Vous êtes ici

4ème Dimanche de l'Avent 2021

Dimanche 19 décembre - En Avent Toute en 2021 !

L'Avent  —  4 dimanches  —  4 newsletters
Nous vous donnons rendez-vous dans une newsletter spéciale pour vivre l'Avent, en lien avec le thème de nos assises diocésaines : « Des communautés selon l’Evangile ».

Dimanche 19 décembre 2021
4ème DIMANCHE DE L'AVENT

 


Cliquez sur le bouton pour écouter la Parole de Dieu (He 10, 5-10)
 
 

 


Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
en entrant dans le monde,
le Christ dit :
Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande,
mais tu m’as formé un corps.
    Tu n’as pas agréé les holocaustes
ni les sacrifices pour le péché ;
    alors, j’ai dit :
Me voici,
je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,
ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.
    Le Christ commence donc par dire :
Tu n’as pas voulu ni agréé
les sacrifices et les offrandes,
les holocaustes et les sacrifices pour le péché,
ceux que la Loi prescrit d’offrir.
    Puis il déclare :
Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.
Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second.
    Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés,
par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,
une fois pour toutes.

 

 Bientôt Noël… La lettre aux Hébreux provoque un rapprochement saisissant entre le mystère de
l’Incarnation et l’offrande de la Croix. Depuis le premier instant de son existence humaine au jour
de l’Annonciation jusque aujourd’hui, pain de Vie, Jésus fait de sa vie, de son corps, une offrande.
Me voici, je suis venu pour faire ta volonté. La volonté du Père est-elle de voir mourir le Fils, son unique,
sur une croix ?  « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. » (Jn 15, 13).
La volonté du Père est de s’offrir totalement en son Fils, pour ‘que nous soyons sanctifiés’, pour que
nous ayons la vie, en abondance (cf. Jn 10, 10).

Voici donc l’extraordinaire annonce qui illumine la nuit de Noël : cet enfant impuissant et pauvre,
c’est Dieu qui se donne pour nous donner part à sa vie ! Dieu Tout-Puissant a voulu avoir besoin
des anges pour annoncer cette nouvelle aux bergers. Aujourd’hui, il veut avoir besoin de nous pour
porter cette nouvelle aux confins de notre humanité. « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! »
s’exclamait saint Paul (1Co 9, 16). Frère Charles de Jésus, Charles de Foucauld, lui répond « Je veux
crier l’Évangile par toute ma vie ! »

Nous arrivons au terme de notre chemin d’Avent. Notre chemin avec les épitres dominicales a tracé
pour nos communautés une route claire, à l’école des apôtres, selon l’Évangile : notre fraternité, nourrie
et affermie aux sources de la prière et de la Parole, vécue humblement dans le service, se fait
évangélisation.

Abbé Denis Beligné
        Vicaire Général

 


 Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté.  
 


Pour s’ouvrir davantage au service et à l'évangélisation, nous vous invitons cette semaine à un acte
concret comme proposé ci-dessous :

  • Je choisis une personne à qui je rends service au cours de la semaine
  • Je propose à une personne de rejoindre une équipe synodale (assises diocésaines) ou de participer
    à un groupe de partage de la Parole
  • Je décide de proposer mes talents à la paroisse, à une association solidaire ou caritative
  • Cette semaine je décide de lire ou relire « La joie de l’Evangile » du Pape François
  • Etc. 

4 dimanches. 4 indices. 1 oeuvre.
Décryptons une oeuvre d'art avec le père Duménil.

Chaque dimanche, nous porterons le regard sur des détails de l'oeuvre,
qui ne vous sera révélée intégralement que le dimanche 19 décembre (4e temps de l'Avent).
Mais peut être saurez-vous l'identifier avant cette date ... À vos loupes !


Oeuvre :  
Pieter BRUEGEL L'Ancien (1525-1569)
Le dénombrement de Bethléem, 1566
Musées royaux des Beaux Arts,
Bruxelles, Belgique


L’œuvre est paradoxale,
elle se rit de notre désir de voir.
Car ce qu’elle nous donne à voir
n’est pas ce qu’on attend,
et s’il n’y avait la compagnie de Jésus :

j’entends l’âne et le boeuf,
qui reconnaîtrait Marie et Joseph ?
Pieter Bruegel nous montre
qu’ils passent inaperçus, incognito…
Les gens vaquent à leurs occupations,
ils n’ont rien vu, le pouvaient-ils ?

C'est dans ces scènes de la vie quotidienne
que s’incarne l’enfant-Dieu,
inconnu au milieu d’une foule,

au milieu d’une scène de village
aux multiples activités…

Cette représentation est plus fidèle
qu’il n’y parait aux Evangiles,

car voici Dieu caché qui vient
au milieu des siens, incognito, mais bien réel !
Saurons-nous l’accueillir dans ce jeune couple
pauvre qui espère un peu de chaleur humaine ? 

 

 


Toutes les informations pour participer au concours

 

Retrouvez également les propositions pour les enfants

 

   

   

Suivez-nous également sur nos réseaux sociaux
.

Articles relatifs

En Avent Toute en 2021 !

Vivre le temps de l'Avent autrement

Dieu est promesse

Message de l'Avent de Mgr Berthet – 2021

[VOTE] « Ma crèche de Noël »

Concours Photo – Avent 2021

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges TV

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous