chance de faire Église et d’exprimer sa solidarité avec les Églises du monde.

Le volontariat de solidarité internationale avec la DCC consiste à mettre sa vie à profit :

  • Des autres : Pour le développement, en apportant ses compétences professionnelles, personnelles, sa foi et son humanité au service de projets locaux de développement, auprès de structures ecclésiales ou d’ONG des pays du Sud ;
  • Pour soi-même : L’expérience du volontariat représente une étape importante dans un parcours de vie, une étape qui permet de grandir en humanité, de se décentrer, de mieux se connaitre soi en allant à la rencontre des autres.
  • Pour l’Église : Dans l’élan de Laudato si, en participant activement à la construction d’un monde plus juste et fraternel, dans un monde traversé par les crises et qui a tendance au repli sur soi.

 

Le volontariat permet de répondre à plusieurs enjeux, en marge du Synode des Jeunes d’Octobre 2018. Il propose aux chrétiens de s’engager au sein de l’Eglise. C’est aussi enrichir l’expérience de personnes qui pourront s’engager en France au retour et présenter un visage attractif de l’Eglise, proche des jeunes et de leurs attentes.

Les attentes des jeunes auxquelles peut répondre un tel engagement sont diverses :

  • Donner du sens à leur vie, trouver leur place et leur utilité dans la société ;
  • Vivre des expériences fortes, fondatrices, bien plus que de posséder des biens matériels ;
  • Découvrir le monde, de « bouger » et s’affranchir des frontières, à l’heure où Internet a permis ce décloisonnement et fait du monde un village ;
  • Expérimenter « qu’un autre monde est possible », en vivant de façon simple, dans une « décélération » choisie, en harmonie avec la planète et les hommes.

Si le volontariat DCC est ouvert à tous, c’est surtout auprès des jeunes adultes qu’elle trouve un écho particulier. À un âge où on cherche à poser les fondations de sa vie, une expérience solidaire à l’étranger permet de vivre un temps de maturation personnelle important. Ainsi, la campagne de la DCC s’adresse en particulier auprès des jeunes chrétiens solidaires :

  • Etudiants et jeunes actifs de plus de 21 ans (majorité des volontaires)
  • Personnes proches de l’Eglise, ou en adhésion avec ses valeurs
  • Personnes engagées dans la solidarité, de tout âge, ici ou là-bas

Cette campagne a un double objectif : permettre à davantage de jeunes et moins jeunes d’accéder à l’opportunité du volontariat, et ainsi continuer à faire rayonner l’action de l’Eglise pour la solidarité internationale. À leur retour, les volontaires reviennent porteurs d’un regard neuf sur le monde à travers des rencontres interculturelles, un retour à l’essentiel, une expérience spirituelle et confirmer leur désir de s’engager.


En savoir plus : 

Le processus de recrutement

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges télévision

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous