Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #279

Jeudi 13 mai 2021 - Belle fête de l'Ascension

Retrouvez notre dossier hebdomadaire : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.

 


« Jésus fut enlevé au ciel et s'assit à la droite de Dieu. » (Marc 16, 15-20)

En ce temps-là,
Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit :
« Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création.
Celui qui croira et sera baptisé
sera sauvé ;
celui qui refusera de croire
sera condamné.
Voici les signes qui accompagneront
ceux qui deviendront croyants :
en mon nom, ils expulseront les démons ;
ils parleront en langues nouvelles ;
ils prendront des serpents dans leurs mains
et, s’ils boivent un poison mortel,
il ne leur fera pas de mal ;
ils imposeront les mains aux malades,
et les malades s’en trouveront bien. »

Le Seigneur Jésus,
après leur avoir parlé,
fut enlevé au ciel
et s’assit à la droite de Dieu.
Quant à eux,
ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile.
Le Seigneur travaillait avec eux
et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Au moment où il part pour aller rejoindre son Père, Jésus envoie les apôtres répandre l’Évangile jusqu’au bout du monde. L’Ascension n’est pas seulement un « au revoir » mais aussi un envoi et une mission. Le Ressuscité, désormais, est présent d’une autre manière à son Église, à travers les signes qu’il lui donne.

Où et quand Jésus m’a-t-il fait signe ? Et quelle est ma manière de proclamer l’Évangile ?

Le temps de l’Église a commencé ! L’essentiel reste encore à vivre ! Au travail !

 

LA MÉDITATION DU JOUR

Cet évangile nous rappelle que chaque chose qu’on effectue a un début et une fin. 

Par exemple, lorsqu’on prend un repas, il y a une entrée, un plat, un fromage et un dessert.
Un autre exemple, si on commence à travailler, on a des horaires à respecter : 8h-17h. 

Cela en va de même avec la vie : naissance - mort. 

Cela en va de même pour Jésus : il vient sur Terre et repart dans le ciel. Il a laissé ainsi une trace, un message à faire passer sur le royaume de Dieu pendant 40 jours. On continue ainsi de vivre et de transmettre ce message de génération en génération. C’est grâce aux apôtres que nous pouvons connaitre cette lecture. Ce message peut être transmis de différentes manière : par écrit, par oral … Peu importe l’important étant de transmettre le message à l’autre.

 
 

Carine LAURENT
Membre de la Pastorale des Jeunes adultes


 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 46 (47)

R/ Dieu s'élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
ou : Alléluia !

Tous les peuples, battez des mains,
acclamez Dieu par vos cris de joie !
Car le Seigneur est le Très-Haut, le redoutable,
le grand roi sur toute la terre.

Dieu s’élève parmi les ovations,
le Seigneur, aux éclats du cor.
Sonnez pour notre Dieu, sonnez,
sonnez pour notre roi, sonnez !

Car Dieu est le roi de la terre,
que vos musiques l’annoncent !
Il règne, Dieu, sur les païens,
Dieu est assis sur son trône sacré.

 

Musique du jour :

"Ascension"  –  Tycho

 

 

DEVARIM #4 – Ascension 2021

L'Ascension, qu'est-ce que c'est ? Sans l'aide d'une quelconque montgolfière, Jésus monte au ciel... mais pourquoi ?!  Le père Louis-Marcel OPI, curé doyen de la communauté de paroisses de Neufchâteau, explique dans ce nouveau « Devarim»  le sens de la fête de l'Ascension et pourquoi Jésus monte au ciel.
 

 

 

ART ET FOI

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose pour l'Ascension de découvrir une oeuvre d'art.

_______________________

 

L'OEUVRE DU JOUR :

L'Ascension du Christ (1636)
Rembrandt (1606-1669) – Alte Pinakothek, Munich

 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

« Il s’élève au plus haut des cieux, pour être le Juge du monde et le Seigneur des seigneurs, seul médiateur entre Dieu et les hommes ; 
il ne s’évade pas de notre condition humaine : mais en entrant le premier dans le Royaume,
il donne aux membres de son corps l’espérance de le rejoindre un jour. » 

Préface de l’Ascension

 

Rembrandt en 1636. Sa composition semble évoquer deux scènes... Le Christ qui s’élève vers son Père. Et le groupe des apôtres qui restent seuls sur terre... Le contraste est saisissant... La partie haute est lumineuse, baignée par la lumière du Père qui accueille son Fils... Et le groupe des apôtres qui expérimentent la séparation sont dans la pénombre... Deux espaces réunis par le groupe des anges... Il n’y a donc pas de rupture...

 
 

 


Le Christ tourne les yeux vers le Créateur,
Esprit saint représenté sous la forme d’une colombe,
nimbée de ce halo lumineux,
source vivifiante qui rayonne jusque sur la terre.
La figure du Père n’est pas montrée.
Une seconde source de lumière provient de Jésus lui-même,
éclairant les visages et les regards tournés lui.
Son vêtement est blanc, couleur de la Résurrection et du baptême,
couleur aussi des temps liturgiques de fête.
 

 


Il est difficile de savoir qui, dans le cercle des apôtres, a été représenté. Il semble néanmoins que saint Jean, le disciple que Jésus aimait, puisse être reconnu sous les traits juvéniles de l’homme vêtu de blanc.

Les disciples semblent plongés dans la nuit, comme dans un grand vide. Et pourtant, ils savaient qu’il partirait, Jésus les y avaient préparés : « Mais moi, vous ne m’aurez pas toujours » (Actes 1, 9). Oui, ils le savaient, mais, après la douleur de la Passion, ils L’avaient contemplé Vivant et Ressuscité, le jour de la Pâque. Alors, pourquoi ne resterait-Il pas avec eux, continuer à les enseigner ? Leurs sentiments sont mêlés, car, si leur surprise est grande, paraît aussi la peur, peur de rester seuls, à nouveau, dans cette nuit.

 

 

 

Nous avons la chance d’avoir une esquisse de Rembrandt qui pense ce tableau...
Il  s’inspire de l’Assomption de marie du Titien...
Lui aussi construit en trois étages....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 



 

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

DEVARIM #4 – Ascension 2021

Abbé Louis-Marcel OPI

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous