Vous êtes ici

Un élan d'espérance

Message de Noël de Mgr Berthet

UN ÉLAN D’ESPÉRANCE

Au seuil de cette nouvelle année, que pouvons-nous nous souhaiter et quels projets oserons-nous encore former ? Il y a tout juste un an, aurions-nous été capables d’imaginer le séisme général que fut pour tous cette année 2020 désormais écoulée ?

Si des vœux devaient être formulés, comme c’est la tradition, nous savons bien qu’ils ne sauraient se situer au niveau d’un simple et cordial optimisme. Notre foi nous invite plus profondément à l’espérance, car c’est elle qui nous permettra d’être pleinement vivants au travers même des conjonctures, des évènements personnels et sociaux, et des épreuves de toute sorte qui ne manqueront certainement pas. L’espérance n’est pas un sentiment béat et passif : elle est l’attitude résolument engagée de ceux qui croient que la vie a un sens, c’est-à-dire à la fois une direction et une signification.

Comment notre espérance sera-t-elle engagée en cette nouvelle année ? J’invoquerais volontiers deux balises qui nous sont données en ces jours par l’actualité de l’Église et des Églises. C’est tout d’abord l’encyclique Fratelli tutti que le pape François vient de nous adresser : elle nous invite à oser toujours plus la joie de la rencontre fraternelle et de l’amitié sociale, par-delà tous les confinements et les frontières de toutes sortes. Par ailleurs, nous vivrons comme chaque année en janvier la Semaine de prière pour l’Unité des chrétiens, qui rejoint la prière même que le Christ adresse à son Père pour l’unité de ses disciples. Nous pouvons donc nous souhaiter les uns aux autres que cette nouvelle année nous rendent vigilants et créatifs pour choisir toujours la rencontre fraternelle et la communion, alors que bien des risques de désagrégation et de repliement se présenteront encore à nous.

Dans cette perspective, écoutons le Pape François nous mettre d’emblée à l’école de la Vierge Marie :
« Comme Marie, la Mère de Jésus, nous voulons être une Église qui sert, qui sort de chez elle, qui sort de ses temples, qui sort de ses sacristies, pour accompagner la vie, soutenir l’espérance, être signe d’unité, pour établir des ponts, abattre des murs, semer la réconciliation » (cf.  Fratelli tutti n° 276).

À défaut de souhaits personnels, n’est-ce pas un beau programme à porter ensemble et qui pourra donner sens à notre année nouvelle ?

À défaut de pronostics fiables, n’est-il pas juste de confier cet élan à Saint Joseph, chef de la Sainte Famille et Patron de l’Église universelle, que le Pape François nous propose d’honorer et d’invoquer particulièrement pendant toute cette année ?
 

+ Didier BERTHET
Évêque de Saint-Dié

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vosges TV

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous