Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #123

1er dimanche de l'Avent – Veillez !

Retrouvez notre dossier quotidien : "Vivre sa foi à domicile" : une méditation d'Évangile chaque dimanche, un dessin pour les enfants avec nos trois personnages, nos propositions musicales, et notre rubrique "Les Portes de la Parole". Quelques surprises viendront alimenter ces newsletters hebdomadaires de temps en temps, alors ensemble restons connectés.


1er DIMANCHE DE L'AVENT


 

« Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison. » (Marc 13, 33-37)

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Prenez garde, restez éveillés :
car vous ne savez pas
quand ce sera le moment.
C’est comme un homme parti en voyage :
en quittant sa maison,
il a donné tout pouvoir à ses serviteurs,
fixé à chacun son travail,
et demandé au portier de veiller.
Veillez donc,
car vous ne savez pas
quand vient le maître de la maison,
le soir ou à minuit,
au chant du coq ou le matin ;
s’il arrive à l’improviste,
il ne faudrait pas qu’il vous trouve endormis.
Ce que je vous dis là, je le dis à tous :
Veillez ! »


 

LES PORTES DE LA PAROLE

Chaque jour, le père Olivier Bourion nous aide à la Lectio Divina, la lecture priante et partagée de la Parole de Dieu, avec une piste pour ouvrir "Les portes de la Parole" et "habiter l'attente".

Découvrir les 7 portes de la Parole

« Veillez ! »

L’Avent n’est pas un temps pour somnoler en rêvant avec nostalgie du Noël de notre enfance.
C’est un temps pour veiller, c’est-à-dire pour attendre et pour désirer.
Est-ce que nous désirons vraiment que le Christ vienne dans notre vie ?
Est-il une réalité pour nous ? Que voulons-nous vivre avec lui ? 
"

 

LA MÉDITATION DU JOUR

VEILLEZ !

Pour les chrétiens, le dimanche premier de l’Avent est un Nouvel An qui nous tourne vers la fête de Noël, la venue du Sauveur dans notre histoire humaine : Dieu s’incarne.
Il ne faudrait pas que cette année nouvelle ne soit qu’une répétition de l’année précédente.
L’histoire apporte toujours du neuf, de l’imprévu dans nos vies, car, dans la foi, nous  expérimentons que Dieu se manifeste souvent dans l’imprévu, dans ce que nous n’avions pas imaginé.
Relisons dans nos histoires pour repérer les événements qui ont manifesté la nouveauté que Dieu introduit dans nos vies : des rencontres, des dialogues, des naissances, des deuils, l’affection amoureuse qui a pu transformer durablement nos existences, la joie de croire. D’où l’insistance de ces quelques versets : « Veillez, restez éveillés, veillez. » (Marc 13, 33-37)
L’expérience si imprévue et inédite de l’épidémie du COVID, pour notre monde et pour chacun de nous, nous invite à la vigilance, à la fraternité.
Notre pape François nous envoie un message très actuel sur la fraternité et l’amitié sociale dans ces circonstances exceptionnelles. Chacun de nous peut y contribuer. «  Tous frères »*.
Dans ce temps de l’Avent, ne craignons pas d’en faire la lecture.

 

Mgr Armand Maillard
Archevêque émérite de Bourges


(*)  Fratelli Tutti, Pape François – Bayard, Mam Cerf

 

APPROFONDIR "FRATELLI TUTTI" AVEC MGR BERTHET

Chaque dimanche de l'Avent 2020, retrouvez Mgr Berthet dans une courte vidéo pour approfondir « Fratelli Tutti », dernière encyclique du pape François, en 4 épisodes. Notre évêque fera le lien entre les textes d’Évangile du jour et l’écrit du pape et nous aidera à répondre à l’appel à la paix, la justice et la fraternité formulé par François.

 

 

 

"KT À DOMICILE" - Le dessin du jour



Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 79 (80)

R/ Dieu, fais-nous revenir ; 
que ton visage s’éclaire,
et nous serons sauvés !

Berger d’Israël, écoute,
resplendis au-dessus des Kéroubim !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Dieu de l’univers, reviens !
Du haut des cieux, regarde et vois :
visite cette vigne, protège-la,
celle qu’a plantée ta main puissante.

Que ta main soutienne ton protégé,
le fils de l’homme qui te doit sa force.
Jamais plus nous n’irons loin de toi :
fais-nous vivre et invoquer ton nom !

 

Musique du jour :

"In te confido" – Communauté de Taizé
Chorale 'virtuelle' composée de 46 jeunes de 14 pays (Europe, Afrique et Asie)

 

 

ART ET FOI

Le père Pierre-Jean Duménil, responsable du service Art Sacré et curé doyen d'Epinal, vous propose chaque dimanche de découvrir une oeuvre d'art.

_______________________

 

LES OEUVRES DU JOUR :

LES MAINS DE RODIN

  • La Cathédrale (1908)
  • Épousailles (1904)
  • Main droite (1885-1886)
  • Main crispée (vers 1885)

Auguste Rodin (1840-1917), Musée Rodin, Paris

 

LE COMMENTAIRE DU PÈRE PIERRE-JEAN DUMÉNIL :

« Maintenant, Seigneur, c’est toi notre père.
Nous sommes l’argile, c’est toi qui nous façonnes :
nous sommes tous l’ouvrage de ta main.
Seigneur, ne t’irrite pas à l’excès, ne te rappelle pas la faute à jamais.
Ah, de grâce, regarde : tous, nous sommes ton peuple ! 
»

Isaïe  64,  7-8

_________________________________


La main révèle l'homme… Rodin en crée une belle illustration…

Darwin a écrit que « L'homme n'aurait jamais atteint sa place prépondérante dans le monde sans l'usage de ses mains ».  La main est le membre le plus complexe et le plus sollicité du corps. En plus de saisir et de manipuler des objets, la main sert également à communiquer. La main est donc souvent utilisée comme symbole de l’agir humain. Les gestes impliquant les mains sont innombrables. Elle sert également à prendre, à donner et à recevoir. Dans l’évangile, la main occupe une place importante. Lors de ses rencontres, Jésus s’est servi de ses mains pour guérir, relever et restaurer ainsi la dignité de l’être humain ! C'est en montrant ses mains et son côté que Jésus ressuscité s’est fait reconnaître par les siens. Les mains révèlent les expressions de notre foi, par exemple levées vers le haut ou bien jointes pour exprimer notre prière… Elles tiennent un grand rôle dans la liturgie…

 

Rodin consacra beaucoup de temps à travailler les extrémités de ses figures, les mains en particulier, à en exploiter le pouvoir d’expression, qu’elles soient rattachées au corps ou isolées, comme œuvres à part entière et autonomes. Seules, parfois répétées en séries, les mains constituent un réservoir de formes dans lequel le sculpteur pouvait puiser à sa guise pour réaliser des assemblages inédits…

Rodin les réalisa de toutes tailles, utilisant toutes sortes de matériaux. Elles contiennent, en puissance, la force des réalisations futures. Elles ont leur langage propre et se suffisent entièrement à elles-mêmes. Les mains de Rodin sont des mains libres et mobiles pour exprimer une situation ou une attitude. Rainer Maria Rilke l’exprime magnifiquement, laissons-lui la parole :

« Des mains qui se dressent, irritées et méchantes, des mains dont les cinq doigts hérissés paraissent aboyer comme les cinq gueules d’un chien des enfers. Des mains qui marchent, des mains qui dorment et des mains qui s’éveillent ; des mains criminelles, des mains à l’hérédité chargée, et d’autres qui sont fatiguées, qui ne veulent plus rien, qui se sont couchées dans un coin comme des bêtes malades qui savent que personne ne peut les secourir. Mais les mains sont déjà un organisme complexe, un delta où conflue quantité de vie venue de loin, pour se déverser dans le grand fleuve de l’action. Il y a une histoire des mains, elles ont effectivement leur civilisation à elles, leur beauté particulière… »

 


Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

"Les portes de la Parole" pour "Habiter l'attente"

Message de Mgr Berthet et guide du père Bourion

En Avent toute !

Vivre le temps de l'Avent autrement

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous