Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #7

Mardi 24 mars - Jean 5, 1-16

Dans notre quotidienne : "Vivre sa foi à domicile", nous vous proposons de goûter la parole de Dieu autrement et de vous laisser guider par la méditation de nos prêtres et diacres diocésains, qui se relayeront chaque jour pour vous la confier. Ensemble soyons connectés. 


« « Lève-toi, prends ton brancard, et marche. » Et aussitôt l'homme fut guéri. » (Jean 5, 1-16) 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

À l’occasion d’une fête juive,
Jésus monta à Jérusalem.
Or, à Jérusalem, près de la porte des Brebis,
il existe une piscine qu’on appelle en hébreu Bethzatha.
Elle a cinq colonnades,
sous lesquelles étaient couchés une foule de malades,
aveugles, boiteux et impotents.
Il y avait là un homme qui était malade depuis trente-huit ans.
Jésus, le voyant couché là,
et apprenant qu’il était dans cet état depuis longtemps,
lui dit : « Veux-tu être guéri ? »
Le malade lui répondit :
« Seigneur, je n’ai personne
pour me plonger dans la piscine
au moment où l’eau bouillonne ;
et pendant que j’y vais,
un autre descend avant moi. »
Jésus lui dit :
« Lève-toi, prends ton brancard, et marche. »
Et aussitôt l’homme fut guéri.
Il prit son brancard : il marchait !
Or, ce jour-là était un jour de sabbat.
Les Juifs dirent donc à cet homme que Jésus avait remis sur pied :
« C’est le sabbat !
Il ne t’est pas permis de porter ton brancard. »
Il leur répliqua :
« Celui qui m’a guéri, c’est lui qui m’a dit :
“Prends ton brancard, et marche !” »
Ils l’interrogèrent :
« Quel est l’homme qui t’a dit :
“Prends ton brancard, et marche” ? »
Mais celui qui avait été rétabli
ne savait pas qui c’était ;
en effet, Jésus s’était éloigné,
car il y avait foule à cet endroit.

Plus tard, Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit :
« Te voilà guéri.
Ne pèche plus,
il pourrait t’arriver quelque chose de pire. »
L’homme partit annoncer aux Juifs
que c’était Jésus qui l’avait guéri.
Et ceux-ci persécutaient Jésus
parce qu’il avait fait cela le jour du sabbat.

La méditation du jour :

Quelle histoire!
Attendre 38 ans sa guérison. Etre malade depuis 38 ans sans apparemment perdre l’espoir ; un espoir qui n’exclut pas la lucidité (« ..et pendant que j’y vais, un autre descend avant moi. »). 38 ans, cela fait plus que quelques semaines de confinement.

Et l’espoir de guérison ne se réalise finalement pas comme le malade l’avait prévu. La guérison se fait grâce à un acte d’amour, d’abord d’un anonyme dans la foule (monde profane), mais qui se révèle plus tard au temple (monde spirituel). On constate que Jésus ne lui a rien demandé en contrepartie, son acte d’amour était un acte gratuit.
Avons-nous déjà vécu des situations comparables dans notre vie ?

Reste l’affaire du sabbat. Nous partageons, bien sûr, la critique de St. Jean. Or la forme actuelle des célébrations des obsèques nous montre qu’aimer les faibles aujourd’hui signifie, d’une part, renoncer à nos rites habituels, si rassurants, mais, d’autre part, respecter les interdictions, et non pas les braver.

Günter Schumacher

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour :

Psaume 45 (46) 

R/ Il est avec nous, le Dieu de l’univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
(cf. 45, 8)

Dieu est pour nous refuge et force,
secours dans la détresse, toujours offert.
Nous serons sans crainte si la terre est secouée,
si les montagnes s’effondrent au creux de la mer.

Le Fleuve, ses bras réjouissent la ville de Dieu,
la plus sainte des demeures du Très-Haut.
Dieu s’y tient : elle est inébranlable ;
quand renaît le matin, Dieu la secourt.

Il est avec nous, le Seigneur de l’univers ;
citadelle pour nous, le Dieu de Jacob !
Venez et voyez les actes du Seigneur,
il détruit la guerre jusqu’au bout du monde.

Prolonger la découverte en musique : 

 

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous