Vous êtes ici

Comment retrouver le sens de la Toussaint ?

L'occasion de se rappeler le sens de cette grande fête

Le mercredi 1er novembre nous célébrerons la Toussaint. L’occasion pour nous tous de se rappeler le sens de cette grande fête chrétienne.

Nous avons tous entendu au moins une fois le nom de cette fête chrétienne, mais connaissons-nous bien son origine et son sens ? À l’heure où nous sommes tous appelés à témoigner davantage de notre foi, il est bon de pouvoir approfondir et expliquer nos célébrations. Nous débuterons par la Toussaint.

Qu'est ce que la Toussaint ? 

Pour commencer faisons un bref tour d’horizon historique, qui nous a amené à la fête de la Toussaint comme nous la connaissons aujourd’hui :

-       IVe siècle : l’Église Syrienne consacre un jour à fêter tous les martyrs dont le nombre était devenu si grand qu’il rendait impossible tout commémoration individuelle ;

-       VIIe siècle : Dans son effort pour christianiser les traditions païennes, le pape Boniface IV transformait un temple romain dédié à tous les dieux, le Panthéon, en une église consacrée à tous les saints.

-       XIe siècle (835) : Jusqu’alors chaque Église locale fêtait les saints à des dates différentes. C’est en 835 qu’une date commune est fixée : le 1er novembre.

La Toussaint, comme son nom l’indique est la fête de tous les saints. Chaque 1er novembre l’Église honore celles et ceux qui ont été de vivants et lumineux témoins de Jésus Christ. Qu’ils aient été officiellement reconnus, par une procédure de « canonisation », ou qu’ils aient été inconnus, ce sont tous les saints que les chrétiens célèbrent en ce jour de Toussaint.

Tous appelés à la sainteté

Cette fête de la Toussaint est aussi l’occasion de se redire que nous sommes tous appelés à la sainteté, quels qu’en soient les chemins. Ainsi, comme nous le rappelle notre évêque, Mgr Berthet, dans son exhortation pastorale (« Pour une vivante espérance » - Septembre 2017) : « la sainteté est cette « perfection de charité », qui est un accomplissement toujours plus grand dans l’amour. […] L’onction du baptême puis de la confirmation veut faire de nous des prophètes, ceux qui reçoivent et portent témoignage à la Parole de Dieu ».

En ce 1er novembre nous appelons tous les chrétiens à témoigner de leur foi et partager le sens de cette grande fête chrétienne qui nous rassemble tous chaque année. 

Les quatre grandes figures de la foi vosgienne

Saint-Déodat, évêque et ermite, patron principal du diocèse (fêté 19 juin)

Évêque de Nevers d’après la tradition, Déodat se démet de sa charge et chemine, en quête de solitude, à travers de nombreuses tribulations : Romont, les rives de la Mortagne, l’Alsace, avant le retour dans les Vosges, au pied du Kemberg, qu’il appelle le Val de Galilée.

Devant l’insistance de ses disciples, il bâtit aux Jointures (confluent de la Meurthe et du Robache) une église dédiée à Notre Dame et aux apôtres ainsi qu’un monastère sous la règle de Saint Colomban mitigée de celle de Saint Benoît.

Il y meurt le 19 juin 679, âgé d’environ 90 ans.

Il devient patron principal de la Cathédrale, de la ville de Saint-Dié et du diocèse érigé en 1777.

Seigneur, notre Dieu, 
tu as fait entendre à saint Dié
l’appel à se retirer dans la solitude
pour vivre à ton écoute ; 
Par son intercession
donne-nous de découvrir dans la prière
la vérité dont nous devons témoigner
devant les hommes.

Sainte Jeanne D'Arc, patronne secondaire du diocèse et de la France (fêtée le 30 mai)

Jeanne, joyeuse paysanne de Domremy, y est née en 1412, le jour de l’Épiphanie.

Elle reçoit une mission extraordinaire : Saint Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite lui apparaissent tandis que ses voix venues du ciel l’exhortent à partir au secours du roi de France.

C’est une longue chevauchée qui commence : partie de Domremy en 1429, elle délivre Orléans le 29 avril de la même année, fait sacrer le roi à Reims le 17 juillet.

Faite prisonnière le 23 mai 1430, elle commence un long calvaire qui la mène jusqu’au bûcher de Rouen où elle est brûlée vive le 30 mai 1431. Son dernier cri dans les flammes résume toute sa vie et toute sa foi : "Jésus ! Jésus !".

Canonisée le 16 mai 1920, elle est patronne secondaire de notre diocèse et de la France.

Dieu qui a choisi sainte Jeanne d’Arc
pour défendre son pays contre l’envahisseur ;
Accorde-nous, par son intercession,
de travailler pour la justice
et de vivre dans la paix.

Bienheureuse Alix Le Clerc (fêtée le 9 janvier)

Née à Remiremont le 2 février 1576 d’une famille aisée établie ensuite à Hymont, Alix Leclerc devint religieuse à 21 ans.

Avec Saint Pierre Fourier, elle fonde les chanoinesses de Saint-Augustin de la Congrégation de Notre Dame, moniales vouées à l’éducation des jeunes filles. Poussay, Mattaincourt, Épinal jalonnent les routes des fondations en terre lorraine et française.

Elle meurt le 9 janvier 1622 au monastère de Nancy, récemment fondé. Pie XII la béatifie le 4 mai 1947. Aujourd’hui encore ses filles rayonnent son idéal dans le monde.

Tu as suscité, Seigneur, au cœur d’Alix Le Clerc
Un grand amour pour les jeunes
Et la volonté de se consacrer à leur formation ;
Fais qu’à son exemple, nous sachions, nous aussi,
montrer à ceux dont nous avons la charge
Le route qui conduit vers toi.

9 décembre - Saint Pierre Fourier, prêtre

Né à Mirecourt le 30 novembre 1565, brillant étudiant à l’université de Pont-à-Mousson, chanoine régulier à Chaumousey, il est ordonné prêtre le 25 février 1589 à Trèves.

Il réforme son abbaye puis devient curé de Mattaincourt pendant 30 ans, mettant en pratique sa devise : "Ne nuire à personne, être utile à tous".

Avec Alix Leclerc il fonde en 1597 la Congrégation des Chanoinesses de Notre Dame pour l’éducation chrétienne des jeunes filles.

Il meurt en exil à Gray le 9 décembre 1640. Béatifié le 29 janvier 1730, il est canonisé par Léon XIII le 27 mai 1897. Son corps est conservé en l’église paroissiale de Mattaincourt, il est le patron et le modèle des prêtres vosgiens.

Dieu de tendresse
tu as fait de Saint Pierre Fourier 
un prêtre rempli de ton amour,
désireux de ne nuire à personne
et d’être utile à tous. 
A sa prière
Répands en nous ton esprit de charité 
qui nous aidera à servir nos frères 
par amour pour toi.

Retrouvez tous les saints Vosgiens en cliquant ici.

Crédits photo : catholique.fr / Alexandre Marchi

Articles relatifs

Pour une vivante espérance

Exhortation pastorale de Mgr Didier Berthet

Nos Paroisses

Espace jeunes

Pastorale des jeunes

Espace jeune pastorale Vosges

> Voir le blog

Rencontres

avec Vosges télévision

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

Revue Diocésaine Église dans les Vosges

> Abonnez-vous