Vous êtes ici

Vivre sa foi à domicile #5

4ème dimanche de carême - « Va te laver à la piscine de Siloé »

 

Dans notre quotidienne : "Vivre sa foi à domicile", nous vous proposons de goûter la parole de Dieu autrement et de vous laisser guider par la méditation de nos prêtres diocésains, qui se relayeront chaque jour pour vous la confier. Ensemble soyons connectés. 


« Si vous étiez aveugle, vous n'auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : « Nous voyons ! », votre péché demeure. » (Jean 9, 1-41)


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
en sortant du Temple, Jésus vit sur son passage
un homme aveugle de naissance.
Il cracha à terre
et, avec la salive, il fit de la boue ;
puis il appliqua la boue sur les yeux de l’aveugle,
et lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé »
– ce nom se traduit : Envoyé.
L’aveugle y alla donc, et il se lava ;
quand il revint, il voyait.

Ses voisins, et ceux qui l’avaient observé auparavant
– car il était mendiant – dirent alors :
« N’est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »
Les uns disaient : « C’est lui. »
Les autres disaient :
« Pas du tout, c’est quelqu’un qui lui ressemble. »
Mais lui disait : « C’est bien moi. »
On l’amène aux pharisiens, lui, l’ancien aveugle.
Or, c’était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue
et lui avait ouvert les yeux.
À leur tour, les pharisiens lui demandaient comment il pouvait voir.
Il leur répondit :
« Il m’a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et je vois. »
Parmi les pharisiens, certains disaient : « Cet homme-là n’est pas de Dieu,
puisqu’il n’observe pas le repos du sabbat. »
D’autres disaient : « Comment un homme pécheur
peut-il accomplir des signes pareils ? »
Ainsi donc ils étaient divisés.
Alors ils s’adressent de nouveau à l’aveugle :
« Et toi, que dis-tu de lui, puisqu’il t’a ouvert les yeux ? »
Il dit : « C’est un prophète. »
Ils répliquèrent : « Tu es tout entier dans le péché depuis ta naissance,
et tu nous fais la leçon ? »
Et ils le jetèrent dehors.

Jésus apprit qu’ils l’avaient jeté dehors.
Il le retrouva et lui dit :
« Crois-tu au Fils de l’homme ? »
Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur,
pour que je croie en lui ? »
Jésus lui dit : « Tu le vois,
et c’est lui qui te parle. »
Il dit : « Je crois, Seigneur ! »
Et il se prosterna devant lui.

 

 

Méditation par Mgr Didier Berthet

PAR TA LUMIÈRE NOUS VOYONS LA LUMIÈRE

En redonnant la vue à un aveugle-né, Jésus ne fait pas seulement œuvre de guérison : il redonne sa dignité à un homme qui en était privé par le mauvais regard que les pharisiens portaient sur lui. L’enjeu de cet Évangile n’est donc pas l’acuité visuelle, mais la qualité du regard, sa largeur et sa profondeur. Les pharisiens n’acceptent pas de transformer leur regard à la lumière que Jésus leur apporte. Leur cœur est fermé à la miséricorde de Dieu : ils sont les vrais aveugles !

Avec la foi au Christ, un nouveau chemin s’ouvre devant l’aveugle guéri. Ayant rencontré la Lumière qu’est Jésus, il va pouvoir regarder le monde et la vie d’une manière nouvelle, selon Dieu. Dans la liberté, la largeur et la profondeur du regard que Dieu lui donne, il est appelé à discerner ce qui appartient vraiment à la lumière du Royaume, ce qui exprime la miséricorde de Dieu et la fraternité humaine, tous les signes de la vraie Vie.

Dans l’inquiétude et l’épreuve que nous traversons avec tous, demandons à Dieu cette clarté du regard qui sait repérer les lieux d’espérance et de lien fraternel… pour nous y associer. Avec le psalmiste, redisons au Seigneur : « En Toi est la source de Vie ; par ta lumière nous voyons la lumière ». (Ps 35,10).

+ Didier BERTHET
Évêque de Saint-Dié

"KT à domicile" - Le dessin du jour : 


Retrouvez toutes les illustrations/méditations quotidiennes sur notre dossier : "KT à domicile"

 

 

Prolonger la découverte avec le psaume du jour

PSAUME 22 (23)

R/ En Toi est la source de Vie ;
par ta lumière nous voyons la lumière.
 
(Ps 35,10)

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

Prolonger la découverte en musique : 

Prenons un moment en musique avec le chant : "Bénissez le Seigneur" de la Communauté de Taizé, composé par Jacques Berthier. 
Télécharger la partition et paroles en cliquant ici : Bénissez le Seigneur


Pour aller plus loin et travailler le carême autrement avec Saveurs d'Évangile 2020 autour des récits de la Passion et de la Résurrection : 


Recevoir tous les jours la quotidienne "Vivre sa foi à domicile"

Inscrivez vous à la newsletter en remplissant les informations ci-dessous : 

Articles relatifs

Carême 2020 - Saveurs d'Évangile

Ensemble goûtons la Parole de Dieu

Le carême, chemin vers Pâques

Du 26 février au 9 avril 2020

Vivre sa foi à domicile

#ConnectésEnsemble

Nos Paroisses

ANNUAIRE DIOCESAIN

EN LIGNE

 > Consulter

Rencontres

avec Vià Vosges (Vosges TV)

> Dernières émissions

Revue Diocésaine

Église dans les Vosges

> Abonnez-vous